27 avril 2013

SUFFIT PAS DE DIRE

SUFFIT PAS DE DIRE "Comme ils sont beaux tous deux ! Comme elle a les pieds grands !Lui les a plus petits, mais odoriférants,Dam! les grandes chaleurs... Vous savez... On transpire..."(Laforgue, Idylle) Leçon de littérature Il ne suffit pas de direQue Lasticot (c'est son nom) et Justine beauxTous deux qu'ils sont Justine de grands piedsQu'elle a Pour lui de plus petits certes maisOdoriférants puisqu'ils transpirent cause lesChaleurs encore faut-il dire ça en rythme desDouze syllabes et que tout ce trivial en soitDifférent que ça en... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 05:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27 avril 2013

TOUT EST DIRE C'EST TOUT DIRE

TOUT EST DIRE C'EST TOUT DIRE "Dire que Tout est un Très-Sourd Mystère"(Laforgue, Complainte des Mounis du Mont-Martre) Tout est dire Que Très-Sourd Mystère leSphinx pourtant a des oreilles C'est unTrait d'union entre l'énigme et nous unGo-between D'ailleurs le sphinx nous enConnaissons un bout sur lui et rien desMystères qu'il défend. Patrice HouzeauHondeghem, le 27 avril 2013  
Posté par patricehouzeau à 04:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
27 avril 2013

C'EST PAS DIEU POSSIBLE

C'EST PAS DIEU POSSIBLE "C'est qu'il croit à l'Enigme et qu'il espère encor."(Jules Laforgue, L'Espérance) C'est de cet amour des énigmes que l'humainTire sa science et sa fantaisie de l'infiniDes possibles du langage C'est pas Dieu quiTient son empire dans les syllabes c'est laFoule des figures mystérieuses des démons &Des anges des autres & des nombres fort peuDisciplinée foule et tapageuse et remuante. Patrice HouzeauHondeghem, le 27 avril 2013  
Posté par patricehouzeau à 04:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 avril 2013

TROU A TARTE

TROU A TARTE Tout est dur et sans coeur et plus puissant que toi.(Jules Laforgue, Résignation) Et c'est fort heureux car cela nous permetDe cracher de pester de douter nous battreQuoi manquerait plus qu'ça que l'univers iSoye miséricordieux sympathique aimant UneCatastrophe pour la révolte existentielle! Ceci dit je me demande bien ce que ça veutDire révolte existentielle une révolte quiVous tient lieu de projet d'existence saisPas moi la révolte c'est tout de même bienFatigant bah c'est un truc de héros ça uneManière d'améliorer... [Lire la suite]
27 avril 2013

AH ! POURQUOI DONC

AH ! POURQUOI DONC "Mon coeur... Ah ! pourquoi donc ai-je un coeur ? Ah ! pourquoi"(Jules Laforgue, Litanies de mon triste coeur) Pour qu'il batte en toi et te dise sans cessePourquoi à toute heure sans cesse pourquoi etTe rappelle à toute heure sans cesse pourquoi Patrice HouzeauHondeghem, le 27 avril 2013  
Posté par patricehouzeau à 03:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 avril 2013

PIS SANS UN

PIS SANS UN "- Prés et bois vendus ! Que de gens,Qui me tenaient mes gants, serviles,A cette heure, de mes argents,       Font des piles !"(Laforgue, Complainte des grands pins dans une villa abandonnée) Très drame russe que ça fait comédieA la Tchékhov que ça fait Le proprioQui s'a fait rouler par un margoulin& sa propre négligence un peu trop àDiscuter des moralistes français queLe temps passait & les bouteilles deVodka aussi les bonnes & les cousinsQue le temps passait passa &... [Lire la suite]

27 avril 2013

L'ESPOIR TOUJOURS L'ESPOIR

L'ESPOIR TOUJOURS L'ESPOIR "L'Espoir ! toujours l'espoir !"(Jules Laforgue, L'Espérance) L'Espoir ! toujours l'espoir ! qu'il dit lePoète Jules C'est vrai que sans l'espoir onAurait quoi la queue entre les jambes commeLe loup de la fable qu'on se rêve si facileLoup des steppes et puis qu'on est que loupDes fables mais que quand même des fois ilsSortent des rimes les loups puis ça fait duCrime un peu partout c'en est désespérant. Patrice HouzeauHondeghem, le 27 avril 2013  
24 avril 2013

LORSQUE ME VIENT LA PEUR

LORSQUE ME VIENT LA PEUR "When I have fears that I may cease to be"(John Keats) "Lorsque me vient la peur de pouvoir cesser d'être"(traduction : Robert Davreu) When I have fears that I may cease to be JohnKeats commence un poème ainsi avec cette peurDe ne plus pouvoir être de cesser d'être peurCommune à vrai dire et que nous passons notreTemps à chasser en nous agitant comme si nousFaisions conjuration comme si dans nos gestesLes plus simples les plus triviaux il y avaitCe refus de se laisser envahir par le MementoMori des... [Lire la suite]
24 avril 2013

DU CHANT QUI SE BRISE AU PLAFOND

DU CHANT QUI SE BRISE AU PLAFOND Fantaisie sur les deux premiers quatrains de L'Amour du mensonge, de Charles Baudelaire. Quand je te vois passer, ô ma chère indolente,Au chant des instruments qui se brise Tzin pis Bing bing bing v'là la mélodie qui s'débine duPlafond pis qu'i retombe en pluie puisque toutCassé brisé au plafond le chant i retombe toutCassé brisé le chant sur ta pomme indolente etChère en plus et suspendant ton allure lente &Harmonieuse tu t'arrêtes donc & promènes étant Très ennuyée assez souvent ce regard... [Lire la suite]
19 avril 2013

FOISONNER DES CELLULES

FOISONNER DES CELLULESVrac de notes à propos de "Meurs pas, on adu monde" de Frédéric Dard/San-Antonio,  édition de poche Fleuve Noir n°103. "foisonner des cellules" expression que jeTrouve dans San-Antonio Meurs pas, on a dumonde est le titre de l'oeuvre page 113 jeCite "Tu foisonnes des cellules c'est biença" j'ai supprimé la ponctuation Pourquoi?Parce que Vous l'y recollerez si besoin unSac à expressions la san-antonienne oeuvreFoisonner des cellules c'est cogiter dru &Vif & efficace j'imagine Frédéric Dard... [Lire la suite]