31 décembre 2016

DES FOIS LE CIEL ON DIRAIT UNE RÉVOLTE

DES FOIS LE CIEL ON DIRAIT UNE RÉVOLTE1.« écrire c'est toujours : il était une foisun mort parti à la recherche de son corps »(Alain-Christophe Restrat, « Rien ne ressemble à écrire »)Comme l'écrit Restrat « écrire c'est toujours » comme si on fixait le présent mais des fois les bibliothèques y en a i z'y mettent le feu.Des fois il était une fois que les il était une fois des fois c'est piégé qu'ça vous revient soudain, qu'ça vous explose en pleine face.Ça revient parfois, un mort, esprit présence ou... [Lire la suite]

31 décembre 2016

FANTAISIES AVANT QUE QUELQUE ALÉA COSMIQUE

FANTAISIES AVANT QUE QUELQUE ALÉA COSMIQUE   1. Dans le « Testament de M. Pump » (une bédé de Hergé) le sinche Jocko come il est perdu dan la vile il se di je vas suivre l'« étoile filante ».   Il se dit le sinche je va suivre « l'étoile filante » qu'à mon avis c'est pas comssa qon artrouve son chemin vau mieu demander à quelqun.   Mais bien sûr c'est un sinche que s'il demande à quelqu'un son chemin on lui répondra pas passque Jocko c'est un sinche.   Défois on demande a... [Lire la suite]
31 décembre 2016

HU ! GOTHIQUES ET COMMACRIÉES

HU ! GOTHIQUES ET COMMACRIÉES 1.« Quand l'Automne, abrégeant les jours qu'elle dévore »(Victor Hugo, « Novembre »)Les jours dévorés par les saisons ; plantes, les longs herbivores les mâchouillent, rongeurs, les serpents les gobent.2.« Brouillard à ta fenêtre, et longs flots de fuméeQui baignent en fuyant l'angle noirci des toits. »(Victor Hugo, « Novembre »)Le matin les fenêtres sont parfois pleines de brouillard qu'on hésite à sortir des fois qu'la ville aurait été mangée.Pis y a... [Lire la suite]
22 décembre 2016

SONNET A NINON SUIVI DE QUELQUES HUGOLADES

SONNET A NINON SUIVI DE QUELQUES HUGOLADES   1. SONNET A NINON   Ninon tu es si belle comme un camion Eud d'pompiers que je serais ton pin-pon Ninon Ninon, marin je te donnerais le pompon Et toi tu dirais Mon dieu ce garçon est rond   Que je serais rond non Ninon c'est pas si sûr Que quand je te vois j'ai plus envie de biture Je t'offrirais pas des fleurs passque c'est périssab' Mais des oh c'est tellement bon   Que je t'offrirais des kebabs Avec la tomate les frites et les oignons Puis youplali... [Lire la suite]
22 décembre 2016

SA FACE AUX CARREAUX SUIVI D'UNE HISTOIRE DE TITIR

SA FACE AUX CARREAUX SUIVI D'UNE HISTOIRE DE TITIR   1. « Une fenêtre dans la nuit est une épouvante. J'ai connu des gens qui devinrent fous rien que pour avoir attendu l'être de cauchemar, surgi des ténèbres, qui collerait sa mortelle face aux carreaux. » (Jean Ray, « Le Uhu » in « Les Derniers contes de Canterbury »)   Y a une phrase de Jean Ray évoquant « l'être de cauchemar », çui-là qu'on attend que « surgi des ténèbres » i s'colle sa « face aux carreaux ». ... [Lire la suite]
19 décembre 2016

DES ANIMAUX ET DES AUTRES

DES ANIMAUX ET DES AUTRES   1. Chez les Gréco-romains (drôle de peuple) les dieux des fois s'incarnaient dans des animaux que j'me demande si Zeus aboyait et Diane cancana.   2. Je lis que la belle Aphrodite (drôle de nom) jaillit de la mer toute en lingerie d'écume et portée par un dauphin qui faisait des clins d’œil.   Qu'à mon avis à cause de la couleur ce s'rait plutôt une planche de surf qui portait l'Aphrodite qu'un dauphin j'y crois pas trop. (1)   (1) Monsieur Houzeau vous écrivez dans la marge... [Lire la suite]

23 octobre 2016

J'AVOUE JE ME VOUE A CE VOEU N'EST-CE POINT VEAU

J'AVOUE JE ME VOUE A CE VOEU N'EST-CE POINT VEAU   1. « Si j'étais la feuille que roule L'aile tournoyante du vent » (Victor Hugo, « Vœu »)   Des fois y en a i disent « si j'étais la feuille que roule » qu'à mon avis i doivent se prendre pour une clope les zigotos   Mais pas pour Victor Hugo qui a tant écrit des fois même ça finit par faire rire tout ça qu'il alignait totor qu'il se prenait pour Hugo non.   Non pour Hugo c'te feuille c'est la feuille que l'automne décroche... [Lire la suite]
22 octobre 2016

FAITS ROSSES ITEMS

FAITS ROSSES ITEMS1.« Souvent, quand mon esprit riche en métamorphosesFlotte et roule endormi sur l'océan des choses »(Victor Hugo, « Dicté en présence du glacier du Rhône »)Y en a i sont plein de métamorphoses dans leur tête qu'ça fait genre que les gens du réel i sont comme tout déformés bizarres étranges.Après y en a comme Hugo, i disent « l'océan des choses » que dans leurs grandes profondeurs aux choses doit y en avoir de drôles de monstres.2.« C'est la panique devant un objet qui n'est plus... [Lire la suite]
07 octobre 2016

COMME SI ET MÊME COMME ÇA

COMME SI ET MÊME COMME ÇA   1. « à la volonté le miroir où elle prend connaissance d'elle-même » (Schopenhauer traduit par Roos et Burdeau, « Le Monde comme volonté et comme représentation »)   « à la volonté le miroir où elle prend connaissance d'elle-même » qu'on s'mire au monde, tragique charlot précipité dans l'événement.   2. « car il lui dérobe son moi » (Schopenhauer)   Qu'on se voit le moi tout dérobé, pris aux autres, que les humains i règlent ça (qu'ils... [Lire la suite]
07 octobre 2016

ÇA ET AUTRES

ÇA ET AUTRES   1. C'est toujours après coup que nous comprenons ce que nous aurions dû faire. Nous vivons avec le fantôme de notre liberté.   2. Avec le temps que plus ça passe, les personnages historiques finissent tous par prendre une gueule de légende.   Une gueule de légende à figurer dans quelque bariolade, à finir fellinisé grotesque, cauchemardé du chef d’œuvre, rêvé filmique.   3. La nuit arrive – ouf ! que les autres croient que vous dormez et vous vous dormez, en attendant le lendemain que... [Lire la suite]