18 juin 2017

ILS ONT BON DOS LES ESCARGOTS

ILS ONT BON DOS LES ESCARGOTS   1. C'est souvent quand on entend parler les autres qu'on se rend compte à quel point, dès qu'on l'ouvre, on peut être prétentieux casse-bonbons.   2. « Planer avec le condor se faufiler dans les ruines » (Michel Butor, « Lectures transatlantiques »)   Moi perso « planer avec le condor » comme il dit Michel Butor ça me dit pas trop que ça me paraît bien haut   que j'ai l'vertige et pis le condor i s'rait peut-être pas d'accord pis d'un... [Lire la suite]

13 juin 2017

SOUVENT POUR M'AMUSER

SOUVENT POUR M'AMUSER   1. Trop bien mangé… écris moins bien… j’digère ça fatigue… et comme je ne suis en forme qu’à de rares moments de lucidité…   2. Nombre de nos amis ne sont pas vraiment nos amis de même que nombre de nos ennemis ne sont pas vraiment nos ennemis. Sacs d’osses touceusses.   3. Il rit à gorge déployée, à pipe fendue, à côtes éclatées : le plus dur, c’est de ramasser les morceaux.   4. Le réel se déplie : c’est comme ça qu’on trouve les trucs qui en tombent.   5. Je... [Lire la suite]
13 juin 2017

MAIS JE SAIS QU'IL N'EXISTE PAS PARDI

MAIS JE SAIS QU'IL N'EXISTE PAS PARDI   1. grotesquer : homophonie approximative de « protester » ; des fois qu'on proteste pis qu'on grotesque bien un peu aussi.   En français, on conteste formellement, mais on proteste énergiquement. Question de degré et moi j'aime le boudin blanc.   Grotesque : dans les bandes dessinées, les nez (pifs énormes), nez et grotesque existentiel d'Achille Talon, de Cyrano de Bergerac.   Nez : moutarde, regard noir, dès qu'on a quelqu'un dans le... [Lire la suite]
09 juin 2017

HOUZEAUZEAUTERIES

HOUZEAUZEAUTERIES   1. « Vu de loin, le parpaing a un air de famille avec le grille-paing. ». (Lucien Suel)   Vu de loin, c'est une chose, mais vu de loing, alors là c'est frappant !   2. « Je n'ai aucun talent. » (Autoportrait)   Et même pas deux grands bœufs blancs marqués de roux.   3. « Je n'ai aucun talent. » (Autoportrait, réédition)   Certes, mais dans mon four, j'ai des chicons au gratin.   4. « Dans mon four, j'ai des chicons au... [Lire la suite]
08 juin 2017

PLAISANTERIES ET DEUXIEME CHAUSSETTE

PLAISANTERIES ET DEUXIEME CHAUSSETTE   1. « Quelqu'un avait dû me faire cette plaisanterie. » (Henri Michaux)   Et je suis né.   Et comme j'étais né j'eus vite des yeux avec lesquels j'en vis bien d'autres, des plaisanteries.   2. « Je vis auprès de moi, sur un grand cheval noir  Un homme qui n'avait que les os, à le voir » (Ronsard, « La Chasse démoniaque »)   Squelette à dada.   3. « Je ne comprends point, et je ne vois point, et je ne sais point où vous... [Lire la suite]
05 juin 2017

LE CHÂTEAU QUI VOUS PASSE PAR LA TÊTE

LE CHÂTEAU QUI VOUS PASSE PAR LA TÊTE1.« Mais tout était obscur, insondable, et c'est en vain qu'il cherchait à s'orienter au sein de ce labyrinthe, véritable travail de taupes. »(Jules Verne, « Le Château des Carpathes »)Des fois tout est obscur, et pourtant on est en plein jour que c'est comme si les ombres dans les têtes envahissaient le réel.Et toutes ces ombres qui sortent des têtes pour envahir le réel, c'est de l'insondable, z'en voyez pas l'bout, ça vous fait des idées noires.Des fois toutes ces ombres qui... [Lire la suite]

04 juin 2017

MAGIQUES MIRANCES DES DIEUX

MAGIQUES MIRANCES DES DIEUX   « - Pour s'en convaincre il suffit heureusement de jeter les yeux sur les dieux de la Grèce, sur ces reflets d'hommes plus nobles et plus orgueilleux chez qui l'animal dans l'homme se sentait divinisé et ne se déchirait pas soi-même plein de fureur ! » (Nietzsche traduit par Henri Albert, « La Généalogie de la morale », deuxième dissertation, 23).   « jeter les yeux sur les dieux de la Grèce » dit Nietzsche qu'on peut ça, jeter des yeux aux dieux, et... [Lire la suite]
03 juin 2017

HASHTAG TOPINAMBOURINSOUMIS

HASHTAG TOPINAMBOURINSOUMIS   1. Le son du gong vrombit au fond de ma caboche. J’écris ça pour le son et tant pis si ça cloche.   2. Des fois Zut pêche, et des eaux si sombres, si ce n'est un sombrero d'une chanson idiote, c'est au moins quelque congre incongru.   3. Des fois mitou qu'je pêche, pis des eaux si sombres à n'y pas voir ses osses, j'rattrape mes mensonges.   4. Des fois Zut plonge dans des eaux si sombres que j'la revois plus qu'elle devient j'crois bien vouivre, serpente ou chaipaquoi... [Lire la suite]
03 juin 2017

UNE AUTRE NUIT

UNE AUTRE NUIT   « Une autre nuit, Kuranes grimpa un interminable escalier en spirale, aux degrés humides, et parvint à la fenêtre d’une tour qui dominait une vaste plaine et une rivière éclairée par la lune. » (Lovecraft, « Celephais », in « « Récits fantastiques, » anthologie de Raymond Rogé, Larousse, collection « Textes pour aujourd’hui »)   S’il y a « une autre nuit » c’est que donc d’autres nuits furent donc ça me semble du genre nocturne cette histoire dont... [Lire la suite]
02 juin 2017

SOUVENANCE A LA FONTAINE

SOUVENANCE A LA FONTAINE   1. «  Envoyant un songe lui dire Qu’un tel trésor était en tel lieu. » (La Fontaine, « Jupiter et le Passager »)   « Envoyant un songe lui dire Qu’un tel trésor était en tel lieu. » Moi aussi, j’aime le cordon-bleu.   Moi aussi, j’aime le cordon-bleu C’est pour les enfants me dit-elle (j’me sentis sot un peu). Derrière chez nous y a-t-un étang J’y vas jamais j’ai pas le temps.   Derrière chez nous y a-t-un étang J’y vas jamais j’ai pas le... [Lire la suite]