27 mars 2017

ET LES PLANS SUR LA COMÈTE DU RÊVE

ET LES PLANS SUR LA COMÈTE DU RÊVE1.« J'ai fait voir que la surface du cercle fondamental peut se décomposer (et cela d'une infinité de manières) en une infinité de régions »(Henri Poincaré, « Sur les fonctions fuchsiennes » cf Le Point Références, « Comprendre les mathématiques », février-mars 2017, p.59)Sommes les fantômes des nombres & figuresdu réel & d'tous ces univers jaillissantsdes caboches d'inouïs jongleurs d'infinisNous traversons l'air de rien des figuresgéométriques que calculent des êtres... [Lire la suite]

26 mars 2017

ONDULATIONS D'L'ÂME RETOMBÉE

ONDULATIONS D'L'ÂME RETOMBÉE   1. « En la forest d'ennuyeuse Tristesse » (Charles d'Orléans, « Escholier de mérencolie »)   Quand on est en « forest d'ennuyeuse Tristesse », on est triste et tout ennuyé qu'les arbres tout moches sombres pis c'est long.   Pis c'est long qu'on dirait que les arbres c'est des horloges on passe on passe mais ça passe pas le temps c'est long.   « forest d'ennuyeuse Tristesse » dit Charles d'Orléans de mélancolie qui semble sombre et... [Lire la suite]
25 mars 2017

DES FOIS ON CROIT QU'ON PENSE

DES FOIS ON CROIT QU'ON PENSE   1. « parmi les images houleuses d'un cauchemar d'enfance » (Jean Ray)   Quand on a des « images houleuses », elles affluent en flots, les images et vous tourneboulent comme si vous étiez chez elles.   2. En français, on dit que la pluie tombe et si elle court, c'est qu'elle est forte et qu'elle court se mettre à l'abri. En français, on dit « une forte pluie » ou une « pluie fine », on ne dit pas « une pluie mince » mais... [Lire la suite]
23 mars 2017

BON ALLEZ A DADA ET PUIS DODO !

BON ALLEZ A DADA ET PUIS DODO !   1. Ah Je m'urge ! J'entends l'extrême-droite calembredainhaïr tout ça bien propre sur soi énarqué avocaté conseillé dans l'juridique masqué.   2. « Mais les jambes (dont l'une est fraîche et se dénoue De la plus rose), les épaules, le sein dur » (Valéry, « Été »)   La jambe, la arpente d'la hanche qui roule, la passante, la toute droite - tiens un barbu, moi j'me boissonne à la bière, le temps m'taille.   Y a d'ces fraîcheurs c'est l'air... [Lire la suite]
23 mars 2017

GLUICHES DE D'SOUS LA LOUNE

GLUICHES DE D'SOUS LA LOUNE   1. Dessous la loune plane une ploume ; y a comme un blêtre ; i traverse l'herbe, glisse dans le noir plane dedans moi ploume ça grulche.   2. J'ai de la loune dedans ma tiête ; y a comme un loup, i m'guette le loup hurle j'lentends pas déjà i m'a bouffu les oreilles.   3. Il capitanait et fauteillait, sa tête se détachant au-dessus de lui ; de sa pipe spectrait qu'ça fume ; de ses mains glissait le livre.   4. Ah je m'arouille ! j'me... [Lire la suite]
23 mars 2017

MAIS NOUS NOUS SERONS MORTS MON FRÈRE

MAIS NOUS NOUS SERONS MORTS MON FRÈRE   « Quand les hommes vivront d'amourIl n'y aura plus de misère et Commenceront les beaux joursMais nous, nous serons morts, mon frère... » (Raymond Lévesque)   1. L'immunité parlementaire, des fois, ça ressemblerait pas un peu à un privilège de l'Angien Régime ?   2. Anchois poil aux doigts ! Maquereau Poil au dos ! Morue Poil au ! Bon ça traduit en yaourglish avec une guitare indie/cool ça devrait l'faire non ?   Faudra aussi une... [Lire la suite]

22 mars 2017

AH CES POETES !

AH CES POETES !   1. « Je m'amuse fort à travers ces mots, dont mon collègue Mitschlaf pimente copieusement son cours de philosophie : En dehors du temps et de l'espace. » (Jean Ray, « La ruelle ténébreuse » [le narrateur])   « Je m'amuse fort à travers ces mots » dit le narrateur à Jean Ray genre que nous sautons de phrase en phrase comme oiseau de branche en.   Le collègue au narrateur à Jean Ray il « pimente son cours de philosophie » que je comprends que... [Lire la suite]
20 mars 2017

SYLLOGISME DU 20 MARS 2017 ET AUTRES AMUSETTES

SYLLOGISME DU 20 MARS 2017 ET AUTRES AMUSETTES   1. Pour pallier les problèmes de surproduction, sans doute est-il nécessaire de continuer à alimenter l'endettement des populations.   Problème : en entrant de plus en plus tard sur le marché du travail, les jeunes générations s'endettent avant même de travailler.   L'Etat masque cette gestion du marché en utilisant le pédagogisme comme alibi de sa politique d'allongement des études pour tous.   2. En français, un éléphant effervescent, ça n'existe pas... [Lire la suite]
19 mars 2017

FUMERIES

FUMERIES   1. « Assis sur un fagot, une pipe à la main, Tristement accoudé contre une cheminée » (Saint-Amant, « La pipe »)   Quand on fume la pipe façon Saint-Amant « assis sur un fagot », faut faire gaffe de pas flanquer l'feu partout.   Remarquez que dans un poème le feu qui prend ce n'est jamais que les flammes froides des syllabes mais on ne sait jamais.   Des fois que la bête tapie dans le langage se mettrait à cracher des flammes lesquelles se mettraient à courir dans... [Lire la suite]
19 mars 2017

SOLITUDE DE LA LUCIDITÉ

SOLITUDE DE LA LUCIDITÉ1.« sociopathe de haut niveau » : dit le Sherlock joué par Benedict Cumberbatch ; ce qui définit bien ce que peut être la solitude de la lucidité. Excellente, la série « Sherlock » de Mark Gatiss et Steven Moffat, avec Benedict Cumberbatch (Holmes) et Martin Freeman (Watson). « sociopathe de haut niveau » : on disait jadis « misanthrope ».Ce qui rend nécessaire à Sherlock Holmes sa sociopathie de haut niveau, c'est la complexité du puzzle qui accapare son... [Lire la suite]