25 mars 2015

TELLES QU'ELLES NE SONT PAS

TELLES QU'ELLES NE SONT PASEn lisant « Malpertuis » de Jean Ray, édition de poche J'ai Lu n°1677. 1.La lutte que les humains livrent contre les dieux passe par le blasphème, lequel est ignoré de l'Unique et simple amusement pour les autres. 2.J'imagine assez les dieux de l'Olympe se riant de nos blasphèmes comme nous rions des blagues de carambar. 3.N'avez-vous pas compris que les dieux se nourrissent de nos blasphèmes ? 4.Je ne me moque pas de Dieu ; même s'il n'existe pas, je crains sa toute puissance. 5.La... [Lire la suite]

21 janvier 2015

DES FOIS QU'ON REGRETTE

DES FOIS QU'ON REGRETTE1.Des fois qu'on regrette d'être venu ici… l'ailleurs, un univers parallèle… notre avenir zigouillé par le passé. 2.Eh oh et la liberté de mettre ses enfants dans l'école qu'on choisit alors ? La mixité sociale, c'est comme tout le reste, une valeur marchande, et même une valeur politico-marchande. 3.Quelqu'un m'a fait remarquer que dans des quartiers où il y a 40 à 50 % de taux de chômage, faut pas rêver, c'est difficile d'éviter l'économie parallèle et/ou la radicalisation idéologique.4.Amère... [Lire la suite]
01 septembre 2013

A QUOI SELON CIORAN

A QUOI SELON CIORANBrefs en lisant "Le mauvais démiurge" (cf Cioran, Pensées étranglées, Folio Sagesses, 2013). 1.A quoi, selon Cioran, l'homme n'incline-t-il pas ? Je ne sais à quoi il n'est pas enclin, le si multidirectionnel humain, qu'en tout cas, il incline aisément à la choucroute, mais avec une technique inégalée. Y a que les insectes pour être aussi efficaces. 2.A la fin du premier paragraphe du texte Le mauvais démiurge, quelle question concernant le statut ontologique de l'humain Cioran se pose-t-il ? Il se demande si... [Lire la suite]