30 avril 2017

SI JE DOUTE DE CELA AUSSI QUE CROIRAI-JE ?

SI JE DOUTE DE CELA AUSSI QUE CROIRAI-JE ?   1. « Le dehors, l'horizon familier, le ciel même appartenaient à son ennemi. » (Bernanos, « Sous le soleil de Satan »)   Ça c'est quand c'est le Diable qu'tout « dehors, l'horizon familier, le ciel même » i sont tellement plus à vous qu'vous en trouillez fort.   2. « On ne veut que plaire. On ne plaît qu'aux sots, qu'on rassure. » (Bernanos, « Sous le soleil de Satan ») [l'abbé Donissan])   Des fois on... [Lire la suite]

24 mars 2015

J'IMAGINE QU'ETANT UN PEU

J'IMAGINE QU'ETANT UN PEUEn lisant « Malpertuis » de Jean Ray, édition de poche J'ai Lu n°1677.1.Je tousse et je tousse en façon d'un diable qui cracherait des fœtus. 2.p.47. Philarète fétichiste, collectionneur de morts, de « bêtes » qu'il prétend rendre « plus belles que vivantes ».3.Parfois, les yeux laissent passer les points d'interrogation qui tissent nos consciences.4.Parfois, qu'on a d'l'imbroglio plein les nerfs ; ça imbrogliote, imbrogliote, imbrogliote tant qu'ça nous paralyse.5.Malpertuis... [Lire la suite]
22 novembre 2014

AUTRES PETITES GOTHIQUES FANTAISIES

  AUTRES PETITES GOTHIQUES FANTAISIES 1.Comme il avait plus d'une voix dans la gorge, il fonda une chorale, et acheta beaucoup de masques. 2.Mille témoins ne sauraient venir à bout du portrait-robot de l'assassin aux mille visages. 3.Orgueil se place souvent si mal qu'on se donne un mal de chien à le dénicher des petits mois où il pavoise. 4.Il a un destin humide, le gars Fardeau; il est d'abord plein d'eau, puis s'évapore lentement au soleil, jusqu'à ne plus faire qu'une flaque, une flaque à casquette et baguette de pain. ... [Lire la suite]
18 octobre 2014

LE DOUBLE DE L'ETRE SE TROUVE DANS LA BOITE A GENS

LE DOUBLE DE L'ETRE SE TROUVE DANS LA BOITE A GENS 1.Le double de l'être se trouve dans la boîte à gens. Le dialoguiste qui arrivera à placer c'te phrase dans une situation - parole ! je lui vends mon chapeau ! 2."J'avais dû, sans m'en douter, dire des choses formidables."(Gaston Leroux, "Le Mystère de la chambre jaune") 3.Du reste, je ne doute pas que bien des gens disent des choses formidables, mais comme je ne les vois ni ne les entends, peu m'importe ! 4."Tout est possible devant un pareil mystère."(Gaston Leroux, "Le Mystère... [Lire la suite]
29 août 2014

L'OEUF DE L'ECLAIR

L'OEUF DE L'ECLAIR 1.L'art du politique consiste à faire coïncider une demi-vérité avec un demi-mensonge, le tout constituant un oeuf à nous faire gober. 2."Les bourreaux meurent aussi" n'est une consolation que si on peut leur couper la tête. 3.L'autoritarisme vise à ce que ma liberté s'arrête là où ne commence même pas celle des autres. 4."- C'est tous des fantômes !... hi ! hi ! hi ! C'est tous des fantômes !..."(Céline, "Le Pont de Londres" [Un personnage]) 5.C'est qu'ça fantômie active vivace perspicaceTous ces vivants qui... [Lire la suite]
12 octobre 2013

BRUIRE UNE RIVIERE

BRUIRE UNE RIVIERE 1."Je descendis à mon tour dans la cour, les tempes battantes, le coeur désordonné, les reins rompus."(Gaston Leroux, Le Parfum de la Dame en noir, Le Livre de Poche policier n°587, p.245) Je suis assez sot assez lent jeDescendis donc sottement et lentementA la cave au cadavreMon Dieu, pourquoi avoir mis ce cadavre-là ? C'est que laTour est bien pleine de fantômes évidemmentDans les tours y a toujours fantômes et courants d'airLa morte n'était point morte elle courait dans laCour en criant que je l'avais tuéeLes... [Lire la suite]

29 août 2013

LES DEBUTS DE L'INSOLENCE

LES DEBUTS DE L'INSOLENCEQuestions et réponses sur le poème "Mon Dieu", de Henri Michaux (cf Henri Michaux, La nuit remue, La bibliothèque Gallimard n°90, p.240) GRAND A : QUESTIONS. 1) Qu'il y eut-il un jour ?2) Que lui-a-t-on fait ?3) Qu'est-il devenu ?4) Que lui a-t-on fait encore ?5) Qu'est-il alors devenu ?6) Et pourquoi le narrateur veut-il qu'on le "comprenne bien" ?7) Quel est l'intérêt de l'anaphore "et" ?8) Quel type de phrase domine la seconde strophe ?9) A quoi, dans cette seconde strophe, Dieu est-il comparé ?10) Dans... [Lire la suite]
30 juin 2013

DIX PRESQUE RIENS AVEC LE CAFE DU MATIN

DIX PRESQUE RIENS AVEC LE CAFE DU MATINSur des bribes, des miettes, des p'tits bouts de La nuit remue, de Henri Michaux, La Bibliothèque Gallimard n°90. "Collés à sa manière,Marchant grenu,Ecrivant rompu"(Henri Michaux, Marchant grenu) 1."c'est d'être seul" C'est ennuyeux D'être sans personneSeul quoi on n'a plus à tuer que du temps. 2."j'ai parfois rendez-vous" J'ai de ces idées Parfois je me fixe à moi-mêmeUn rendez-vous auquel je ne me rends pas, évidemment. 3."Et puis dans l'espace" Et nous allâmes par monts et par vauxPuis... [Lire la suite]
08 mai 2013

DONZELLES FANTÔMES

DONZELLES FANTÔMES A regarder le photo-montage du romanLe secret de Chimneys c'est un roman D'Agatha Christie à le regarder doncCe photo-montage tel qu'on le trouveDans l'édition Club des Masques dansLes années 70 de ces drôles d'imagesCouvraient leurs proses aux bouquinsDu Club des Masques alors on imagineQue c'est une histoire de fantôme ceRoman en tout cas il y a une demeureDans le soir qui tombe genre demeureDe maître imitation petit château unFantôme de donzelle flotte dessus leSol bleu mauve & à l'étrange miss laLumière qui... [Lire la suite]
05 mai 2013

VALSEZ CE SOIR

VALSEZ CE SOIR "Vous qui valsez ce soir, fière et fine mondaine"(Jules Laforgue, Guitare) "Valsez ce soir" Valsez, valsez donc,Valsez ce soir, demain tour de reins,Ou pas tour de reins, après tout j'enSais rien, ça dépend, ça dépend, maisValsez, valsez donc valsez ce soir CeValsez ce soir dans quelque fantaisieGothique cela pourrait être l'ordre àUne compagnie de squelettes donné parQuelque prince des ténèbres Alors pasQuestion de tour de reins Ceci dit jeSais pas à la réflexion pourraient seTourner les reins aussi bien que nousVifs... [Lire la suite]