22 août 2016

AGITATIONS DU VIEUX SECRÉTAIRE

AGITATIONS DU VIEUX SECRÉTAIRE   1. Des fois dans les romans d'aventures y a une voix inconnue qui convoque les personnages à un rendez-vous dans le je ne sais où des pages.   2. « Tu as compris et tu vois clair en toi. » (Maurice Leblanc, « Le Triangle d'or » [Patrice])   Ça qui m'épate toujours qu'on puisse voir clair en soi qu'à mon avis on croit y voir clair que c'est juste qu'on déblaie un peu de ténèbres.   3. « et l'on aurait dit que, cette fois, un souvenir agitait le... [Lire la suite]

12 septembre 2015

PENSES-TU !

PENSES-TU !   1. « Pense-t-elle au Bonheur, Au Bonheur à tout prix Disant : tout plutôt que mon cœur reste ainsi incompris ? » (Laforgue, « Noire bise, averse glapissante... »)   2. Pense-t-elle ? Penses-tu ! Pense-t-il ? Pas plus.   3. Pense-t-elle, cerveau c'te bête dans sa boîte, perspicace vivace et qui vous pond de ces mondes oh de ces mondes !   4. Bonheur, qu'on en veut sa part de yop-la-boum pis qu'on est tout contrit consterné déconfit... [Lire la suite]
22 août 2015

ZUT RÊVE ET POUR ETRE FRANC MOI AUSSI

ZUT RÊVE ET POUR ETRE FRANC MOI AUSSI1.L'été, je rêve de phrases impeccables tombant d'un théâtre d'entre les lourds feuillages.2.Et la compagnie aux yeux intenses des comédiennes aux lèvres rouges, qu'on les dirait glissées d'un songe.3.L'été lourd calme moiteEt puis la pluie vient s'y frétillerL'orage fait gronder son dogue Timbale se nommeIl se peut qu'y crécelle quelque grêle.4.Neige des masques tombe des loups La nuit en fait des visages pour les enfantsdes visages lisses comme la vengeanceblancs comme la mort.5.Ne m'ôtez pas les... [Lire la suite]
06 août 2015

GHOST-WALK

GHOST-WALK1.On n'envoie pas un éléphant sur les roses ; quant à pousser mémé dans les orties, si elle a un tromblon, abstenez-vous. 2.On peut s'approcher de quelqu'un comme on s'approche d'une fenêtre, avec curiosité. D'ailleurs, on peut tomber des deux, et de haut !3.Les pensées, ça se cache, ou ça se met en bouquet ; ça dépend de votre degré de timidité, ou de lucidité.4.Je ne sais plus (pour l'heure donc, je ne sais pas) qui a dit que le vampirisme était aussi une métaphore de l'autodestruction capitaliste. 5.Il me... [Lire la suite]
15 juillet 2015

JE SUIS LE VENT CHANSON DECHIREE ET VENTEUSE CABOCHE

JE SUIS LE VENT CHANSON DECHIREE ET VENTEUSE CABOCHE   1. « Les gens racontent le matin, comme leur étant arrivées, des histoires qu'ils ont pensées le soir en s'endormant... » (Simenon, « Le Fou de Bergerac »)   2. Les gens dit-il de l'autre côté les Gens i causent plus ma langue   3. i Racontent un drôle de sabir le mien aussi jadis Le récit de leurs entonnoirs Je suis le vent   4. Un Matin je me lève pis chuis pus Comme qui dirait qu'un squelette déambule   5. ... [Lire la suite]
01 juillet 2015

AUJOURD'HUI ZUT LIT UN SONNET DE JULES LAFORGUE

AUJOURD'HUI ZUT LIT UN SONNET DE JULES LAFORGUE   1. Zut mélancolise que tout l'ennuie, dans l'aujourd'hui d'alors et le présent de la page.   2. Zut s'enquiquine ferme, à en baver du néant, oui, mais tout de même, elle a un rideau.   3. Zut zieute le ciel aussi rayé qu'un vieux disque d'été, rayé de gris et de pluie, un vrai zèbre triste.   4. Zut se dit que la brume, c'est rien qu'une ramoneuse qui revient du boulot.   5. Zut se dit que les flaques, si elles avaient des yeux, elles verraient... [Lire la suite]