18 janvier 2017

NOTES A PROPOS DE FRANJU ET DE FANTÔMAS AUSSI

NOTES A PROPOS DE FRANJU ET DE FANTÔMAS AUSSI En écoutant un atelier de création radiophonique intitulé « Vol AF 033 Paris-Montréal via Fantômas, ou Georges Franju, le rêveur immobile (1/2) » (réalisation de Jean-Daniel Lafond, diffusé sur France Culture le 10/11/1985).   «- Fantômas ! - Vous dites ? - Je dis...Fantômas ! - Ça signifie quoi ? - Rien... et tout ! - Pourtant, qu'est ce que c'est ? - Personne, et cependant quelqu'un ! - Enfin, que fait-il ce... [Lire la suite]

10 juillet 2016

NOUVEAUTÉS D'ANTAN

NOUVEAUTÉS D'ANTAN   1. Les chats voient la nuit. La nuit ne voit pas les chats. Ça manque d'yeux dit l'Air des Yeux d'une féerie.   2. Des fois j'mange de la galette et j'ai la fève. Donc je me couronne et m'applaudis. Je suis bien le seul.   3. « J'ai du goût pour la flâne, et j'aime, par les rues, les réclames des murs fardés de couleurs crues, la Redingote Grise, et Monsieur Gallopau ; l'Hérissé qui rayonne au-dessous d'un chapeau ; la femme aux cheveux faits de teintes différentes. Je... [Lire la suite]
03 juillet 2016

COMPLOTANCE D'APRES-DÎNER

COMPLOTANCE D'APRES-DÎNER Vieilles notes toutes pourrites sur la scène 4 de l'acte I de « Ubu roi », d'Alfred Jarry.« PERE UBUEh bien, capitaine, avez-vous bien dîné ?CAPITAINE BORDUREFort bien, monsieur, sauf la merdre.PERE UBUEh ! la merdre n'était pas mauvaise.MERE UBUChacun son goût.PERE UBUCapitaine Bordure, je suis décidé à vous faire duc de Lithuanie.CAPITAINE BORDUREComment, je vous croyais fort gueux, Père Ubu.PERE UBUDans quelques jours, si vous voulez, je règne en Pologne.CAPITAINE BORDUREVous allez... [Lire la suite]
05 décembre 2015

COMME SI UN MÊME FLEUVE

COMME SI UN MÊME FLEUVE1.Vers blanc :« Monsieur, c'est un monsieur qui demande Monsieur. »(France Culture, adaptation radiophonique du « Mystère de la chambre jaune », 1983, épisode 1 [Clara])2.Des yeux Dans l'air des yeux Ou des nageoires Ou des battements de cils électriques L'air des fois lourd ou légère chevale.3.« La nuit bruine sur les villes :Se raser le masque, s'ornerD'un frac deuil, avec art dîner »(Jules Laforgue, « Complainte des nostalgies préhistoriques »)4.Bruine sur les... [Lire la suite]
24 août 2015

Ô TROMPETTES WAH WAH

Ô TROMPETTES WAH WAH1.Le rire est-il l'amusement de la mélancolie, sa plaisanterie, sa bonne blague, sa fine ruse ?2.Ce n'est pas l'humanité qui est attachante, c'est juste quelques personnes, et encore, pas longtemps…3.«  Je trouve toujours le temps très long entre le thé et le dîner... »(Agatha Christie traduit par Louis Postif, « Un Cadavre dans la bibliothèque », [Pierre], Club des masques 38, p.109)« Je trouve toujours le temps très long entre le thé et le dîner » soupira le spectre de la... [Lire la suite]
03 juin 2015

DANS L'OEIL DE QUELQUES AUTRES

DANS L'OEIL DE QUELQUES AUTRES 1.Des fois la lune, on dirait un camembert déplâtré, un clown démaquillé, un endormi à jamais. 2.Ça vous faisait un tel tapis de sons hirsutes, une vraie pâture à hurlures que si un canasson à bouche cauchemar et crin de fer noir en avait soudain émergé, on en aurait été pas plus qu'ça étonné. 3.Le trottoir était tellement gelé verglacé qu'on aurait pu y jouer au bowling avec un chauve. 4.Y en a des fois i s’ennuient tellement qu'histoire de faire quelque chose ils se shazam ! v'là... [Lire la suite]

21 octobre 2014

EN ECOUTANT LES AQUARELLES VENENEUSES

EN ECOUTANT LES AQUARELLES VENENEUSES 1.Les amours, c'est comme tout voué à la perte; et s'il n'en reste qu'une, ce ne sera  même pas celle-là; la mort interviendra. 2.Michel Leiris, dans son Journal, envisage de commenter "une phrase prise au hasard dans un livre choisi au hasard dans [sa] bibliothèque." C'est ça qu'il faut faire; le reste, c'est de l'université. 3."T'as vraiment l'air bien collé. Je vais chercher du secours."(Bertschy, "Nelson") 4.On se colle au réel façon toutou cocasse qui se colle la langue sur la... [Lire la suite]
21 octobre 2014

MES AMOURS AH QUELLE IMAGINATION

MES AMOURS - AH QUELLE IMAGINATION ! 1.Le jour tombe dans les pommes bleues. En écrivant cette phrase - je ne sais quoi de fané, de vaguement pourrissant. 2."Il est pourtant visible que cette maison était habitée encore tout récemment."(Bob de Moor, "Barelli et les agents secrets") 3."Il est pourtant visible que cette maison était habitée encore tout récemment" dit le fantôme qui, quelques heures plus tôt, y déjeunait tranquillement. 4.Oh c'est une statue ! C'est sans doute pour ça qu'elle ne me disait rien. 5."Je suis celle en... [Lire la suite]
21 octobre 2014

PORTE-FANTÔMES

PORTE-FANTÔMES 1.Le saviez-vous ? On ne peut parler du silence sans le rompre. 2.Y en a aussi, les malheureux, qui se rompent le silence et les os. 3.Son ombre, toute notre existence tourne autour de celle-là, avec laquelle on s'escrime à ne faire plus qu'un, jusqu'à ce que l'on finisse par y glisser. 4.L'Histoire, cette suite de consciences abolies. 5.La morale ne peut être contrainte que par le droit. La démocratie est une tension entre l'éthique et la loi. 6.Aujourd'hui, je n'ai pas dîné avec mon spectre; nous n'avons pas... [Lire la suite]
20 octobre 2014

FRONDE DU BREF

FRONDE DU BREF 1.Ce ne sont pas les animaux qui ont des droits; ce sont les humains qui ont des devoirs. 2.Aucun droit n'est universel; seule la morale peut l'être. 3."Le corps plein d'un rêve : sept vies de Patti Smith", de Claudine Galéa, excellente fiction en podcast sur France Culture. 4."What strange fish / Hath made his meal on thee ?"(Shakespeare, "La Tempête", II,1 [Alonso]) 5."What strange fish", des gueules inédites profilant dans les eaux sombres ce qui constitue la base de l'existant : la mâchoire. 6."I'll swear upon... [Lire la suite]