13 juillet 2013

TANDIS QUE JE BARAGOUINE

TANDIS QUE JE BARAGOUINE 1."Nous ne sommes pas habitués à des assassinats dans ces murs !"(Agatha Christie traduit par Juliette Pary, Le Secret de Chimneys) Nous non nousNe pratiquons pas l'homicideSommes pas des adeptes du bouillon d'onze heuresHabitués non vaiment pasA enterrer dans le parc aux arbres centenairesDes gens qu'on aurait occis lesAssassinats c'est pas notre styleDans ces murs des assassinats nonCes murs n'ont pas de morts sur la conscience cesMurs peuvent dormir sur toutes leurs oreilles. 2."puis j'ai compris que ma... [Lire la suite]

05 juillet 2013

AGATHERIES

AGATHERIESEn scrutant Agatha Christie, traduit par Juliette Pary, Le Secret de Chimneys, Club des Masques n°218. 1."que je ne pouvais pas ne pas l'être" (p.108) En français, nous sommes ce que nous ne pouvons pas ne pas être. C'est ainsi que l'un d'entre nous débarrassa la table et finit par dire : je pense que ne puis pas ne pas être, et tant que j'y suis, j'essuie. 2."la tragédie nocturne" (p.109) Entre deux comédies diurnes une tragédie nocturne ou entre deux tragédie diurnes une comédie nocturne ou entre deux tragédies diurnes... [Lire la suite]
22 juin 2013

DEUX ESPIEGLES

DEUX ESPIEGLES 1."- Tiens, tiens, tiens, tiens ! murmura-t-il."(Agatha Christie traduit par Juliette Pary, Le Secret de Chimneys, Le Club des Masques n°218, p.123) Tiens voilà du boudin ouTiens tiens Tintin ouTiens donc il est déjà neuf heures ouTiens vous ici je vous croyais au zooMurmura-t-il l'espiègle-T-il, t-il, t-il, l'horloge du salon. 2."L'homme cracha véhémentement par terre"(Agatha Christie, op. cit., p.47) L'homme, un tatoué chuis sûrCracha - ça, à force de funker...Véhémentement - c'est vous dire la virulence du truc... [Lire la suite]