28 mars 2017

PARALLELES DANS LA TENEBRUME ANNOTÉES PAR L'AUTEUR

PARALLELES DANS LA TENEBRUME ANNOTÉES PAR L'AUTEUR   1. Dans les nouvelles de Jean Ray y a des marins souvent je trouve qu'on y lit des noms de port par exemple   Il me semble qu'on trouve beaucoup de marins dans les histoires de Jean Ray comme s'il y avait un fantôme dans chaque port.   Hambourg (« La Ruelle ténébreuse » que ça me fait penser à ténébrumes que je viens d'inventer en passant   Ça m'amuse ça ce mot-valise là « ténébrume » ; ça me rappelle le film... [Lire la suite]

16 juillet 2015

DE L'AUTRE CÔTÉ DE LA MAISON

DE L'AUTRE CÔTÉ DE LA MAISON   1. « Et dont, toutes les fois que je l'entends parler, La douceur me chatouille et là-dedans remue Certain je ne sais quoi dont je suis toute émue. » (Molière, « L'Ecole des femmes », II, 5, v.562-64 [Agnès])   2. Et voilà que ça m'a remonté le goulot à songes dit Zut ce Dont je vous parle la grande maison partagée   3. Toutes ces pièces tant et tant qu'on disait dit Zut Les richesses là-dedans et l'invisible propriétaire   4. ... [Lire la suite]
27 mars 2015

CES DIEUX QUI NOUS HABITENT

CES DIEUX QUI NOUS HABITENTEn lisant « Malpertuis » de Jean Ray, édition de poche J'ai Lu n°1677.« Mais dans le rêve il faut admettre les choses les plus étonnantes, n'est-il pas vrai ? »(Jean Ray, « Malpertuis », p.150 [Piekenbot au Père Euchère])1.Ce qu'il faut se dire : ce que nous supportons, nos pommes, peut sembler à d'autres impossible cependant que nous ne supporterions pas ce que tant de gens supportent tous les jours.2.Rien n'est jamais ce qu'il était ; c'est même à ça qu'on le... [Lire la suite]
05 mars 2015

JE SIGNE ENCORE

JE SIGNE ENCORE 1.Rappel : une loi ne sert réellement la démocratie que si elle permet au citoyen de la contourner. 2.Il y a un devoir de subtilité et de nuance dans l'application des lois, un devoir de subtilité et de nuance qui, je le crains, échappe à bien des politiques. 3.Dans l'affaire dite « du mur des cons » - bagatelle et potacherie ! - le reproche que l'on puisse faire à ces sereins magistrats, c'est de ne pas s'y être affichés eux-mêmes. 4.« Il en fut, de cette loi, comme de toutes celles où le... [Lire la suite]
21 janvier 2015

DES FOIS QU'ON REGRETTE

DES FOIS QU'ON REGRETTE1.Des fois qu'on regrette d'être venu ici… l'ailleurs, un univers parallèle… notre avenir zigouillé par le passé. 2.Eh oh et la liberté de mettre ses enfants dans l'école qu'on choisit alors ? La mixité sociale, c'est comme tout le reste, une valeur marchande, et même une valeur politico-marchande. 3.Quelqu'un m'a fait remarquer que dans des quartiers où il y a 40 à 50 % de taux de chômage, faut pas rêver, c'est difficile d'éviter l'économie parallèle et/ou la radicalisation idéologique.4.Amère... [Lire la suite]
22 août 2014

SYMPTÔMES

SYMPTÔMES 1.L'accumulation des objets est un symptôme du capitalisme. Les objets tiennent lieu de monnaie, et, comme elle, les objets se dévaluent ou prennent de la valeur. 2.Le capitalisme nous fait vivre dans le mythe de la caverne d'Ali Baba, et la technocratie dans le mythe de la lampe d'Aladin. 2.Le discours politique met à l'épreuve l'efficacité des rhétoriques. C'est le plus habile dans l'babil qui finit par remporter la mise. 3.En démocratie, le discours politique n'a pas pour objet de faire obéir, mais de rappeler à la... [Lire la suite]

12 février 2014

COMME DIABLE EN BOÎTE

COMME DIABLE EN BOÎTE 1.Je suis bien trop poli pour confondre les êtres avec les choses, et des fois, je me dis que j'ai tort. 2.Tiré de René Char: "Nous n'appartenons à personne"; "sinon au point d'or"; "cette lampe inconnue de nous" (cf Feuillets d'Hypnos, 5) 3."Nous n'appartenons à personne", et pourtant nous n'avons pas le sentiment d'être si libres. 4.Le but de la plupart de nos actes est, consciemment ou pas, de limiter notre propre liberté. 5."Nous n'appartenons à personne": Nous n'appar l'être nous y tenons quand même, à... [Lire la suite]
29 août 2013

SUR UN BANC DEVANT L'HERBE

SUR UN BANC DEVANT L'HERBE 1.Ce que fabriquent les chansons, de la nostalgie, et ce que fabrique la nostalgie, le regret de n'avoir pas pu, ou de n'avoir pas su. 2.La chanson populaire donne un son à l'air du temps. Sa production en série et sa reproductibilité la voue au rappel, à la nostalgie. Ainsi, on la vend aussi bien aux jeunes gens qu'aux gens qui furent jeunes. 3.Le regret de son passé est sans doute un indice sûr de vieillissement. Je dois être très vieux alors, plus vieux encore qu'on ne le dit. Ou alors, c'est que... [Lire la suite]
01 août 2013

NOTES 51 A 61 SUR LES STATUES

NOTES 51 A 61 SUR LES STATUES Brefs en lisant Les Statues (Dessins de Ferry - Scénario de Pombal - Couleurs de Monic, Le Lombard, 1997) 51.Si ça se trouve, nous ne tombons amoureux que de copies. Mais comme alors cela signifie que nous sommes nous-mêmes des copies, cela est dans l'ordre des choses. En outre, cela explique l'importance de la reproduction dans nos si rationnelles sociétés. 52.Poignardé par son propre bras en était le modèle, l'auguste meurt entre deux Laïos. 53.Un autre sphinx posé sur la boîte d'une Pandore en... [Lire la suite]
03 avril 2013

UNE FOIS DEUX FOIS

UNE FOIS DEUX FOISEn feuilletant Le réel et son double, de Clément Rosset, folio essais n°220. 1."une fois sur le mode du présent et une fois sur le mode du souvenir"(Le réel et son double, p.43) Ce qui fait deux fois à la fois, et la simultanéité de l'autre (celui qui fut, et qui n'existe donc plus) avec soi (celui qui est, et manifeste ainsi l'être-là). 2.Ce mot "d'être-là" suppose un observateur, une conscience réflexive : pour l'animal, il n'y a pas d'être-là ; il n'y a que du là, du circonstanciel. 3.Le mépris refuse de voir... [Lire la suite]