02 juin 2017

SOUVENANCE A LA FONTAINE

SOUVENANCE A LA FONTAINE   1. «  Envoyant un songe lui dire Qu’un tel trésor était en tel lieu. » (La Fontaine, « Jupiter et le Passager »)   « Envoyant un songe lui dire Qu’un tel trésor était en tel lieu. » Moi aussi, j’aime le cordon-bleu.   Moi aussi, j’aime le cordon-bleu C’est pour les enfants me dit-elle (j’me sentis sot un peu). Derrière chez nous y a-t-un étang J’y vas jamais j’ai pas le temps.   Derrière chez nous y a-t-un étang J’y vas jamais j’ai pas le... [Lire la suite]

22 décembre 2016

SONNET A NINON SUIVI DE QUELQUES HUGOLADES

SONNET A NINON SUIVI DE QUELQUES HUGOLADES   1. SONNET A NINON   Ninon tu es si belle comme un camion Eud d'pompiers que je serais ton pin-pon Ninon Ninon, marin je te donnerais le pompon Et toi tu dirais Mon dieu ce garçon est rond   Que je serais rond non Ninon c'est pas si sûr Que quand je te vois j'ai plus envie de biture Je t'offrirais pas des fleurs passque c'est périssab' Mais des oh c'est tellement bon   Que je t'offrirais des kebabs Avec la tomate les frites et les oignons Puis youplali... [Lire la suite]
04 octobre 2016

CONTES ET LÉGENDES DE FLANDRE : HALEWYN

CONTES ET LÉGENDES DE FLANDRE : HALEWYN (Réécriture parodique du très beau et fameux conte "Le Chant d'Halewyn" d'Antonia de Lauwereyns de Roosendaele)   « vers un destin mystérieux. Jamais on ne la revoyait. » (Antonia de Lauwereyns de Roosendaele, « Le chant d'Halewyn » in « Contes et Légendes de Flandre », Fernand Nathan)   1. Halewyn c'est une bele voix qui facine ravi enchante subjugue vous fée areter tout ce que t'es en train de faire pour la suivre à Onnesaitou.   ... [Lire la suite]
18 septembre 2016

PARODIE CERTES MAIS AVEC UN PEU D'HISTOIRE QUAND MÊME

  PARODIE CERTES MAIS AVEC UN PEU D'HISTOIRE QUAND MÊME   LES MARMITONS BLANCS (parodie culinaire de l'excellent « Chant des partisans blancs ». « Les Partisans blancs », j'ai eu l'honneur de l'apprendre à Berlin à une époque heureusement révolue où les « rouges » faisaient régner sur la moitié de l'Europe un ordre communiste imbécile, inefficace et menaçant).   Dans la soif et la famine Par les creux et par les champs A l'appel de la cuisine Marchaient les marmitons blancs A... [Lire la suite]
14 juillet 2016

BOUZINE ET MIRLITON

BOUZINE ET MIRLITONNotes et paraphrases de la scène 6 de l'acte I de « Ubu roi », d'Alfred Jarry.« Le palais du roi.PERE UBU, entrantOh ! vous savez ce n'est pas moi, c'est la Mère Ubu et Bordure.LE ROIQu'as-tu, Père Ubu ?BORDUREIl a trop bu.LE ROIComme moi ce matin.PERE UBUOui, je suis saoul, c'est parce que j'ai bu trop de vin de France.LE ROIPère Ubu, je tiens à récompenser tes nombreux services comme capitaine de dragons, et je te fais aujourd'hui comte de Sandomir.PERE UBUÔ monsieur Venceslas, je ne sais... [Lire la suite]
05 juin 2016

NE SAIS OU VAIS MAIS TOUT DE MEME

NE SAIS OU VAIS MAIS TOUT DE MEMENotes sur « Sensation », d'Arthur RimbaudPréambuleMonsieur le Doien de la Faculté,vous nous avez donné à comanter « Sensation », de Arthur Rimbaud, que je dis déjà que je l'ai pas trouvé sensationnant ce poeme que la seule chose qui fait genre sensation c'est que d'habitude vous nous donné au moins quarante-cinq lignes de Balzac (quand ce n'est pas cinquante) sans parlé de votre collègue là qui nous en donne treize a la douzaine de pages de lingouistique a Chomsky que je sais... [Lire la suite]

12 mars 2016

VERS LE JAZZ

VERS LE JAZZ 1.« SOMMEIL – Écoute-moi, je parlerai bien bas :Crépuscule flottant de l'Être ou n'Être pas !..»(Tristan Corbière, « Litanie du sommeil ») 2.Majuscules, importance du sommeil (surtout quand on ne dort pas, qu'on voudrait dormir, qu'on insomnise, qu'on se retourne le squelette entre les draps, qu'on lucide de trop). 3.Sommeil, j'écrirai ton nom sur le fluide de la nuitSur le sable de la nuit, sur les crabes de la nuitSur tout ce que tisse la nuit aux doigts innombrables 4.Si l'on veut être... [Lire la suite]
13 septembre 2015

LA VENGEANCE DU CORSAIRE GASCON

LA VENGEANCE DU CORSAIRE GASCON D'après « Un cadet de Gascogne chez les Peaux-Rouges » de Messieurs Charles Quinel et Adhémar de Montgon.   1. Comme i zétaient sous quelque menace d'ombre et d'envoûtement, leur fallait un refuge dans un ailleurs assez lointain avec de la mer entre.   2. Ils voguèrent donc vers des pays des prairies des bisons des plumés des dindons du tabac des patates et de l'exotisme à totems.   3. L'un d'eux y flanqua d'la monumentalité phallique puis alla voir ailleurs si... [Lire la suite]
12 juillet 2015

ARICIE A L'HERBE ROUGE

ARICIE A L'HERBE ROUGE   1. « Elle approche; elle voit l'herbe rouge et fumante » (Racine, « Phèdre », V,6 [Le récit de Théramène])   2. Aricie s'arrive ici, ici s'arrime s'approche s'aperçoit que. Sa bouche alors s'ouvre sur un Ah qu'on n'entend pas (en ce temps-là, les films étaient déjà muets).   3. Aricie, si si ! C'est elle, là, qui s'y colle, franchi qu'elle a un tas de rimes, Aricie s'arrime ; c'est qu'ça rime alors.   4. Aricie, la Sissi d'Hippolyte, a s'anime, a... [Lire la suite]
05 décembre 2013

EN ME GOULEYANT D'UN CALAMAR A LA DE PROFUNDIS

EN ME GOULEYANT D'UN CALAMAR A LA DE PROFUNDIS(Que j'espère que c'est pas le nom dune bière belge, ça, encore, la "De Profundis", que j'aurais l'air malin, tiens !) 1.J'écoute la radio et les gens dedans qui assurent la continuité des discours admissibles. 2.Alors le Bon Dieu dit : "Nom de Moi ! Qu'est-ce que je vais faire de tous ces bonshommes ?" 3.Pour faire des frites, faut des patatesEt la mayo, pas qu'on la rate,Pas qu'on la rate,Pas qu'on la rate (du Touquet)(Vers pour opérette) 4. Oh quand je vois ta pommeJ'ai le coeur qui... [Lire la suite]