17 juin 2017

PARCE QUILLÉ TOUDIS PARTI

PARCE QUILLÉ TOUDIS PARTI1.L'vieux cœur il avot mès come il allotbien avec sa vieille tête et ses vieuxlivres tout son vieil qilla dan l'être J'aime bien le verbe quiller qu'on ditça il n'est pas venu parce quillé alléà l'pêck et ce soir on mange du pichon2.« Pourquoi cette colère ? » se dit-ilpeut'êt'i vit pas come i voudrot dansla vie défois reste que ça la colère.  3.Un home bien diféran d'moiPourtan cete sotise & cetemaladrece n'seré-ce pas mapome j'lui reconos l'pépinon dirot pas moi mes si céma pome chui... [Lire la suite]

13 juin 2017

SOUVENT POUR M'AMUSER

SOUVENT POUR M'AMUSER   1. Trop bien mangé… écris moins bien… j’digère ça fatigue… et comme je ne suis en forme qu’à de rares moments de lucidité…   2. Nombre de nos amis ne sont pas vraiment nos amis de même que nombre de nos ennemis ne sont pas vraiment nos ennemis. Sacs d’osses touceusses.   3. Il rit à gorge déployée, à pipe fendue, à côtes éclatées : le plus dur, c’est de ramasser les morceaux.   4. Le réel se déplie : c’est comme ça qu’on trouve les trucs qui en tombent.   5. Je... [Lire la suite]
13 juin 2017

MAIS JE SAIS QU'IL N'EXISTE PAS PARDI

MAIS JE SAIS QU'IL N'EXISTE PAS PARDI   1. grotesquer : homophonie approximative de « protester » ; des fois qu'on proteste pis qu'on grotesque bien un peu aussi.   En français, on conteste formellement, mais on proteste énergiquement. Question de degré et moi j'aime le boudin blanc.   Grotesque : dans les bandes dessinées, les nez (pifs énormes), nez et grotesque existentiel d'Achille Talon, de Cyrano de Bergerac.   Nez : moutarde, regard noir, dès qu'on a quelqu'un dans le... [Lire la suite]
19 juillet 2013

PORTRAIT DE L'ARTISTE EN VIEIL HERON

PORTRAIT DE L'ARTISTE EN VIEIL HERON Il est long du pif, emmanché d'un long cou, héron ridé. Il fume une longue et fine pipe dont le fourneau repose sur son genou gauche. C'est qu'il est installé, l'artiste, comme s'il venait de chuter de sa longueur sur la rondeur de la boule terre, et qu'il se relevait, la paupière fataliste, le cheveu éméché sous le sac rouge qui le coiffe. Il est tout fripé, l'héron ridé, du tissu rouge sur la peau, montantes bottes souples, tout plein de plis partout. Il s'appuie sur son bras droit, pour s'en... [Lire la suite]