13 juillet 2017

UNE GESTION DES GOUFFRES

  UNE GESTION DES GOUFFRES   1. « Ces gens voudraient bien, s'ils pouvaient, se soustraire à l'empire de Dieu, dont le gouvernement est monarchique. » (Hobbes traduit par Samuel Sorbière, « Le Citoyen », X,4) Je pense à Jeanne d'Arc, qui tant nous hante encore qu'on en appelle à sa légende et qu'on n'aime guère entendre traiter de folle. Je pense à Jeanne d'Arc et à son « Roi du Ciel ». Nous préférons la vertu des pierres à l'empire des anges. C'est ainsi que nous bâtissons. En ce début... [Lire la suite]

05 juin 2017

LE CHÂTEAU QUI VOUS PASSE PAR LA TÊTE

LE CHÂTEAU QUI VOUS PASSE PAR LA TÊTE1.« Mais tout était obscur, insondable, et c'est en vain qu'il cherchait à s'orienter au sein de ce labyrinthe, véritable travail de taupes. »(Jules Verne, « Le Château des Carpathes »)Des fois tout est obscur, et pourtant on est en plein jour que c'est comme si les ombres dans les têtes envahissaient le réel.Et toutes ces ombres qui sortent des têtes pour envahir le réel, c'est de l'insondable, z'en voyez pas l'bout, ça vous fait des idées noires.Des fois toutes ces ombres qui... [Lire la suite]
04 juin 2017

MAGIQUES MIRANCES DES DIEUX

MAGIQUES MIRANCES DES DIEUX   « - Pour s'en convaincre il suffit heureusement de jeter les yeux sur les dieux de la Grèce, sur ces reflets d'hommes plus nobles et plus orgueilleux chez qui l'animal dans l'homme se sentait divinisé et ne se déchirait pas soi-même plein de fureur ! » (Nietzsche traduit par Henri Albert, « La Généalogie de la morale », deuxième dissertation, 23).   « jeter les yeux sur les dieux de la Grèce » dit Nietzsche qu'on peut ça, jeter des yeux aux dieux, et... [Lire la suite]
25 mai 2017

S'ARROGE

S'ARROGE1.« - on s'arroge ainsi le droit de demander compte à l'oiseau de proie de ce qu'il est oiseau de proie... »(Nietzsche, « La Généalogie de la morale », traduit par Henri Albert)On s'arroge le droit… on s'y habite, s'y habilite… se loge dedans… pis de cette citadelle on regarde de haut la pauvre et si barbare humanité.« demander compte à l'oiseau de proie »… i nous répondra pas… il a raison…  de toute façon comprend pas la question.On ne demande pas compte à la griffe de ce qu'elle est... [Lire la suite]
24 mai 2017

VIOLONCELLE

VIOLONCELLE   « Vers les bords du fleuve fatal Qui porte les morts sur son onde, Et qui roule son noir cristal Dans les plaines de l'autre monde » (Etienne Pavillon, « Lettre de l'autre monde »)   Etienne Pavillon… « l'autre monde », çui où nous irons sans y aller, puisque n'y serons plus, nulle part…   Etienne Pavillon... « l'autre monde »... sfleuve « fatal » qu'on dit qu'on traverse pour arriver au royaume des absents, furent et regrets.   ... [Lire la suite]
15 mai 2017

DES FOIS EN LISANT DE LA POESIE JE MUGIS

DES FOIS EN LISANT DE LA POESIE JE MUGIS J'aurais bien intitulé ces quelques brefs « guillevicuicuis » mais j'ose pas qu'on va encore dire que je respecte rien. 1. « Ce soir non plus Pas de prière à faire A la figure sans visage. » (Guillevic, « Soir »)   Y a des soirs on fait plus la prière depuis longtemps. Les jours ont usé les prières. Ce sont avec d'autres seigneurs qu'il faut compter.   « figures sans visage » : des masques, dessous qu'il y a t-il ? Le néant... [Lire la suite]

07 mai 2017

AH LES MONSTRES LES BEAUX MONSTRES

AH LES MONSTRES LES BEAUX MONSTRES   « And still those voices are calling from far away Wake you up in the middle of the night » (The Eagles, « Hotel California ») 1. Ah dimanche matin ! De 9 heures à midi, le "Classic Rock" de la radio Classic 21 et leurs beaux monstres électriques qui remontent du passé.   2. Ai pensé cette nuit à l'atmosphère des petits matins quand l'été vient et que la ville réveille corps et âmes.   3. Le théâtre de Molière… des couleurs s'agitent sur scène… et... [Lire la suite]
07 mai 2017

AI FAIT TANTÔT LA ROUTE A PIED

AI FAIT TANTÔT LA ROUTE A PIED   1. C'est la nuit. Je viens de me réveiller la tête pleine du fantôme de Balzac. Est-ce pour ça que j'ai bu du café ?   C'est que je m'étais endormi avec France Culture, et que cette nuit de l'excellente radio est consacrée au prodige romancier.   2. Ai fait tantôt la route à pied. Le bus avait du retard (est-il passé ?). Pas eu la patience d'attendre. M'suis remué les jambes et les idées.   3. J'aime bien marcher. Souvent, ça me permet de m'agiter tout mon petit... [Lire la suite]
30 avril 2017

SI JE DOUTE DE CELA AUSSI QUE CROIRAI-JE ?

SI JE DOUTE DE CELA AUSSI QUE CROIRAI-JE ?   1. « Le dehors, l'horizon familier, le ciel même appartenaient à son ennemi. » (Bernanos, « Sous le soleil de Satan »)   Ça c'est quand c'est le Diable qu'tout « dehors, l'horizon familier, le ciel même » i sont tellement plus à vous qu'vous en trouillez fort.   2. « On ne veut que plaire. On ne plaît qu'aux sots, qu'on rassure. » (Bernanos, « Sous le soleil de Satan ») [l'abbé Donissan])   Des fois on... [Lire la suite]
18 avril 2017

LE CERVEAU L'ESTOMAC ET LA BOUCHE

LE CERVEAU L'ESTOMAC ET LA BOUCHE1.Il me semble qu'assez cyniquement, les grands internationaux voient certains pays comme des bêtes malades qu'on laisse lentement crever.2.« Vous devez comprendre que je n'ai pas le temps de vous faire de la morale…'(Simenon, « Au Rendez-vous des Terre-Neuvas » [Maigret])Le politique court après l'économie, pas après la morale. C'est qu'il n'a pas le temps ; et ce manque de temps s'appelle la crise.3.Le politique tente, souvent en vain, de plaquer du vivant sur du mécanique,... [Lire la suite]