20 mai 2017

GOTHIQUE TOUTIM

GOTHIQUE TOUTIM   1. « Le lendemain, je me levai dès l’aube et me précipitai vers mon microscope. » (Michael Fitz-James O’Brien, « La Lentille de diamant »)   Ah ça sent son scientifique, ou son échevelé savant frappadingue qui se lève comça dès l’aube et s'jette sur son microscope.   Qu’espère-t-il trouver sous sa machine à scruter l’minuscule ? Le kama sutra de Liliput ? Le ravageur virus à dépeupler ? Le nom de l’être ?   2. « Ma carrière se décida à ce... [Lire la suite]

11 janvier 2017

BREFS QU'IL FAIT FROID

BREFS QU'IL FAIT FROID   1. Y en a i sont toqués ça veut dire en français qu'ils ont une araignée qui leur joue du ukulélé au plafond que du coup i sont tout bizarres.   L'araignée qui joue du ukulélé dans vo tiête elle est très exotique bien sûr sinon elle jouerait d'l'accordéon en beuglant qu'la mer monte.   2. Parfois on se lance dans de longues explications qu'à force on finit par jacasser pour un parterre de squelettes.   3. Dans les romans on lit « Cinq minutes plus tard » que ça veut dire... [Lire la suite]
07 octobre 2016

COMME SI ET MÊME COMME ÇA

COMME SI ET MÊME COMME ÇA   1. « à la volonté le miroir où elle prend connaissance d'elle-même » (Schopenhauer traduit par Roos et Burdeau, « Le Monde comme volonté et comme représentation »)   « à la volonté le miroir où elle prend connaissance d'elle-même » qu'on s'mire au monde, tragique charlot précipité dans l'événement.   2. « car il lui dérobe son moi » (Schopenhauer)   Qu'on se voit le moi tout dérobé, pris aux autres, que les humains i règlent ça (qu'ils... [Lire la suite]
17 septembre 2016

KSÉ COMME UN SINGE L'HOMME TSAIS

KSÉ COMME UN SINGE L'HOMME TSAIS1.Défois on san pis défois on manj du fromaj kilya kelkchoz dan l'jenr infini làddans & pas seuleman dan les trous à gruyère & qu'on tressaïl.2.Qu'on dit alor com si on s'apelai Michaux « Moi – ça - tremble » que le réel l'arrête pas de trembler qu'on l'voit même pas qui parkinsonne. 3.Qu'on grouye d'bous d'mondes paralèle qu'on est là avec nos ptits mickeys nous traversant come le tems traverse le tems même kil existe pas.4.Que dans les rues de chaipaoù les longues rues de chaipaoù y... [Lire la suite]
23 août 2016

INSOLENT COMME UN QUI APPARAÎT MÊME QU'IL EXISTE PAS

INSOLENT COMME UN QUI APPARAÎT MÊME QU'IL EXISTE PAS1.Une chanson à la radio qu'le narrachanteur sur un ton désenchanté, fataliste et pas joyeux, répète qu'il « est temps d'aller se baigner ».Narrachanteur : narrateur qui narratte en musique que des fois s'il y avait pas la musique, on s'en apercevrait qu'c'est idiot son truc.Note : je mets deux « t » à la forme « narratte » pour faire plus narratatif. 2.Sans les films comiques, des fois la mélancolie elle en emporterait quelques uns dans sa... [Lire la suite]
20 août 2016

DES FOIS QU'ON FINIRAIT PAR ATTRAPER DES FANTÔMES

DES FOIS QU'ON FINIRAIT PAR ATTRAPER DES FANTÔMES1.Quand je vois l'évolution du monde, si j'étais martien, je n'investirais pas un kopeck intergalactique dans la planète Terre. « O Terre, ô terre, ô race humaine,Vous me faites bien de la peine. »(Jules Laforgue, « Complainte du soir des comices agricoles »)2.Des fois qu'il y aurait des politiques et pis qu'ils diraient la vérité... non, j'plaisante.3.Des fois, j'me dis qu'l'humain a mis des siècles pour sortir de la misère afin de mieux rentrer dans la... [Lire la suite]
20 juin 2016

DANS LA CHAMBRE GOTHIQUE

DANS LA CHAMBRE GOTHIQUE   Notes drolatiques sur « La Chambre gothique », d'Aloysius Bertrand.   « Nox et solitudo plenae sunt diabolo. »   Les Pères de l'Église.   « La nuit, ma chambre est pleine de diables. »   - « Oh ! la terre, - murmurai-je à la nuit, - est un calice embaumé dont le pistil et les étamines sont la lune et les étoiles !    Et les yeux lourds de sommeil, je fermai la fenêtre qu'incrusta la croix du calvaire, noire dans la... [Lire la suite]
18 juin 2016

POUSSIERES DE JE N'SAIS QUOI

POUSSIERES DE JE N'SAIS QUOI1.« Wren, en échange des leçons d'italien que je lui donnais, m'avait initié à l'étude de l'infinie langue anglaise. »(Borges traduit par Françoise Rosset, « Le Congrès », [le narrateur])Dans Borges un narrateur évoque « l'infinie langue anglaise » ça veut-y dire qu'l'anglais sonne et résonne à l'infini dans tous les univers.Peut-être y a tous les univers dans « l'infinie langue anglaise » à l'aut' mystérieux, qu'on sait pas qu'on meurt avant d'les entendre tous.Le... [Lire la suite]
06 janvier 2016

DE BELLES LÀ-DEDANS !

DE BELLES LÀ-DEDANS !   « Il doit s'en passer de belles là-dedans ! Une nuit, une de ces malheureuses s'échappa en chemise... » (Agatha Christie traduit par Louis Postif, « Pourquoi pas Evans ? » [« la servante qui apporta des pots de bière et donna son propre point de vue »])   « la fille à lèvre d'orange, les genoux croisés dans le clair déluge qui sourd des prés » (Arthur Rimbaud, « Enfance »)   1. Maintenant m'sieurs-dames je crois avoir dit... [Lire la suite]