18 janvier 2016

T'ECRIS T'ECRIS C'EST TOUT C'QUE TU SAIS FAIRE

T'ECRIS T'ECRIS C'EST TOUT C'QUE TU SAIS FAIRE   1. Les poètes qui nous ont précédés, sans doute ils y croyaient, à l'avenir radieux, au monde plus juste, à la fratermachin, mais nous, on la voit arriver, nous maintenant, l'apocalypse sponsorisée, la définitive défaite de tous les pensants.   2. « en un sens, cela ne concerne que mon rapport particulier avec le thème de la lutte ou de la mise à mort. » (Jeanne Favret-Saada, « Les mots, la mort, les sorts »)   Rapport particulier avec le... [Lire la suite]

13 juillet 2015

COMME UNE TROPEZIENNE LA GALETTE

COMME UNE TROPEZIENNE LA GALETTE   1. « L'inspecteur KZDJUDZCK étant toujours répandu en pièces détachées devant le commissariat de police... » (Van Luik, « Saviez-vous que... »)   2. « L'inspecteur étant toujours répandu en pièces détachées devant le commissariat », il m'apparut que la récupération de mes boulons s'avérait de plus en plus problématique.   3. Très faible probabilité de voir un jaguar, mais qu'un jaguar vous voie, cela ne fait guère de doute.   4. ... [Lire la suite]
18 octobre 2014

LE DOUBLE DE L'ETRE SE TROUVE DANS LA BOITE A GENS

LE DOUBLE DE L'ETRE SE TROUVE DANS LA BOITE A GENS 1.Le double de l'être se trouve dans la boîte à gens. Le dialoguiste qui arrivera à placer c'te phrase dans une situation - parole ! je lui vends mon chapeau ! 2."J'avais dû, sans m'en douter, dire des choses formidables."(Gaston Leroux, "Le Mystère de la chambre jaune") 3.Du reste, je ne doute pas que bien des gens disent des choses formidables, mais comme je ne les vois ni ne les entends, peu m'importe ! 4."Tout est possible devant un pareil mystère."(Gaston Leroux, "Le Mystère... [Lire la suite]
15 octobre 2014

MACABREMENT BOUH !

  MACABREMENT BOUH ! 1."Qu'écrit-il ? A qui écrit-il ?... Descente. L'échelle par"(Gaston Leroux, "Le Mystère de la chambre jaune") 2.L'échelle, ça s'empoigne ; les oreilles aussi, mais l'échelle, elle, ne fait pas ouille; par contre, si vous passez dessous, ça porte malheur, tandis que passer sous ses oreilles, c'est très courant. 3.Non, Monsieur Houzeau, "She's à l'échelle a lot" ne sont pas les premiers mots du "Finnegan's Wake" de James Joyce. 4."Tout semble se tourner contre lui"(Gaston Leroux, "Le Mystère de la chambre... [Lire la suite]
14 juin 2014

CAFETIERE A FANTASMES ET AUTRES CHOSES

CAFETIERE A FANTASMES ET AUTRES CHOSES 1.Pour que le réel réponde à notre définition, il faut bien prendre en compte les paramètres de l'inconnu, les trous dans l'être. 2.Quand les sphinx ne correspondent plus à leurs portes, c'est là que commence l'absurde. 3.Peut-être qu'elle a tout inventé, tout sorti arlequin légendaire de sa cafetière à fantasmes - et je pense alors que la cafetière à fantasmes eût été un bon titre pour un morceau d'un groupe assez fantaisiste pour intituler une de leurs galettes "camembert électrique" - de sa... [Lire la suite]
29 mai 2013

FORCEMENT L'ENIGME

FORCEMENT L'ENIGME 1."Je pratique... disons... "l'ironie facile"... si difficile... mm... à comprendre..."(Makyo, Vicomte, Balade au bout du monde, Glénat, p.27 [Le Narquois]) Je dis de la vipère, Pratique l'incisive, Disons la vacherie, je fais deL'ironie - ô la sainte garce !Facile souvent qui fait feu de la moindre brindille,Si injuste et si précise, si gifle, siDifficile à saisir, si porte-à-faux, Mm... n'est-ce-pas ? Oui, je sais,A piger cette moquerie de tout, àComprendre, pas évident... ça dégoûterait plutôt. 2."Elle sortait... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 04:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
24 mai 2013

ET MOI COGNE-DANS-L'VIDE

ET MOI COGNE-DANS-L'VIDE 1."Il se frappe le crâne, toc ! toc ! toc !... ça sonne creux d'os..."(Céline, Le pont de Londres, folio n°230, p.175) Il est tout embêtéSe remue la neuronale nébuleuse, seFrappe le point d'interrogation, Le ciboulot lui bout, leCrâne le tempête, Toc ! Y a quelqu'un ?Toc ! Y a personne alors ?Toc ! Excusez-moi, je croyais qu'il y avait quelqu'un... ça répond pas là-dedans,Sonne vide, un long ah dans la tête...Creux, melon cosmos évidé... creuxD'os, le néant souffle dedans, ça fait pffffff. Note : le "Y a... [Lire la suite]
24 mai 2013

POUR RIRE FAUT CROIRE

POUR RIRE FAUT CROIRE 1."Vieux drummer pulsant l'tempo du sang humain"(Claude Nougaro, A coeur perdu) Vieux rouleur de caisses...   Drummer rêveur d'autres mondes percutés...Pulsant puissant... L'tempo les pousse... renouvelé rythmeDu toujours... très ancien pourtant, leSang originel qui passe, pulsé, propulsé,Humain, fabuleux, fontaine. 2."Dansez sur moi dansez sur moiQui tourne comme un astre"(Claude Nougaro, Dansez sur moi) Dansez y donc, les mômes,Sur ma pomme plate, ma crèpe, ma galette, surMoi qui débite du cuivre... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 02:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
22 mai 2013

SECRETE-SPLEEN

SECRETE-SPLEEN "Et le dernier était tellement p'tit, mon vieux, qu'on l'appelait le P'tit Poucet."(Le petit chaperon rouge raconté par Jacques Martin prenant une voix de colonel faussement bourru). 1."De sa fourrure blonde et brune"(Baudelaire, Le Chat, II) De son corps le parfum quelle claqueSa chair vous r'file du fantôme à passé elle touteFourrure à vous en r'fourguer de la nostalgieBlonde elle vous retourne crèpeEt puis bicolore la rose blancheBrune comme l'odeur du café au matin. 2."Un malheureux ensorceléDans ses... [Lire la suite]