10 juillet 2016

JE M'DEMANDE QUEL EST LE BUT DU CATASTROPHISME CLIMATIQUE ?

JE M'DEMANDE QUEL EST LE BUT DU CATASTROPHISME CLIMATIQUE ?   1. Michel Onfray à la radio sur le réchauffement climatique : enfin quelqu'un d'assez honnête pour ne pas tirer de conclusion définitive.   Cf France Culture, le 9/7/2016, Michel Onfray, « Brève encyclopédie du monde, Cosmos » (très belle émission).   2. Le catastrophisme climatique est une téléologie (voire une théologie) : j'y vois un but pas bien beau de sainte communauté des vivants.   3. Bon, le climat se... [Lire la suite]

12 juin 2016

MERE UBU POUSSE AU CRIME

MERE UBU POUSSE AU CRIMENotes et paraphrases de la scène 1 de l'acte I de « Ubu roi », d'Alfred Jarry.Merdre ! Merdre et merdre ah ! merdre alors ! Oui-da ! Merdre !C'est un alexandrin et même qu'on s'en fout.« PERE UBUMerdre !MERE UBUOh ! voilà du joli, Père Ubu, vous estes un fort grand voyou.PERE UBUQue ne vous assom'je, Mère Ubu !« MERE UBUCe n'est pas moi, Père Ubu, c'est un autre qu'il faudrait assassiner.PERE UBUDe par ma chandelle verte, je ne comprends pas.MERE... [Lire la suite]
05 juin 2016

NE SAIS OU VAIS MAIS TOUT DE MEME

NE SAIS OU VAIS MAIS TOUT DE MEMENotes sur « Sensation », d'Arthur RimbaudPréambuleMonsieur le Doien de la Faculté,vous nous avez donné à comanter « Sensation », de Arthur Rimbaud, que je dis déjà que je l'ai pas trouvé sensationnant ce poeme que la seule chose qui fait genre sensation c'est que d'habitude vous nous donné au moins quarante-cinq lignes de Balzac (quand ce n'est pas cinquante) sans parlé de votre collègue là qui nous en donne treize a la douzaine de pages de lingouistique a Chomsky que je sais... [Lire la suite]
01 juin 2016

DÉMESURES

DÉMESURES   1. Non, Monsieur Houzeau, dans la « Théogonie » d'Hésiode, il n'est nul question de Simone, la femme de ménage de la résidence universitaire qui fumait des gauloises en râlant.   2. La porte le cogna ; il la claqua ; elle battit la bâtarde ; il tomba dehors ; il dit j'm'en balek, i prit sa hache, finit à l'asile.   3. Donc le personnage de la chanson, pris de furie sonore, dissona distordit bouffa la guitare éventra la caisse claire étrangla l'caruso.   4. ... [Lire la suite]
27 avril 2016

PIS QU'ON GLOUSSE ET QU'ON S'ENFONCE

PIS QU'ON GLOUSSE ET QU'ON S'ENFONCE1.« Arrêtez de me faire rire ! Quand je ris, je glousse et quand je glousse, je m'enfonce ! »(Zidrou, « The End by Richard Badhead and Benn Mc Zid », in Spirou n°4071 [Le sergent Chesterfield])Y en a des billes d'clown pour vous faire rire tout d'même quand même qu'on glousse, qu'on glousse, pis qu'on s'enfonce.2.Jim Morrison à propos du cinéma : « to create an intermittent other world », un monde d'apparitions.3.« Les mouches d'aujourd'hui ne sont... [Lire la suite]
06 mars 2016

TIRER VANITE DE LA REPUTATION DE SON FANTÔME

TIRER VANITE DE LA REPUTATION DE SON FANTÔME 1.« Il est homme à tirer vanité de la réputation de son fantôme »(Agatha Christie « Le Mystérieux Mr Quinn » [Porter]) Présentatif – attribut – l'impersonnel « il est » s'incarne – se qualifie – s'infinitive – vanité et fantômat – expression « tirer vanité de son fantôme – d'une réputation d'un être qui n'existe que par le nom qu'on lui accorde. Il ah oui il était une fois ou ilEst encore une fois toujours tant de fois tant tant encore. Homme que... [Lire la suite]

18 février 2016

AVANT QU'ÇA VOUS HACHE MENU

AVANT QU'ÇA VOUS HACHE MENU 1.Dans « Fin de partie », de Samuel Beckett, Clov à la lunette, flots de « plomb » comme réel de plomb, et soleil de la même eau. 2.« Vitres de son où virent les astres,verres où cuisent les cerveaux »(Antonin Artaud, « Vitres de son ») 3.O quand éclatent les vitres de sonLeurs pattes d'écorchés vous cisaillent les oreillesSon sang groseille coupée dans le panier d'Alice O. 4.Prenez la parole d'une voix douce. Cela vous permettra de lui susurrer quelques... [Lire la suite]
20 décembre 2015

BRICOLER DES ARLEQUINS EN SE SIRENANT LA BOUILLOIRE

BRICOLER DES ARLEQUINS EN SE SIRENANT LA BOUILLOIRE   1. En fin de compte, on n'est libre que d'aller où l'ombre de la caverne a choisi de nous mener.   2. Ce que nous redoutons, vrai, ce sont les mauvais tours de piste que les étoiles ourdissent en secret.   3. Sans inspiration et insomniaque, ses pages restaient aussi blanches que ses nuits. Çà et là, quelques griffons.   4. Nous agissons souvent comme si nous nous en voulions, comme si sans cesse nous avions un compte à régler avec nous-même. ... [Lire la suite]
12 décembre 2015

FAIRE PATCHWORK DE TOUT BOIS

FAIRE PATCHWORK DE TOUT BOIS   1. « Il y avait MOI. Je parlai de moi, - de moi, de moi, et de moi ; - de nosologie, de ma brochure et de moi. Je dressai mon nez, et je parlai de moi. » (Edgar Allan Poe traduit par Baudelaire, « Lionnerie »)   2. Il sortit la lune de sa poche, la fit briller d'un coup de mouchoir et replaça dans le ciel le croissant de son sourire.   3. « O clarté trop fidèle, hélas ! et trop tardive, Qui ne fait voir le mal qu'au moment qu'il... [Lire la suite]
03 août 2015

SANS TITRE ET PAS PLUS QUE ÇA

SANS TITRE ET PAS PLUS QUE ÇA   1. Eléphant : Vengeance, mémoire, cette façon dont les horloges bricolent la conscience et trompent les calendriers.   2. Le temps glisse sa main dans le gant de l'espace puis il opère dans le merveilleux des tours de passe-passe t'es là j'y suis plus.   3. Queen : rock baroque, glam, piano, danse d'arlequins, excentricités électriques, nuit drolatique à l'opéra du bref.   4. Dimanche : pluie, ciel vide, jadis églises et cafés pleins, plus guère... [Lire la suite]