23 mars 2017

MAIS NOUS NOUS SERONS MORTS MON FRÈRE

MAIS NOUS NOUS SERONS MORTS MON FRÈRE   « Quand les hommes vivront d'amourIl n'y aura plus de misère et Commenceront les beaux joursMais nous, nous serons morts, mon frère... » (Raymond Lévesque)   1. L'immunité parlementaire, des fois, ça ressemblerait pas un peu à un privilège de l'Angien Régime ?   2. Anchois poil aux doigts ! Maquereau Poil au dos ! Morue Poil au ! Bon ça traduit en yaourglish avec une guitare indie/cool ça devrait l'faire non ?   Faudra aussi une... [Lire la suite]

22 mars 2017

AH CES POETES !

AH CES POETES !   1. « Je m'amuse fort à travers ces mots, dont mon collègue Mitschlaf pimente copieusement son cours de philosophie : En dehors du temps et de l'espace. » (Jean Ray, « La ruelle ténébreuse » [le narrateur])   « Je m'amuse fort à travers ces mots » dit le narrateur à Jean Ray genre que nous sautons de phrase en phrase comme oiseau de branche en.   Le collègue au narrateur à Jean Ray il « pimente son cours de philosophie » que je comprends que... [Lire la suite]
14 mars 2017

IMPÉNÉTRABLES ET SPHINGERIES

IMPÉNÉTRABLES ET SPHINGERIES   1. Pourquoi nous cherchons-nous si souvent misère, que notre existence nous semble parfois un terrible et grand pourquoi ?   2. « des dents blanches dans un large sourire » : voilà ce que je n'aurai jamais.   3. « - En somme, reprit Sharpe, il n'en est pas un ou une, qui ne soit un assassin possible ? » (Agatha Christie traduit par Michel Le Houbie, « Pension Vanilos »)   C'est exactement ce que je pense.   4. ... [Lire la suite]
12 mars 2017

ENTR'APERÇUS D'MA CABOCHE

ENTR'APERÇUS D'MA CABOCHE   1. Plus les pédagogistes affirmaient que le niveau montait, plus il chutait. Je finis par me demander si Meirieu savait lire un graphique.   Je parle des pédagogistes au passé parce qu'à mon avis, ça ne tiendra plus très longtemps, leurs enfumages spéculatifs.   Les pédagogistes furent longtemps des tenants du fait alternatif. Maintenant qu'on en est venu à donner le bac à des gens qui savent à peine lire et écrire, ils osent de moins en moins affirmer que le niveau monte.   Les... [Lire la suite]
12 mars 2017

DIMANCHE MATIN LE 12 MARS 2017.

DIMANCHE MATIN LE 12 MARS 2017.   1. Les critiques sont parfois payés pour lire et parler de livres que de toute façon personne d'autre ne lira.   Le passé est plein d'écrivains dont les livres ne sont plus lus par personne ; le présent aussi d'ailleurs.   2. Jadis, les élèves composaient ; maintenant, les apprenants répondent à des compétences.   3. Les politiques n'écrivent plus leurs livres, et plus leurs discours ; d'ailleurs, ils ne gouvernent plus non plus: demandez à leurs... [Lire la suite]
11 mars 2017

AUTRES CHOSES A LA DATE DU 11 MARS 2017 MAIS PLUS TARD

AUTRES CHOSES A LA DATE DU 11 MARS 2017 MAIS PLUS TARD   1. Des fois, aussi seul qu'un os ; un chien me chiperait.   2. Je regarde ma nuit devant moi. Elle danse doucement, comme avant de bondir.   3. Pourquoi l'Art pour l'Art ? - Parce qu'il est irrécupérable.   4. Notre époque ne sait plus comment faire pour rentabiliser l'enseignement du grec et du latin. En bonne logique utilitaire, elle le supprime.   5. Parfois, j'ai tellement peur de moi-même que si je me rencontrais dans la... [Lire la suite]

11 mars 2017

CHOSES ET AUTRES A LA DATE DU 11 MARS 2017

CHOSES ET AUTRES A LA DATE DU 11 MARS 2017   1. J'aime cette tête de Cendrars à chapeau légèrement penché le trait blanc de la cigarette yeux mi-clos fossette et cravate.   2. J'aime le prénom Hélène qui me rappelle Ronsard que, pour « Je n'ai plus que les os, un squelette je semble », je devrais lire plus souvent.   3. Je me réveille parfois avec la nausée : le monde me semble alors une vaste réserve de dégoûts que je n'ai pas fini d'éprouver.   4. J'aime dormir et traverser ces mondes... [Lire la suite]
07 mars 2017

DU SENTIMENT DE LA LIBERTÉ

DU SENTIMENT DE LA LIBERTÉ 1. « Je sens que je suis libre mais je sais que je ne le suis pas. »(Cioran, « De l'inconvénient d'être né », folio essais n°80, p.110)   Merveilleux Cioran qui d'un trait de plume raye bien des illusions.   2. La liberté relève du ressenti, et donc du ressentiment ; l'absence de liberté relève du savoir, et donc de la lutte.   3. Entre celui qui se croit libre et celui qui sait qu'il ne l'est pas, il y a le champ ouvert des promesses électorales.   4.... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
04 mars 2017

TROISIEME SALVE

TROISIEME SALVE 1.Ce qui se passe actuellement en France ressemble à un rêve vaguement grotesque dont on pressent qu'il pourrait virer au cauchemar. 2.Franchement, à gauche comme à droite, les primaires, c'est une connerie, non ?Imagine-t-on le général de Gaulle se soumettre à des primaires ? - Non, hein... 3.Mon chien est vieux : il va mourir. Je crois qu'il ne passera pas les présidentielles. Ça me fait de la peine. 4.Les Français sont un peuple politique, contrairement aux Français qui est un peuple qui s'en fout. 5.Parce... [Lire la suite]
28 février 2017

ALORS LE POETE MONTRA LES DENTS ET SE MIT A GRONDER

ALORS LE POETE MONTRA LES DENTS ET SE MIT A GRONDER   Après avoir élégamment dit « En observant les mots » le comédien, soudain plongé dans le noir, en sort porteur d'un masque parfaitement invisible mais de tête hallucinée peintre.   1. Ah je m'acraboutche ! Je m'acraboutche dru ! A cause à cause du outch outch outch dans mon stomac du coup, j'vous déboutche, ô politiques ! Ce qui n'est pas vraiment un compliment, ô vous, tous pourris que non pas tous pourris mais que si quand même ! ... [Lire la suite]