22 décembre 2016

SONNET A NINON SUIVI DE QUELQUES HUGOLADES

SONNET A NINON SUIVI DE QUELQUES HUGOLADES   1. SONNET A NINON   Ninon tu es si belle comme un camion Eud d'pompiers que je serais ton pin-pon Ninon Ninon, marin je te donnerais le pompon Et toi tu dirais Mon dieu ce garçon est rond   Que je serais rond non Ninon c'est pas si sûr Que quand je te vois j'ai plus envie de biture Je t'offrirais pas des fleurs passque c'est périssab' Mais des oh c'est tellement bon   Que je t'offrirais des kebabs Avec la tomate les frites et les oignons Puis youplali... [Lire la suite]

23 octobre 2016

J'AVOUE JE ME VOUE A CE VOEU N'EST-CE POINT VEAU

J'AVOUE JE ME VOUE A CE VOEU N'EST-CE POINT VEAU   1. « Si j'étais la feuille que roule L'aile tournoyante du vent » (Victor Hugo, « Vœu »)   Des fois y en a i disent « si j'étais la feuille que roule » qu'à mon avis i doivent se prendre pour une clope les zigotos   Mais pas pour Victor Hugo qui a tant écrit des fois même ça finit par faire rire tout ça qu'il alignait totor qu'il se prenait pour Hugo non.   Non pour Hugo c'te feuille c'est la feuille que l'automne décroche... [Lire la suite]
22 octobre 2016

FAITS ROSSES ITEMS

FAITS ROSSES ITEMS1.« Souvent, quand mon esprit riche en métamorphosesFlotte et roule endormi sur l'océan des choses »(Victor Hugo, « Dicté en présence du glacier du Rhône »)Y en a i sont plein de métamorphoses dans leur tête qu'ça fait genre que les gens du réel i sont comme tout déformés bizarres étranges.Après y en a comme Hugo, i disent « l'océan des choses » que dans leurs grandes profondeurs aux choses doit y en avoir de drôles de monstres.2.« C'est la panique devant un objet qui n'est plus... [Lire la suite]
03 septembre 2016

OCCIDENT SAMBA TRISTE

OCCIDENT SAMBA TRISTE1.Nos sociétés modernes, administrations du narcissisme, vertiges autour du nombril, arguties de l'ego.2.La démocratie qu'c'est fatal une lutte de plus en plus âpre entre intérêt particulier et intérêt général, jusqu'à c'que ça craque.3.En France, la population active croît plus vite que la création d'emplois marchands qu'on court après des boulots de plus en plus lointains.4.« Un chant dans une nuit sans air... »(Tristan Corbière, « Le crapaud »)Le narrateur i dit comme ça qu'il y a « un... [Lire la suite]
10 juillet 2016

JE M'DEMANDE QUEL EST LE BUT DU CATASTROPHISME CLIMATIQUE ?

JE M'DEMANDE QUEL EST LE BUT DU CATASTROPHISME CLIMATIQUE ?   1. Michel Onfray à la radio sur le réchauffement climatique : enfin quelqu'un d'assez honnête pour ne pas tirer de conclusion définitive.   Cf France Culture, le 9/7/2016, Michel Onfray, « Brève encyclopédie du monde, Cosmos » (très belle émission).   2. Le catastrophisme climatique est une téléologie (voire une théologie) : j'y vois un but pas bien beau de sainte communauté des vivants.   3. Bon, le climat se... [Lire la suite]
25 janvier 2016

VINCERE !

VINCERE ! 1.Tout au long de sa vie refusé d'être sage. Spéculatif furieux, agité du bocal... absolument chronique... purement et simplement refusé tout raisonnable, tout l'embourgeoisement d'une carrière littéraire soigneusement orchestrée (c'est un métier!) qui aurait pu de son vivant, pourvu qu'il fermât sa gamelle politique, et puis un peu plus de souplesse dans ses relations, lui assurer honorabilité et fortune. Misanthrope du type à préférer la compagnie des bêtes à celle des bipèdes, voué l'essentiel de son existence à la... [Lire la suite]

06 janvier 2016

PETITS EFFONDREMENTS

PETITS EFFONDREMENTS   1. Des fois il s'effondre, château de cartes, et même pas du monde.   2. Minuit le rattrapa. « Flûte ! Déjà l'heure du crime » qu'il se dit l'assassin un brin démotivé, limite déprimé.   3. Son sourire s'élargissant, il se fendit en deux. Au contact de l'air, son front lourd de pensées s'enflamma. Quant à sa mâchoire, elle tomba en poussière.   4. Moi répondit qu'est-ce que c'était. Je ne le crus pas. D'ailleurs, je n'étais pas là.   5. Le temps ne nous écoute... [Lire la suite]
19 décembre 2015

MELANCOLIQUE COMME UN POISSON LE VENDREDI

MELANCOLIQUE COMME UN POISSON LE VENDREDI1.Y en a des si méchants sordides perfides à sifflance qu'on se dit des fois que ce  s'ra pas volé s'ils finissent par crever d'leur vipère.2.Comme ça muqueuse qu'ils avaient les yeux pleins de lèvres les dégoûtants quand ils reluquaient Lola mignonne.3.Je ne sais pas ce que peut signifier la locution « écrire de flammes la girafe » mais c'te cadence me plaît, nom de Jazz.4.Des fois me bout la caboche façon qu'elle danserait la carmagnole ; des fois, mes nerfs, ils en... [Lire la suite]
13 décembre 2015

PRENDRE SA VACHE POUR UN TRAIN ET AUTRES LOCUTIONS

PRENDRE SA VACHE POUR UN TRAIN ET AUTRES LOCUTIONS   1. Ecouter son parapluie : se montrer prudent.   2. Avoir le nez bourré de pépites d'art et découvrir la belle revenante qui fréquente les ruines.   3. Blitzer dans la s'moule : agir de façon spectaculaire autant qu'inutile, donner un coup d'épée dans l'eau.   4. Prendre sa vache pour un train : vouloir que les choses aillent plus vite qu'elles le peuvent. Il prit sa vache pour un train, et lors dérailla.   5. Servir une coupe... [Lire la suite]
24 octobre 2015

MAIS CE PRESQUE

MAIS CE PRESQUE   1. Qui parle dans la nuit ? Quel christ portatif ? Quelle rêverie ?   2. Si j'avais un blason, - oh… un point d'interrogation illustré d'un corbeau   3. Derrière la maison les croquettes pour les chats le merle attend   4. L'humain, un sphinx qui finira par se dévorer lui-même.   5. « Arthur même a presque une tête » (Tristan Corbière, « Déjeuner de soleil »)   Ah ça arrive des fois avec les fantômes.   6. Comme mécontent... [Lire la suite]