25 mai 2017

S'ARROGE

S'ARROGE1.« - on s'arroge ainsi le droit de demander compte à l'oiseau de proie de ce qu'il est oiseau de proie... »(Nietzsche, « La Généalogie de la morale », traduit par Henri Albert)On s'arroge le droit… on s'y habite, s'y habilite… se loge dedans… pis de cette citadelle on regarde de haut la pauvre et si barbare humanité.« demander compte à l'oiseau de proie »… i nous répondra pas… il a raison…  de toute façon comprend pas la question.On ne demande pas compte à la griffe de ce qu'elle est... [Lire la suite]

03 septembre 2016

PARAPHRASE D'UNE FATALITÉ A CIORAN

PARAPHRASE D'UNE FATALITÉ A CIORAN   1. Lors il avait « tant choyé l'idée de fatalité » [Cioran], il avait à la gamelle de son esprit tant nourri d'instants fatals,   2. Donc, ayant « tant choyé l'idée de fatalité » [Cioran] au prix de tous les masques joyeux et des politesses que l'on met à paraître heureux,   3. Ainsi « l'idée de fatalité » s'était si bien nourrie de « si grands sacrifices » [Cioran] qu'elle en avait englouti toutes les marionnettes.   4. Ainsi... [Lire la suite]
18 janvier 2016

T'ECRIS T'ECRIS C'EST TOUT C'QUE TU SAIS FAIRE

T'ECRIS T'ECRIS C'EST TOUT C'QUE TU SAIS FAIRE   1. Les poètes qui nous ont précédés, sans doute ils y croyaient, à l'avenir radieux, au monde plus juste, à la fratermachin, mais nous, on la voit arriver, nous maintenant, l'apocalypse sponsorisée, la définitive défaite de tous les pensants.   2. « en un sens, cela ne concerne que mon rapport particulier avec le thème de la lutte ou de la mise à mort. » (Jeanne Favret-Saada, « Les mots, la mort, les sorts »)   Rapport particulier avec le... [Lire la suite]