24 octobre 2015

TOMBÉS DE L'HORLOGE

TOMBÉS DE L'HORLOGE« SOMMEIL ! - Caméléon tout pailleté d'étoiles !Vaisseau-fantôme errant tout seul à pleines voiles !Femme du rendez-vous, s'enveloppant d'un voile !SOMMEIL ! - Triste Araignée, étends sur moi ta toile ! »(Tristan Corbière, «  Litanies du sommeil »)1.Tristan Corbière, il l'a mis en capitales, le mot « SOMMEIL », c'est qu'c'est pas rien, cette plongée dans les songes, cette rongée dans les combles, dans le labyrinthe, lents habits, peintes aux visages blancs,... [Lire la suite]

20 octobre 2015

AUTOUR DU PALUD PALE A TRISTAN CORBIERE

AUTOUR DU PALUD PALE A TRISTAN CORBIERE« Sables de vieux os – Le flot râleDes glas : crevant bruit sur bruit…- Palud pâle, où la lune avaleDe gros vers, pour passer la nuit. »(Tristan Corbière, « Paysage mauvais », 1er quatrain)1.Le désert, qu'il avance (à mon avis, ça doit faire bisquer « râler le flot »), sans blague, ça fait drôle qu'il y ait de plus en plus de monde sur c'te planète et quand même qu'il pousse sa pointe, le sable, sa masse, son ost de dunes, sa légion spectre, son armée d'désert... [Lire la suite]
19 octobre 2015

CUT OFF SUIVI DE TIMELESSNESS

CUT OFF SUIVI DE TIMELESSNESSEn écoutant l'album « Mystery To Me », de Fleetwood Mac.1.Quand je pense au recueil « Seigneurs et nouvelles créatures », de Jim Morrison, il me semble quand j'y pense qu'il y est question de désert, et de serpents, et d'indien blessé, et aussi de piste, et de tous les fantômes du rock n' roll (eh oui, je suis un enfant du rock, de cette musique qui dit non, non, non et pourquoi non ? - parce que non) et, l'ouvrant au hasard, ce recueil, dont j'ai eu (je ne l'ai plus) jadis une... [Lire la suite]
06 novembre 2013

ARMOIRE

ARMOIRE Comme dans ce roman d'Agatha Christie - roman dont il venait d'achever la lecture, et dont la couverture présentait, sous le nom de l'auteur en capitales d'imprimerie, et sous le titre ("à l'hôtel bertram"), dont l'absence de majuscules témoignait d'une mode qui eut cours dans les années 70, et même, lui semblait-il, jusqu'au début des années 80, mode qui tendait ainsi à ne pas singulariser les noms propres, et à faire des titres et des appellations de simples énoncés, des séquences linguistiques sans autre intérêt que d'être... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 09:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,