12 mars 2017

DIMANCHE MATIN LE 12 MARS 2017.

DIMANCHE MATIN LE 12 MARS 2017.   1. Les critiques sont parfois payés pour lire et parler de livres que de toute façon personne d'autre ne lira.   Le passé est plein d'écrivains dont les livres ne sont plus lus par personne ; le présent aussi d'ailleurs.   2. Jadis, les élèves composaient ; maintenant, les apprenants répondent à des compétences.   3. Les politiques n'écrivent plus leurs livres, et plus leurs discours ; d'ailleurs, ils ne gouvernent plus non plus: demandez à leurs... [Lire la suite]

10 novembre 2013

VADE RETRO, HUMANITAS

VADE RETRO, HUMANITAS 1."Vade retro, humanitas !" comme dit l'autre, devant son miroir. 2.Comme je suis d'accord avec Nietzsche qui veut qu'il y ait "de l'art dans la moindre phrase bien faite, un art qu'il faut deviner si l'on veut comprendre la phrase" [Par-delà le bien et le mal, 246]; ainsi se posent les énigmes, ainsi déchiffre-t-on le sphinx. 3.La guerre de cent ans, une poignée de batailles dans une longue période de troubles. Le temps de la guerre n'est pas le temps de la paix, il peut se concentrer en quelques années,... [Lire la suite]
19 décembre 2012

FAIRE LIEU D'ÊTRE

FAIRE LIEU D'ÊTRENotes de lecture sur la cinquième partie du recueil Là où leur chair s'est usée, de Jean le Boël, Les Ecrits du Nord / Editions Henry, 2012. 1.J'ai déjà évoqué le réalisme poétique de Jean Le Boël. La cinquième suite du recueil en offre, dès l'ouverture, un fort bon exemple. Il s'agit de la description d'un arbre qu'il serait temps d'élaguer. Cet arbre, mais cela le poème le révèle sans que Jean le Boël le mentionne, le suggère, y fasse allusion, cet arbre est du bois dont on fait les gens. 2.L'énigme de la "grande... [Lire la suite]
09 décembre 2012

MANGER LE POISSON

MANGER LE POISSONNotes sur quelques citations et expressions tirées de l'article "Critiques au casse-pipe", par André Derval, in "Louis-Ferdinand Céline", divers auteurs, Le Magazine Littéraire, collection "Nouveaux Regards", 2012, pp. 65-66)   1.se révéler tortueux : il n'est pas si évident d'avoir l'air tout droit, alors qu'on est tout tortueux, noueux, tissé de carrefours où l'on hésite. J'admire les natures droites, moi qui vais très crabe de travers. Dans la page, il s'agit d'expliquer que, dès le début de sa carrière... [Lire la suite]