02 janvier 2014

NON ELECTRIQUE RAGOUT N'EST PAS UN TITRE DU GROUPE GONG

NON ELECTRIQUE RAGOUT N'EST PAS UN TITRE DU GROUPE GONG 1.Parfois, en lisant des vers de mirliton,Je m'interroge... Pourrais-je en faire au thon ?. 2.Le rock n' roll, ces minutes d'un jour sans fin, explosé, éclaté, puzzlé de partout. 3.Môme, je fus fasciné par Corto Maltese. Je ne comprenais rien, mais je trouvais ça magnétique. De même, certains visages ont cette grâce de rester énigmatiquement beaux. 4."Couveur de magistrats et Couveur de lézards !"(Tristan Corbière, "Litanie du sommeil") Un travail de politique, ça, couver... [Lire la suite]

01 janvier 2014

ACOUSMATIQUE DE LA FORÊT

ACOUSMATIQUE DE LA FORÊT 1.L'enseignement  délivré derrière un rideau, afin que ses disciples puissent se concentrer uniquement sur le sens de ses phrases, Pythagore, dit-on, l'appelait "acousmatique". 2."Crépuscule flottant de l'Être ou n'Être pas !... Sombre lucidité ! Clair obscur ! Souvenir"(Tristan Corbière, "Litanie du sommeil"). 3.Fantômas, c'est l'être flottant comme un crépuscule, et qui allonge son ombre sur tout un paysage. 4.Se sentir sans cesse entre l'Être et le n'Être pas, franchement, c'est pas une existence,... [Lire la suite]
31 décembre 2013

DE L'IMPLACABLE DANS LA LANTERNE

DE L'IMPLACABLE DANS LA LANTERNE 1.Twitter, on dirait une pièce de Ionesco, avec des répliques dans tous les sens de partout. 2.Tiré de Tristan Corbière: "Grand Dieu"; "Clair de lune / Des yeux crevés"; "Balayeur de rancune". (cf "Litanie du sommeil") 3."Grand Dieu", c'est vite dit ! Si ça se trouve, il est infiniment microscopique. 4."avoir clair de lune et yeux crevés" : Ne pas voir ce qui pourtant crève les yeux. 5.J'ai beau faire, je n'arrive pas à la balayer, ma rancune; elle s'accumule plutôt, en moutons noirs. 6.Nous... [Lire la suite]
31 décembre 2013

DESIGN SONORE

DESIGN SONORE 1."Grand Dieu, Maître de tout !"(Tristan Corbière, "Litanie du sommeil") Voilà sans doute LA raison pour laquelle je comprends qu'on puisse défier Dieu. 2.Du Maître absolu, l'humain s'est-il fait un ennemi absolu ? 3.Dieu, le frigidaire de nos morales, de nos conserves d'impératifs, de nos soupes de bons sentiments, de nos confits d'rituels. 4.Une blague entendue sur France Culture : deux rabbins discutent toute la nuit et en arrivent à la conclusion que Dieu n'existe pas. Quelques jours plus tard, l'un rend visite... [Lire la suite]
30 décembre 2013

ON DIRAIT

ON DIRAIT 1.Je me demande si la philosophie ne serait pas l'autofiction de l'humanité. 2.Il est quand même désolant que le gourmand mot de "quenelle" serve aussi à désigner un geste stupide. 3.Incipit possible pour une nouvelle policière : Comme il était minuit moins quart, il décida d'attendre. L'assassinat demande de l'exactitude, et même de la ponctualité. L'heure du crime, c'est minuit; pas avant, pas après. Ceci dit, si ça se trouve, ça fait longtemps que ça a déjà été écrit, et peut-être même l'ai-je lu, il y a des lunes,... [Lire la suite]
29 décembre 2013

QUOIDONCQUEJAVALALPINCE

QUOIDONCQUEJAVALALPINCE 1."Un grand serviteur de l'Etat" peut-être, mais un serviteur tout de même. 2.Moi, je ne veux pas qu'on me documentarise, qu'on me statistifie, qu'on me science-socialise, nan ! 3.Le Diable et le Bon Dieu, deux infinis qui s'entrelacent, s'escriment, se séparent, se font assaut. 4.Des fois, j'suis sûr, y en a qui s'disent, qu'en fin de compte, ils se seront bien débrouillés pour ne pas être aimés, ou une connerie comme ça... 5.Des fois, j'suis sûr, y en a qui écrivent pour laisser trace d'un coeur battant,... [Lire la suite]

27 décembre 2013

SONNER DEUX N DISSONER UN SEUL COMME POUR L'ANE

SONNER DEUX N DISSONER UN SEUL COMME POUR L'ANE 1.Sonner prend deux "n", dissoner, un seul. Je fais souvent l'erreur. Pourtant, "âne" ne prend qu'un "n". 2.Tiré de Tristan Corbière: "N'as-tu d'amour que dans la tête ?"; être "pluvieuse comme un dimanche"; "intriguer des songes"(cf "Insomnie"). 3.Il est remarquable que, bien que n'ayant jamais d'amour que dans la tête, bon nombre d'entre nous arrivent à mener une vie de couple sinon enviable, du moins estimable. 4.Ses longs cheveux, son air morne, lui donnaient l'air d'une... [Lire la suite]
25 décembre 2013

DES SOUFFLES SECRETS

DES SOUFFLES SECRETS 1.Tiré de Orlando de Rudder: "des danses effrénées"; "être de cette espèce curieuse"; "courir toujours derrière sa bête" (cf Le Tempestaire, Robert Laffont, 1984, p.122). 2.L'expression "danses effrénées" me fait penser à l'adjectif "frénétiques", aux secousses de corps tordus par une paramusique. 3."être de cette espèce curieuse": qu'une lettre change, et voilà qu'elle n'est plus seulement curieuse, mais aussi furieuse, murmureuse, injurieuse. 4.Parfois, on court longtemps après sa bête, qu'on prend pour un... [Lire la suite]
24 décembre 2013

LA DENT MAUVAISE ET LES MAINS LIBRES

LA DENT MAUVAISE ET LES MAINS LIBRES 1.Tiré de Paul Eluard : "ressembler de moins en moins à ses victimes"; "cultiver ce monde durable"; "garder le mouvement secret" (Paul Eluard / Man Ray, Les Mains libres, Poésie/Gallimard n°445, p.65, 76, 79). 2.Rapport à ce que l'assassin avait l'air de ressembler de moins en moins à ses victimes, Holmes en conclut que le pervers était polymorphe. 3.Soyons honnête, il est probable qu'on cultive un monde de moins en moins durable. Du reste, pourquoi voulez-vous tellement que ça dure ? ... [Lire la suite]
24 décembre 2013

ENTRE DEUX PHRASES

ENTRE DEUX PHRASES 1.Des fois, j'ai du grelot plein la tête, du bien fort, du bien dissonnant, du bien incapable de me mouvoir correctement dans cette vie. 2.Il raaage, il raaaaaage dedans, il raaage dedans la ville, le vent de décembre, et toute la nuit encore. 3.Aimer quelqu'un, ça doit être une sorte de divertissement existentiel, même qu'un "roi sans divertissement est un homme plein de misères", ou quelque chose dans ce goût-là. 4.Moi, franchement, y a des moments, ça m'aurait arrangé de ne pas être moi. 5.Tiré de Jules... [Lire la suite]