L'OEUF DE L'ECLAIR

1.
L'art du politique consiste à faire coïncider une demi-vérité avec un demi-mensonge, le tout constituant un oeuf à nous faire gober.

2.
"Les bourreaux meurent aussi" n'est une consolation que si on peut leur couper la tête.

3.
L'autoritarisme vise à ce que ma liberté s'arrête là où ne commence même pas celle des autres.

4.
"- C'est tous des fantômes !... hi ! hi ! hi ! C'est tous des fantômes !..."
(Céline, "Le Pont de Londres" [Un personnage])

5.
C'est qu'ça fantômie active vivace perspicace
Tous ces vivants qui veulent me faire la peau du mort.

6.
Des perspicaces comme spectres, je m'y entends... des
Fantômes i sortent des choses comme des ombres de l'église.

7.
Hi ! le réel est plein de fantômes
Hi ! les fantômes ça n'existe pas
Hi ! le réel n'existe pas.

8.
C'est qu'ça, du Hollandais Volant sur la mer des morts,
Tous, Vaisseau Fantôme, c'est qu'ça en fait d'l'équipage !

9.
Des fantômes !... Je vous vois savez ! Des
Fantômes ! Ils me servent à boire ! Ah c'est mon sang !

10.
Le diable est au clocher; Dieu est dans la banque, et c'est lui qui paie la réfection de l'église.

11.
"Tout ce qui est loin de la Terre est réuni dans un oeuf d'éclairs"
(Myriam Erckelbout, "Coup de tonnerre")

cf "Ivar Ch'var & Camarades, Le Jardin Ouvrier 1995-2003, Flammarion, 2008, p.289.

12.
Tout ce qui est et qu'existe pas tout
Ce tohu-bohu d'orages imaginaires qu'on vit avec.

13.
Qui passe dans nos pommes en grande tenue d'excentrique qui
Est notre invité qu'on rêvasse que même des fois il s'incruste.

14.
Loin de nous les autres i se rapprochent
De chose en chose i viennent avec toutes leurs mains.

15.
La Terre ça fait des lunes qu'on a pigé la
Terre qu'elle était ronde et sourde et bouffe-tout-cru.

16.
Est-elle folle sauvage la parade de tout
Réuni qu'on dirait plus les choses de la même façon.

17.
Dans la poésie, y a beaucoup de masques,
Un max de masques ! Drôle de bal, çui des têtes perdues !

18.
Oeuf au fond de l'univers, qu'on en est nous, tous, des reflets
D'éclairs, tonnerre de noms, l'oeuf !

19.
Existe-t-il une théorie de l'information lointaine, une problématique des questions à distance dont nous serions les réponses ?

20.
Non, je ne crois pas que "Les Amours brûlées" soit une chanson de Gainsbourg, ni de Landru d'ailleurs.

21.
L'Imprononçable dit et chacune de ses syllabes commence à courir le monde à la recherche de son nom.

22.
"C'est très long de ne jamais avoir le temps."
(témoignage d'un ouvrier à la chaîne, entendu sur France Culture)

Patrice Houzeau
Hondeghem, le 29 août 2014