29 avril 2017

LES AVENTURES DE BARBARELOULOUTE : CHAPITRE TREIZE A LA QUINZAINE DES PLANTES.

LES AVENTURES DE BARBARELOULOUTE : CHAPITRE TREIZE A LA QUINZAINE DES PLANTES.   1. Barbarelouloute elle est belle, que si elle l'était pas, elle serait pas l'héroïne de cette qu'existe pas histoire. Bon, elle est belle.   2. Barbarelouloute elle est tombée de la dernière pluie de pierres cosmiques dans la grande nuit cosmique qu'son astronef est tout kaput pété.   3. Après Barbarelouloute est attaquée par des plantes genres épineuses carnivores galopeuses (c'est passqu'elle est mal tombée). Ah, elle se... [Lire la suite]

29 avril 2017

LES AVENTURES DU GROS BARBARE CHAPITRE DOS (-selets)

LES AVENTURES DU GROS BARBARE CHAPITRE DOS (-selets)   1. C't'un gros barbare à poils roux du Nord oùsqu'il y a du souffle fort le vent. Il a un casque à cornes passque ça fait genre vicking.   2. Le gros poilu, l'est barbare façon médiéval, à carnage et têtes tranchées, i joue aux osselets, aux osselets hein pas au billard de crânes.   3. On voit aussi le château au haut du mont oùsqu'il y a quelque prince triste qui s'promène avec son crâne suivie d'la jeune Ophélie là.   4. Pis soudain arrive la... [Lire la suite]
13 août 2013

DRAGON

DRAGONSous le titre Dragon, Jihache Dulaurens m'a fait parvenir de son ailleurs mélancolique, intense, nerveux, ce poème en prose qui a des airs de conte. Je te vois belle et resplendissante. Triste et joyeuse à la fois. Comme une reine inaccessible dans sa tour de nacre.Entourée d'un mur de feu avec comme gardien les dragons de la folie (1). Je me vois juste armé de mes mots, traçant dans le ciel des nuages en tempête qui étoufferaient de leurs larmes ce mur de feu.Les dragons se jetteraient sur moi pour me déchiqueter.D'un trait je... [Lire la suite]
29 novembre 2012

SORTANT DU TROQUET

Dulaurens Jihache aime voyager (contrairement à votre serviteur qui ne reste jamais très loin de son frigo). Du coup, il a parfois l'occasion de vérifier qu'Aznavour est partout,  qu'on est aussi seul dans un troupeau d'oies du Périgord qu'au milieu de moutons tout partout en Grande-Bretagne, ou qu'à reluquer la morue au soleil. Et vu qu'on a aussi soif ailleurs qu'ici, on finit fatalement par sortir d'un café où l'on a commandé une bière dans une langue étrangère. SORTANT DU TROQUET « Je ne suis pas un être romantique mais un... [Lire la suite]