28 février 2017

ALORS LE POETE MONTRA LES DENTS ET SE MIT A GRONDER

ALORS LE POETE MONTRA LES DENTS ET SE MIT A GRONDER   Après avoir élégamment dit « En observant les mots » le comédien, soudain plongé dans le noir, en sort porteur d'un masque parfaitement invisible mais de tête hallucinée peintre.   1. Ah je m'acraboutche ! Je m'acraboutche dru ! A cause à cause du outch outch outch dans mon stomac du coup, j'vous déboutche, ô politiques ! Ce qui n'est pas vraiment un compliment, ô vous, tous pourris que non pas tous pourris mais que si quand même ! ... [Lire la suite]

22 février 2017

DEUXIEME SALVE

DEUXIEME SALVE   1. Je crains que bien des Français de 2017 n'en soient venus à confondre le bel héritage du gaullisme et le populisme de l’extrême-droite.   Le gaullisme a fait coexister un secteur privé fort et un service public solide, ce que semble promettre le FN, et à mon avis il ne fait que sembler.   On ne peut à mon avis être gaulliste et d'extrême-droite : Londres est bien loin de Vichy.   En politique, pour un visage souriant à la télé, combien de couteaux tirés dans les coulisses ? ... [Lire la suite]
13 décembre 2015

PRENDRE SA VACHE POUR UN TRAIN ET AUTRES LOCUTIONS

PRENDRE SA VACHE POUR UN TRAIN ET AUTRES LOCUTIONS   1. Ecouter son parapluie : se montrer prudent.   2. Avoir le nez bourré de pépites d'art et découvrir la belle revenante qui fréquente les ruines.   3. Blitzer dans la s'moule : agir de façon spectaculaire autant qu'inutile, donner un coup d'épée dans l'eau.   4. Prendre sa vache pour un train : vouloir que les choses aillent plus vite qu'elles le peuvent. Il prit sa vache pour un train, et lors dérailla.   5. Servir une coupe... [Lire la suite]
24 octobre 2014

FOURNIR MAINTE

FOURNIR MAINTE 1."Tu marches saluant les croix"(Apollinaire, "Elegie du voyageur aux pieds blessés") 2.Tu arpentes le monde en faisant des signes de croix cause que partout des morts attendent. 3.Des fois, pas d'autre route que la route à regrets; c'est que le coche, le louper une fois suffit pour y penser toujours. 4.Dans le poème "Un chiffon", de Henri Michaux, de qui parle le narrateur ? De lui-même ? De son chef de service ? De son bauf' ou de son boeuf ? 5.A force de s'effondrer dans nos tréfonds, qu'il y a plus qu'nos... [Lire la suite]
01 mai 2014

FLOTTE-SONGE

FLOTTE-SONGE "Eh quoi ! de votre erreur rien ne vous peut tirer ?"(Racine, Phèdre, II, 2, v.1131 [Hippolyte] Eh quel masque est-ce là ?Quoi quigna quel quinquina ?De votre berlue de votreErreur - eh non, ce n'est pas elle -Rien de rien de rienNe peut donc vous défasciner détroubler désenvoûterVous voilà tant trempé tant flotte-songe qu'ilPeut vous tomber n'importe quelle chimère à vousTirer par l'oeil et le nez vers votre prochain gouffre. 1.Eh quel masque est-ce là ? Ah ce n'est qu'moi qui m'mire... 2.De votre berlue, de votre... [Lire la suite]
23 février 2014

UNE PORTE DE PIERRE SUR UNE NUIT VERTE

UNE PORTE DE PIERRE SUR UNE NUIT VERTE 1.C'est la souveraine mirette qu'on a, l'oeil royal, impératif, dont l'attention à son empire doit être soutenue; faute de quoi, il risque bien d'être crevé. 2.L'empire regorge de cornes de rhinocéros, que nous créons tout exprès pour les beaux yeux du péril. 3.J'aime bien l'expression "péril en la demeure", qui suppose quelque rhinocéros dans la chambre à coucher, quelque tigre tapi dans le tapis, quelque couteau dans les rideaux. 4.Nous regorgeons d'horloges. C'est en nous soumettant au... [Lire la suite]
29 décembre 2013

LA NUIT JE M'ENSONGE

LA NUIT JE M'ENSONGE 1.La nuit, je m'ensonge. 2.Le truc, c'est pas de savoir boire, c'est de savoir ne pas boire. 3.Je crois qu'enseigner est une drogue; on ne peut s'empêcher d'y revenir, et on ne peut s'empêcher de le regretter. 4.J'aime la ligne de basse rockabilly de "Brand New Cadillac" interprété par les Clash. 5.Je me demande si la tendance ne serait pas de dire une ligne de basse vintage plutôt que rockabilly. 6.Entendu dans un troquet : Mais tous ces gens qui achètent  ces revues, ils n'ont pas internet ou quoi ? -... [Lire la suite]
08 décembre 2013

ON APPELLE CELA PATIENCE

ON APPELLE CELA PATIENCE 1.Chaque jour, il nous faut bien retourner aux choses de tous les jours. On appelle cela patience. 2."des gens crèvent à l'intérieur"(Charles Pennequin, "Moins ça va, plus ça vient") Et ça ne se voit pas forcément; parfois, même eux, ils ne le savent pas encore. 3.La poésie est pleine de temps d'attente; ainsi, dans le poème "La femme au milieu des poulets", de Beverly Voldseth traduit de l'américain par Anne Mercier et Ivar Ch'Vavar, cette femme qui "se tient là debout, / comme si elle devait se tenir là... [Lire la suite]
13 juin 2013

CORRUPTION DES ORACLES

CORRUPTION DES ORACLES 1.Qu'est-ce que l'Histoire ? - La reconquête d'un territoire qui s'effrite sous nos pas, et dont, à grand peine, nous extirpons quelques vérités et beaucoup de mensonges. 2.Perdre son honneur, c'est rompre le contrat qui nous liait à celui que nous pensions être nous. 3."les chameaux somnambules des nuages vides"(Garcia Lorca, Norme et paradis des Noirs) La nuit, je zieute aux vitres brisées du château silence les chameaux somnambules des nuage vides, qui, traversant un même désert, passent par la même... [Lire la suite]