16 juin 2017

EN DEPIT DE

EN DEPIT DE   « Deviens ce que tu es : mais il n'y a rien qui ait à devenir : Nous ne sommes rien de ce que le langage désigne. » (Pascal Quignard, « Abîmes »)   Je n'ai jamais très bien compris la célèbre formule « Deviens ce que tu es » et même ai parfois pensé qu'elle avait un genre slogan   un genre m'as-tu-vu comme je sonne bien dis pour être vraiment sensée même si j'y crois deviner la fidélité à soi-même ou peut-être   la prédestination que du coup tu... [Lire la suite]

16 juin 2017

MAIS LE PASSÉ DIS LE PASSÉ HEIN LE PASSÉ

MAIS LE PASSÉ DIS LE PASSÉ HEIN LE PASSÉ   « Le temps n'existe pas mais le passé existe : il vient de la reproduction. » (Pascal Quignard, « Abîmes », chapitre LIII)   Que le temps n'existe pas je l'ai appris en classe de terminale c'était un samedi matin entre 10 heures & midi il pleuvait   il pleuvait celle pour qui que quoi dont où est-elle passée maintenant elle était bien jolie que le temps a passé avec ses   heures des leurres les heures où ma sœur tant y battit le... [Lire la suite]
13 juin 2017

SOUVENT POUR M'AMUSER

SOUVENT POUR M'AMUSER   1. Trop bien mangé… écris moins bien… j’digère ça fatigue… et comme je ne suis en forme qu’à de rares moments de lucidité…   2. Nombre de nos amis ne sont pas vraiment nos amis de même que nombre de nos ennemis ne sont pas vraiment nos ennemis. Sacs d’osses touceusses.   3. Il rit à gorge déployée, à pipe fendue, à côtes éclatées : le plus dur, c’est de ramasser les morceaux.   4. Le réel se déplie : c’est comme ça qu’on trouve les trucs qui en tombent.   5. Je... [Lire la suite]
13 juin 2017

MAIS JE SAIS QU'IL N'EXISTE PAS PARDI

MAIS JE SAIS QU'IL N'EXISTE PAS PARDI   1. grotesquer : homophonie approximative de « protester » ; des fois qu'on proteste pis qu'on grotesque bien un peu aussi.   En français, on conteste formellement, mais on proteste énergiquement. Question de degré et moi j'aime le boudin blanc.   Grotesque : dans les bandes dessinées, les nez (pifs énormes), nez et grotesque existentiel d'Achille Talon, de Cyrano de Bergerac.   Nez : moutarde, regard noir, dès qu'on a quelqu'un dans le... [Lire la suite]
09 juin 2017

HOUZEAUZEAUTERIES

HOUZEAUZEAUTERIES   1. « Vu de loin, le parpaing a un air de famille avec le grille-paing. ». (Lucien Suel)   Vu de loin, c'est une chose, mais vu de loing, alors là c'est frappant !   2. « Je n'ai aucun talent. » (Autoportrait)   Et même pas deux grands bœufs blancs marqués de roux.   3. « Je n'ai aucun talent. » (Autoportrait, réédition)   Certes, mais dans mon four, j'ai des chicons au gratin.   4. « Dans mon four, j'ai des chicons au... [Lire la suite]
05 juin 2017

LE CHÂTEAU QUI VOUS PASSE PAR LA TÊTE

LE CHÂTEAU QUI VOUS PASSE PAR LA TÊTE1.« Mais tout était obscur, insondable, et c'est en vain qu'il cherchait à s'orienter au sein de ce labyrinthe, véritable travail de taupes. »(Jules Verne, « Le Château des Carpathes »)Des fois tout est obscur, et pourtant on est en plein jour que c'est comme si les ombres dans les têtes envahissaient le réel.Et toutes ces ombres qui sortent des têtes pour envahir le réel, c'est de l'insondable, z'en voyez pas l'bout, ça vous fait des idées noires.Des fois toutes ces ombres qui... [Lire la suite]

22 décembre 2016

MAIS AU MOINS Y A LA MUSIQUE

MAIS AU MOINS Y A LA MUSIQUE Bouts de phrases tirés de la traduction d'un roman d'Agatha Christie et qui m'ont servi à composer les brefs qui sont dessous : « Ayant pris l'ascenseur » « sonner à la porte » « il y a des éternités qu'on ne vous a pas vu ici ! » « fauteuil trapu au coin du feu » « après un bref coup d’œil » « Rien à voir avec la réalité ! » « un tel rythme dans la langue ! » « un joli petit assassinat » ... [Lire la suite]
17 septembre 2016

KSÉ COMME UN SINGE L'HOMME TSAIS

KSÉ COMME UN SINGE L'HOMME TSAIS1.Défois on san pis défois on manj du fromaj kilya kelkchoz dan l'jenr infini làddans & pas seuleman dan les trous à gruyère & qu'on tressaïl.2.Qu'on dit alor com si on s'apelai Michaux « Moi – ça - tremble » que le réel l'arrête pas de trembler qu'on l'voit même pas qui parkinsonne. 3.Qu'on grouye d'bous d'mondes paralèle qu'on est là avec nos ptits mickeys nous traversant come le tems traverse le tems même kil existe pas.4.Que dans les rues de chaipaoù les longues rues de chaipaoù y... [Lire la suite]
10 septembre 2016

APRES S'IL Y A DES CHATS QUI PASSENT PAR LÀ...

APRES S'IL Y A DES CHATS QUI PASSENT PAR LÀ...   1. Bon alors Mistigri i se promène dans la rue lorsqu'il rencontre Mistigrette dont il tombe amoureux que son cœur s'affola hola hola   Mistigri lui ouvrit son cœur auquel Mistigrette répondit par un éclat de rire assez tranchant pour découper l'aut' Mistigri en rondelles.   Alors Scherzo passa par là et avala toutes les rondelles de saucisson qui étaient tombées dans une assiette prévue par le dessinateur.   2. Il fait beau les arbres dansent la rumba mais... [Lire la suite]
04 septembre 2016

ET LES SINGES SE MOQUERONT DE L'HOMME

ET LES SINGES SE MOQUERONT DE L'HOMME   « Je sens que je puis n'avoir point été, car le moi consiste dans ma pensée ; donc moi qui pense n'aurais point été, si ma mère eût été tuée avant que je n'eusse été animé ; donc je ne suis pas un être nécessaire. Je ne suis pas aussi éternel, ni infini ; mais je vois bien qu'il y a dans la nature un être nécessaire, éternel et infini. » (Pascal, « Pensées »)   1. Comme Pascal l'écrivit, « je sens que je puis n'avoir point été », et il... [Lire la suite]