13 décembre 2015

PRENDRE SA VACHE POUR UN TRAIN ET AUTRES LOCUTIONS

PRENDRE SA VACHE POUR UN TRAIN ET AUTRES LOCUTIONS   1. Ecouter son parapluie : se montrer prudent.   2. Avoir le nez bourré de pépites d'art et découvrir la belle revenante qui fréquente les ruines.   3. Blitzer dans la s'moule : agir de façon spectaculaire autant qu'inutile, donner un coup d'épée dans l'eau.   4. Prendre sa vache pour un train : vouloir que les choses aillent plus vite qu'elles le peuvent. Il prit sa vache pour un train, et lors dérailla.   5. Servir une coupe... [Lire la suite]

13 décembre 2015

ET D'TOUT ÇA QU'ON S'CINOCHE

ET D'TOUT ÇA QU'ON S'CINOCHE   1. « Un temps trouve toujours un temps plus temps que lui. » (Jean Tardieu, « Fable du temps »)   2. Savoir que l'ombre dirait cela, que ses syllabes pondraient du pressentiment, du qu'on avait raison.   3. Des fois qu'on revient du bout du monde, la caboche pleine de visions, pis qu'on tombe dans un bête trou.   4. « Nous hurlions des appels et des cris de colère qui rôdaient dans la nuit comme des mains coupées. » (Jean Tardieu,... [Lire la suite]
23 novembre 2015

COLERINES

COLERINES1.« La honte de cent rois, et la mienne peut-être » i dit le Mithridate à Racine, qu'nous en partageons donc, avec ceusses de l'absolu.2.« Ah ! Que viens-je d'entendre ? » s'interroge quelque Pharnace ; c'est ce que je me demande aussi, d'autant que je m'assourdis avec le temps.3.Ah ! avoir autant d'oreilles, autant d'yeux, qu'il y a de choses à entendre et à voir.4.Savoir tout ce qui se passe dans nos cœurs… ça nous ferait une drôle de jambe phénoménomachin, et après,... [Lire la suite]
21 août 2015

PLEINE D'YEUX A LA SECONDE

PLEINE D'YEUX A LA SECONDE   1. Dans un de ses tweets, Lucien Suel a écrit : « Un punk n'a pas une bonne opinion de lui-même »   D'où je déduis que   Un punk n'a pas une bonne opinion Un punk n'a pas une bonne Un punk n'a pas une Un punk n'a pas Un punk n'a Un punk Un ! Chaud devant !   2. « Et l'espace d'une seconde il lui sembla qu'une myriade d'yeux avides et cruels la regardaient » (Stephen King traduit par François Lasquin, « Simetierre », J'ai Lu... [Lire la suite]
20 août 2015

DZOïïïNG ! DIT-IL AVEC CONVICTION

DZOïïïNG ! DIT-IL AVEC CONVICTION   1. Les grands principes cachent parfois bien leur jeu de petits méfaits.   2. Quelle sera notre mort ? demande le fantôme à son vivant.   3. « le ressort qui avait animé l'oiseau s'est brisé » (Erik Lindegren, « Regard de pierre »)   4. L’œil fixe et la mécanique rompue Bec ouvert sur un appel d'air mécanique Comme s'il allait nous seriner du Kraftwerk.   5. Le ressort brisé, comme on brise une compagnie, et pourtant elle est là,... [Lire la suite]
19 août 2015

SOUPIERE RHINOCEROS LUCIDITÉ

SOUPIERE RHINOCEROS LUCIDITÉ   1. Oui, un rapport entre les structures des langues indo-européennes et la manière dont nous inventons l'univers, le monde dans un verbe.   2. Non, je vous assure, je ne passe pas mon temps à écrire mes brefs en fumant des pétards avec l'intégrale de Pink Floyd dans les oreilles.   3. J'entends sur France Inter qu'il y a des gens assez sagouins pour dérober un camion des « Restos du coeur ». Pouah !   4. C't'humanité Caliban brute, Miranda, la fille du mage,... [Lire la suite]

28 juillet 2015

COMME DU PASSÉ QUI NOUS CAUSE

COMME DU PASSÉ QUI NOUS CAUSE1.Belle expression d'Henri Guillemin à propos de « Une saison en enfer » : « une pierre tombée de l'inconnu ».2.« Neptune, par le fleuve aux dieux même terrible,M'a donné sa parole, et va l'exécuter. »(Racine, « Phèdre », IV, 3 [Thésée])3.Le Fleuve noir. Y passent tous les bateaux de l'horloge. Des ombres en sortent qui montent sur les rives, pour nous rattraper.4.Neptune par le grand tric-trac du tempsPar l'horloge par la bouche de la GorgoneLe voilà vomi... [Lire la suite]
21 juin 2015

D'UNE OREILLE SPOCK

D'UNE OREILLE SPOCK   1. « En divers temps, plusieurs jours, maintes heures, D'heure en moment, de moment à toujours, Dedans mon âme, ô Dame, tu demeures » (Scève, « La Délie », CCXVI)   2. Se séparer soi-même de son corps façon l'Œdipe à Garnier, s'envoler avec son âme, dans la nef de, c'est-y possible ?   3. Le latin, le grec, l'allemand, ah tout ce que j'ai mal appris tant que je pouvais, et que plus grand monde maintenant apprendra en France.   4. Une deuxième langue... [Lire la suite]
09 mai 2015

DEJA QU'IL FAUT ETRE

DEJA QU'IL FAUT ETRE1.« Il faut être absolument moderne. »(Rimbaud, « Une saison en enfer »)Bah, déjà qu'il faut être, et qu'c'est bien fatigant, alors en plus, s'il faut être « absolument », et « moderne » avec ça, ouyouyouille !2.« C'est un trou de verdure où chante une rivière »(Rimbaud, « Le dormeur du val »)Me demande quoi qu'elle chante, c'te rivière ? « Le temps des cerises «  peut-être, ou quelque balade oubliée.3.Le Stryx est un... [Lire la suite]
16 novembre 2014

POUR ME FAIRE DES AMIS

  POUR ME FAIRE DES AMIS 1.Il est que vacille le taureauPleurent le loup le renard et la beletteEt s'ensanglante la blanche hermine. 2.C'est la plurivocité de l'être qui fait son univocité; l'infini ne peut être qu'une somme infinie d'infinis. 3.Dans la désormais célèbre anaphore hollandienne ("Moi, président, je...) on n'a pas prêté assez attention, je pense, au sens réel de ce "Moi, je". 4.J'aime bien l'expression "la mort dans l'âme": petit cimetière de nos pommes, fluide et mélancolique comme un air de violon. 5.Le... [Lire la suite]