11 février 2017

LA BANDE DE JEUNES CONTRE LE VEILLEUR OCULAIRE

LA BANDE DE JEUNES CONTRE LE VEILLEUR OCULAIRE (Fiction sociétale et soyons honnête assez bâclée)   « Mieux vaut entendre ça que d'être sourd » dit le muet, qui n'y voyait rien, à cause de la brume. (Eugène Suie, « Le Mystère de l'apache parapluie »)   C'est l'histoire d'une bande de jeunes qui faisait rien que des bêtises genre voler missels, missiles, vermicelles et vermisseaux.   Ah ceux-là on ne les aurait pas laissés seuls dans un couloir des fois qu'ils l'auraient volé pour le revendre à un... [Lire la suite]

02 janvier 2017

DES FOIS QU'ON ENTEND BOURNIFLER

DES FOIS QU'ON ENTEND BOURNIFLERcf (Lewis Carroll traduit par Jacques Papy, « De l’autre côté du miroir » Folio classique n°2657, pp 274-278)1.‘The question is,’ said Alice, ‘whether you can make words mean so many different things.’ (Lewis Carroll, « Through the Looking Glass »)« - La question est de savoir si vous pouvez obliger les mots à vouloir dire des choses différentes. »(Lewis Carroll traduit par Jacques Papy, « De l’autre côté du miroir » [Alice])Les remarques d'Alice peuvent sembler... [Lire la suite]
22 décembre 2016

MAIS AU MOINS Y A LA MUSIQUE

MAIS AU MOINS Y A LA MUSIQUE Bouts de phrases tirés de la traduction d'un roman d'Agatha Christie et qui m'ont servi à composer les brefs qui sont dessous : « Ayant pris l'ascenseur » « sonner à la porte » « il y a des éternités qu'on ne vous a pas vu ici ! » « fauteuil trapu au coin du feu » « après un bref coup d’œil » « Rien à voir avec la réalité ! » « un tel rythme dans la langue ! » « un joli petit assassinat » ... [Lire la suite]
22 décembre 2016

SA FACE AUX CARREAUX SUIVI D'UNE HISTOIRE DE TITIR

SA FACE AUX CARREAUX SUIVI D'UNE HISTOIRE DE TITIR   1. « Une fenêtre dans la nuit est une épouvante. J'ai connu des gens qui devinrent fous rien que pour avoir attendu l'être de cauchemar, surgi des ténèbres, qui collerait sa mortelle face aux carreaux. » (Jean Ray, « Le Uhu » in « Les Derniers contes de Canterbury »)   Y a une phrase de Jean Ray évoquant « l'être de cauchemar », çui-là qu'on attend que « surgi des ténèbres » i s'colle sa « face aux carreaux ». ... [Lire la suite]
13 octobre 2016

A D'ÉTRANGES VOLONTÉS

A D'ÉTRANGES VOLONTÉS   « Les heures et les puissances sont soumises ici à d'étranges volontés qui tour à tour imposent l'oubli et le souvenir. » (Jean Ray, « Malpertuis » [Lampernisse])   1. Dans le roman à un moment il touche une « pierre glacée » mais elle est « visqueuse » (c'est dégoûtant!) comme s'il y avait du vivant dedans.   2. Il y a aussi celui qui appelle la lumière comme s'il avait peur que les ténèbres le dévorent.   D'ailleurs parfois « une... [Lire la suite]
07 octobre 2016

COMME SI ET MÊME COMME ÇA

COMME SI ET MÊME COMME ÇA   1. « à la volonté le miroir où elle prend connaissance d'elle-même » (Schopenhauer traduit par Roos et Burdeau, « Le Monde comme volonté et comme représentation »)   « à la volonté le miroir où elle prend connaissance d'elle-même » qu'on s'mire au monde, tragique charlot précipité dans l'événement.   2. « car il lui dérobe son moi » (Schopenhauer)   Qu'on se voit le moi tout dérobé, pris aux autres, que les humains i règlent ça (qu'ils... [Lire la suite]

06 octobre 2016

AMUSETTES CHANTONNÉES

AMUSETTES CHANTONNÉES   1. « I was her love she was my queen And now a thousand years between » (Led Zeppelin, « Tangerine »)   Qu'dans la vie qu'on en a qu'une des fois qu'ça colle roule entre nous pis + tard c'est genre qu'il y a la la des siècles entre nos pommes.   2. « The dark Lord rides in force tonight And time will tell us all. » (Led Zeppelin, « The Battle Of Evermore »)   J'crois pas qu'c'est le Seigneur des Ténèbres ou koikesse cornu qui fait que le... [Lire la suite]
05 octobre 2016

DONC JO I S'PROMENE

DONC JO I S'PROMENE1.« Il fera longtemps clair ce soir, les jours allongent,La rumeur du jour vif se disperse et s'enfuit »(Anna de Noailles)Il fera longtemps que des fois on fait longtemps qu'on est très occupé à machiner le réel lequel nous use comme d'un outil.« Il fera longtemps clair » ça veut dire que la nuit prend son temps pour tomber que l'été la nuit elle a des horaires de travail décalés.« les jours allongent » ça veut dire qu'on a plus de temps encore pour faire ce qu'on a à mais que des fois... [Lire la suite]
03 octobre 2016

NOTES ET TRAITS SUR LE GRAND VIOLON DE HENRI MICHAUX

NOTES ET TRAITS SUR LE GRAND VIOLON DE HENRI MICHAUX« Rageur, m'engouffrant dans ses plaintes, dans un amas de tonnerres nasillards »(Henri Michaux, « Le grand violon »)1.Dans un poème à Henri Michaux y en a un qui dit qu'il a un « grand-violon girafe » et pourquoi pas un trombonéléphant je dis.Ou une flûte à bec de canard ou un saxopopotame ou une guitare qui boit d'la bière tant qu'on y est.Mais moi ce que je préfère c'est la fontaine-batterie celle qui gicle et qui cingle et dont les voix jaillissent... [Lire la suite]
02 octobre 2016

NOTES SUR LE SONNET DES VOYELLES A L'AUTRE ARTHUR LÀ

NOTES SUR LE SONNET DES VOYELLES A L'AUTRE ARTHUR LÀ   ARTHUR RIMBAUD : VOYELLES   « A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles, Je dirai quelque jour vos naissances latentes : A, noir corset velu des mouches éclatantes Qui bombinent autour des puanteurs cruelles,   Golfes d'ombre ; E, candeurs des vapeurs et des tentes, Lance des glaciers fiers, rois blancs, frissons d'ombelles ; I, pourpres, sang craché, rire des lèvres belles Dans la colère ou les ivresses... [Lire la suite]