02 juin 2017

SOUVENANCE A LA FONTAINE

SOUVENANCE A LA FONTAINE   1. «  Envoyant un songe lui dire Qu’un tel trésor était en tel lieu. » (La Fontaine, « Jupiter et le Passager »)   « Envoyant un songe lui dire Qu’un tel trésor était en tel lieu. » Moi aussi, j’aime le cordon-bleu.   Moi aussi, j’aime le cordon-bleu C’est pour les enfants me dit-elle (j’me sentis sot un peu). Derrière chez nous y a-t-un étang J’y vas jamais j’ai pas le temps.   Derrière chez nous y a-t-un étang J’y vas jamais j’ai pas le... [Lire la suite]

31 mai 2017

BLASSERIES

BLASSERIES   1. « L’âge a du fou joyeux fait un sage fort rude. » (Victor Hugo, « Ruy Blas », v.1013 [Don Manuel Arias])   Jadis j’eus l’âge joyeux, agité, j’allégrai, nageai dans l’léger, foufou (fort), puis la sagesse m’a fait les dents qui maintenant me manquent. Chu viu.   L’âge rend sage des fois qu’il faut faire un usage modéré d’ses osses.   Faut bien qu’la faux fauche pis qu’au bout ne restent qu’os et le chien du temps.   2. « Donc je marche vivant dans mon rêve... [Lire la suite]
25 mai 2017

S'ARROGE

S'ARROGE1.« - on s'arroge ainsi le droit de demander compte à l'oiseau de proie de ce qu'il est oiseau de proie... »(Nietzsche, « La Généalogie de la morale », traduit par Henri Albert)On s'arroge le droit… on s'y habite, s'y habilite… se loge dedans… pis de cette citadelle on regarde de haut la pauvre et si barbare humanité.« demander compte à l'oiseau de proie »… i nous répondra pas… il a raison…  de toute façon comprend pas la question.On ne demande pas compte à la griffe de ce qu'elle est... [Lire la suite]
24 mai 2017

VIOLONCELLE

VIOLONCELLE   « Vers les bords du fleuve fatal Qui porte les morts sur son onde, Et qui roule son noir cristal Dans les plaines de l'autre monde » (Etienne Pavillon, « Lettre de l'autre monde »)   Etienne Pavillon… « l'autre monde », çui où nous irons sans y aller, puisque n'y serons plus, nulle part…   Etienne Pavillon... « l'autre monde »... sfleuve « fatal » qu'on dit qu'on traverse pour arriver au royaume des absents, furent et regrets.   ... [Lire la suite]
20 mai 2017

QUELQUES MORALES TIENS

QUELQUES MORALES TIENS   1. Il ne faut pas mettre tous ses yeux dans le même panier ; on finit par n'y plus voir que des crabes.   2. Qui met le manteau de l'agneau attire le loup, et qui met le manteau du loup attire le louvetier.   3. Le grand qui traque le petit est souvent bien plus petit que sa proie.   4. Ce n'est pas avec le doigt de Dieu qu'on se cure le nez.   5. On ne vient jamais que de son père.   6. Qui croit atteindre le ciel parfois ne voit pas qu'il lui est tombé... [Lire la suite]
19 mai 2017

SPHINX COSMOS FAITES UN TITRE AVEC ÇA

SPHINX COSMOS FAITES UN TITRE AVEC ÇA   1. « Elle est toute petite ; une duègne la garde. Elle tient à la main une rose et regarde. Quoi ? que regarde-t-elle ? Elle ne sait pas. L’eau » (Victor Hugo, « La rose de l’infante »)   On ne sait pas ce qu’on regarde, mais on voit tout de même, on voit ce que l’on n’aperçoit pas, et qui va tisser sa toile dans votre tête.   Ça a l’air psychanalytique, qu'en fait moi la psychanalyse, j’y crois qu’à moitié de pas plus d’alien dans le... [Lire la suite]

15 mai 2017

DES FOIS EN LISANT DE LA POESIE JE MUGIS

DES FOIS EN LISANT DE LA POESIE JE MUGIS J'aurais bien intitulé ces quelques brefs « guillevicuicuis » mais j'ose pas qu'on va encore dire que je respecte rien. 1. « Ce soir non plus Pas de prière à faire A la figure sans visage. » (Guillevic, « Soir »)   Y a des soirs on fait plus la prière depuis longtemps. Les jours ont usé les prières. Ce sont avec d'autres seigneurs qu'il faut compter.   « figures sans visage » : des masques, dessous qu'il y a t-il ? Le néant... [Lire la suite]
07 mai 2017

AH LES MONSTRES LES BEAUX MONSTRES

AH LES MONSTRES LES BEAUX MONSTRES   « And still those voices are calling from far away Wake you up in the middle of the night » (The Eagles, « Hotel California ») 1. Ah dimanche matin ! De 9 heures à midi, le "Classic Rock" de la radio Classic 21 et leurs beaux monstres électriques qui remontent du passé.   2. Ai pensé cette nuit à l'atmosphère des petits matins quand l'été vient et que la ville réveille corps et âmes.   3. Le théâtre de Molière… des couleurs s'agitent sur scène… et... [Lire la suite]
07 mai 2017

AI FAIT TANTÔT LA ROUTE A PIED

AI FAIT TANTÔT LA ROUTE A PIED   1. C'est la nuit. Je viens de me réveiller la tête pleine du fantôme de Balzac. Est-ce pour ça que j'ai bu du café ?   C'est que je m'étais endormi avec France Culture, et que cette nuit de l'excellente radio est consacrée au prodige romancier.   2. Ai fait tantôt la route à pied. Le bus avait du retard (est-il passé ?). Pas eu la patience d'attendre. M'suis remué les jambes et les idées.   3. J'aime bien marcher. Souvent, ça me permet de m'agiter tout mon petit... [Lire la suite]
30 avril 2017

SI JE DOUTE DE CELA AUSSI QUE CROIRAI-JE ?

SI JE DOUTE DE CELA AUSSI QUE CROIRAI-JE ?   1. « Le dehors, l'horizon familier, le ciel même appartenaient à son ennemi. » (Bernanos, « Sous le soleil de Satan »)   Ça c'est quand c'est le Diable qu'tout « dehors, l'horizon familier, le ciel même » i sont tellement plus à vous qu'vous en trouillez fort.   2. « On ne veut que plaire. On ne plaît qu'aux sots, qu'on rassure. » (Bernanos, « Sous le soleil de Satan ») [l'abbé Donissan])   Des fois on... [Lire la suite]