01 juillet 2017

AVEC TOUT MON GRINCEMENT

AVEC TOUT MON GRINCEMENT   1. Cete ame ele se plaint en cete nuit chaufante (je dis ça passqu'i fait trop chaud) c'est la miene mès t'as chaud ossi toi (tu fumes trop).   La miene d'ame ele est pas parele que la tiene j'sais pas trop squ'il en sort d'la miene des phrases en forme de chien j'crois bien.   Si j'avais été scribe médiéval aurais-je pu écrire sans risquer le bûcher que les âmes peuvent parfois être parallèles... chaipas.   Défois le soir il est tellemant humble qu'il frait bien l'aumone (la... [Lire la suite]

13 juin 2017

SOUVENT POUR M'AMUSER

SOUVENT POUR M'AMUSER   1. Trop bien mangé… écris moins bien… j’digère ça fatigue… et comme je ne suis en forme qu’à de rares moments de lucidité…   2. Nombre de nos amis ne sont pas vraiment nos amis de même que nombre de nos ennemis ne sont pas vraiment nos ennemis. Sacs d’osses touceusses.   3. Il rit à gorge déployée, à pipe fendue, à côtes éclatées : le plus dur, c’est de ramasser les morceaux.   4. Le réel se déplie : c’est comme ça qu’on trouve les trucs qui en tombent.   5. Je... [Lire la suite]
13 juin 2017

MAIS JE SAIS QU'IL N'EXISTE PAS PARDI

MAIS JE SAIS QU'IL N'EXISTE PAS PARDI   1. grotesquer : homophonie approximative de « protester » ; des fois qu'on proteste pis qu'on grotesque bien un peu aussi.   En français, on conteste formellement, mais on proteste énergiquement. Question de degré et moi j'aime le boudin blanc.   Grotesque : dans les bandes dessinées, les nez (pifs énormes), nez et grotesque existentiel d'Achille Talon, de Cyrano de Bergerac.   Nez : moutarde, regard noir, dès qu'on a quelqu'un dans le... [Lire la suite]
09 juin 2017

HOUZEAUZEAUTERIES

HOUZEAUZEAUTERIES   1. « Vu de loin, le parpaing a un air de famille avec le grille-paing. ». (Lucien Suel)   Vu de loin, c'est une chose, mais vu de loing, alors là c'est frappant !   2. « Je n'ai aucun talent. » (Autoportrait)   Et même pas deux grands bœufs blancs marqués de roux.   3. « Je n'ai aucun talent. » (Autoportrait, réédition)   Certes, mais dans mon four, j'ai des chicons au gratin.   4. « Dans mon four, j'ai des chicons au... [Lire la suite]
08 juin 2017

PLAISANTERIES ET DEUXIEME CHAUSSETTE

PLAISANTERIES ET DEUXIEME CHAUSSETTE   1. « Quelqu'un avait dû me faire cette plaisanterie. » (Henri Michaux)   Et je suis né.   Et comme j'étais né j'eus vite des yeux avec lesquels j'en vis bien d'autres, des plaisanteries.   2. « Je vis auprès de moi, sur un grand cheval noir  Un homme qui n'avait que les os, à le voir » (Ronsard, « La Chasse démoniaque »)   Squelette à dada.   3. « Je ne comprends point, et je ne vois point, et je ne sais point où vous... [Lire la suite]
06 juin 2017

DON'T FEAR THE REAPER EST-ELLE UNE CHANSON POUR VAMPIRES ?

DON'T FEAR THE REAPER EST-ELLE UNE CHANSON POUR VAMPIRES ? « The candles blew then disappeared The curtains flew then he appeared... saying don't be afraid  » (Blue Öyster Cult, « Don't Fear The Reaper ») « Don't Fear The Reaper » est une drôle de chanson du groupe rock Blue Öyster Cult, date de 1976 et j'suis sûr qu'c'est une chanson vampire. La chanson dit que « all our times have come » vu que « now they're gone » qu'le vent les a saisis pis jetés dehors dans... [Lire la suite]

30 mai 2017

ON NE PEUT S'ASSEOIR ALLONS CHEZ ZUT

ON NE PEUT S'ASSEOIR ALLONS CHEZ ZUT « On ne peut s'asseoir, tous les bancs sont mouillés » (Jules Laforgue, « L'hiver qui vient »)   On ne peut s'asseoir – « c'est tout mouillé ! » ; on ne peut qu'arpenter les rues de plus en plus sombres, et, silhouettes, passer.   Tous les bancs sont mouillés, et de la rouille des arbres chutent des anges en feuilles. Ils n'ont pas même un soupir.   Arpentant les rues de plus en plus sombres, nous nous aimions, sans doute. Nous étions... [Lire la suite]
29 mai 2017

AH J'RABÂCHE J'RABÂCHE

AH J'RABÂCHE J'RABÂCHE   1. « Non, je n'imitai rien de ce qu'on fit avant ! » (Rostand, « Cyrano de Bergerac » [Cyrano])   Non non non, je joue un autre jeu, et ne redis le jadis, et ne veux que me vouer au nouveau et n'imiter (même ce qui se fit de mieux).   Je joue un autre jeu, vous dis-je, et n'étant point veau, ne prétends faire que du nouveau, et ne rien répéter, rien rabâcher, rien radoter.   Pourtant, je rabâche bien sûr, et ai dans la binette quelque bouffon blafard,... [Lire la suite]
28 mai 2017

ET POUR FINIR JAMAIS PLUS

ET POUR FINIR JAMAIS PLUS   1. « … je crois qu'elle aime pas qu'on la dévisage... » (Céline, « Nord »)   Se pourrait-il qu'elle giflât… qu'elle crachât des crapauds… qu'elle imprécatât façon Black Sabbath (c't'un groupe ed' rock).   2. Faut quand même que j'me dise que… le futur m'a l'air plein d'trous, d'gouffres à glisser dedans…   3. Bon, on va mettre des bong de cloches pis du tonnerre qu'ça craque… fait toujours de l'effet ça, dans un disque de hard rock…   4. Le célèbre... [Lire la suite]
27 mai 2017

ABOIS

ABOIS   1. Faut sortir d'sa mélancolie... le loup de sa tanière… se réveiller… s'ouvrir les yeux - ah tiens où sont-ils ?   2. Faut que j'vas faire sécher des… fait chaud… je pense au mot cerise… aux choses à faire… tant de choses à faire… toujours… fatigant.   3. Sans doute faut-il que j'fasse comme si… me préparer à… toujours être prêt à… ça n'attend pas, Elle...   4. « Mais le dormir de l'Aube aux filles gracieux » (Ronsard)   Ah les « belles endormies »…   5. ... [Lire la suite]