18 mai 2013

PASSER DES IMPERMEABLES

PASSER DES IMPERMEABLES "Vous passerez, imperméables"(Jules Laforgue, Complainte des complaintes) Bin oui, c'est comme çaQuand il pleut, on voitPasser des imperméablesPis des parapluies, desFrimousses mouillées, &Des gens qui s'pressentVers la gare prendre leTrain sous la pluie, laPluie, pluie pluie floc Patrice HouzeauHondeghem, le 18 mai 2013  

10 mai 2013

LA PORTE DES REVERIES

LA PORTE DES RÊVERIES En farfouillant dans Aurora, de Michel Leiris, Gallimard, Collection L'Imaginaire n°3. 1."Ainsi je me promène au milieu des phénomènes"(Michel Leiris, Aurora, p.39) "Ainsi je me promène au milieu des phénomènes"Dit le narrateur de l'hallucination Aurora PasDe quoi s'épater puisque chacun d'entre nous yPasse au milieu des phénomènes & que nous idemQu'on est des phénomènes et ces phénomènes quiCollectent observent dissèquent calculent tousLes possibles tous les phénomènes & que le motMême de phénomène... [Lire la suite]
10 mai 2013

UN THEATRE OU L'ON ATTEND

UN THEATRE OU L'ON ATTEND 1.est un théâtre où l'on attendC'est d'un poème à Baudelaire Que je tire ces mots comme ilN'a pas de majuscule je penseQue j'ai dû lui raccourcir unAlexandrin lui couper un versUn décasyllabe peut-être j'enAi oublié la mesure Pas gravePeu importe car dans ces motsest un théâtre où l'on attendC'est le verbe attendre et leThéâtre qui me plaisent causeActeur nous masques qu'on estDans le théâtre Mézigue qu'onAttend qu'on l'répète le rôleDe notre vie & pourtant cetteScène tant rêvée et fantasméeN'arrive... [Lire la suite]
10 mai 2013

VOUS FANFARE

VOUS FANFARE "De vous, claire et joyeuse ainsi qu'une fanfare"(Baudelaire, Confession) De vous & donc sur vous j'écrirai doncNon pas sur votre peau quelques signesD'une calligraphie érotique je ne puisM'le permettre car mauvais calligrapheJe suis non mais sur le clavier qui meSert à semer des mots dans le monde jeVeux écrire sur vous pour penser à toiPuisque lorsqu'à toi je pense j'aime àTe tutoyer à toi à qui je dis Vous carJe ne suis que moi & toi tu es ce VousSi noble & fier si élégamment lointainOh yeah comme on dit... [Lire la suite]
05 mai 2013

ET TOUT VA COMME HIER

ET TOUT VA COMME HIER "Et tout va comme hier"(Laforgue, Guitare) "Et tout va comme hier" Bin oui sauf accident &L'on dit que ça roule &Comme d'hab que ça va &Quand on pense à ça quiTisse nos jours on voitTiens que vivre revientA se créer des déjàs et  Routines habitudes toutUn tas d'obligations etDe plis puis essayer deS'y tenir jusqu'au boutJusqu'au couperet final Patrice HouzeauHondeghem, le 5 mai 2013     
Posté par patricehouzeau à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
05 mai 2013

MÊME PAS MÊME PAS

MÊME PAS MÊME PAS"Néant, Néant ! Adieu chaudes nuits de septembre"(Jules Laforgue, Guitare) "Néant, Néant ! Adieu" Le néant en fait c'estL'adieu aux choses car Sinon le néant kwakssé Le néant hein? kwaksséMême pas son nom c'est& c'est du même pas leNéant du même pas rienDu même pas même pas &Les choses c'est quoi?   Les choses ne sont pasLeur nom jamais et lesNoms des choses drôlesQu'ils sont les noms iZont ni chair ni os etSe servent de nos becsPour se répandre et seLe bouffer le monde deDrôles de vampires lesNoms... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 mai 2013

VALSEZ CE SOIR

VALSEZ CE SOIR "Vous qui valsez ce soir, fière et fine mondaine"(Jules Laforgue, Guitare) "Valsez ce soir" Valsez, valsez donc,Valsez ce soir, demain tour de reins,Ou pas tour de reins, après tout j'enSais rien, ça dépend, ça dépend, maisValsez, valsez donc valsez ce soir CeValsez ce soir dans quelque fantaisieGothique cela pourrait être l'ordre àUne compagnie de squelettes donné parQuelque prince des ténèbres Alors pasQuestion de tour de reins Ceci dit jeSais pas à la réflexion pourraient seTourner les reins aussi bien que nousVifs... [Lire la suite]
27 avril 2013

NUIT PLUIE PFUIT

NUIT PLUIE PFUIT "Il fait nuit. Au dehors, à flots tombe la pluie."(Laforgue, Intérieur) C'est bête mais j'aime cet écho qu'avec la nuitFait la pluie C'est pas d'la grande littératureDites-vous moi ça me suffit ces petits riens deTout que je pique ici et là & j'vous les laisseLes grandes oeuvres qui donnent à penser et quiMe font perdre mon temps et oublier le goût queJ'ai de la pluie qui tombe la nuit sur ce mondeQu'il faut bien que je hante car c'est comme çaEt pas autrement. Patrice HouzeauHondeghem, le 27 avril 2013  
Posté par patricehouzeau à 05:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
27 avril 2013

PLUME

PLUME Le vers justifié remplace la plume de jadis Il permet de réfléchir à ce qu'on écrit carEtant obligé de compter ses espaces on faitRature sur rature ce qui pousse à cogiter &Puis à se concentrer aussi. Patrice HouzeauHondeghem, le 27 avril 2013  
Posté par patricehouzeau à 05:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 avril 2013

SUFFIT PAS DE DIRE

SUFFIT PAS DE DIRE "Comme ils sont beaux tous deux ! Comme elle a les pieds grands !Lui les a plus petits, mais odoriférants,Dam! les grandes chaleurs... Vous savez... On transpire..."(Laforgue, Idylle) Leçon de littérature Il ne suffit pas de direQue Lasticot (c'est son nom) et Justine beauxTous deux qu'ils sont Justine de grands piedsQu'elle a Pour lui de plus petits certes maisOdoriférants puisqu'ils transpirent cause lesChaleurs encore faut-il dire ça en rythme desDouze syllabes et que tout ce trivial en soitDifférent que ça en... [Lire la suite]
Posté par patricehouzeau à 05:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,