19 octobre 2013

IL N'Y A PAS DE TEMPS NORMAL

IL N'Y A PAS DE TEMPS NORMAL 1.Lu dans le Figaro Histoire d'octobre-novembre 2013 "... la manière dont leur existence se déroulait en temps normal".Il n'y a pas de temps normal. Le temps ne donne l'illusion d'être normal que par rapport à l'intensité des crises qui le secouent. La nature du temps est essentiellement critique. 2.La politique est l'art de gérer l'abîme par la cime. Dans le meilleur des cas. 3.Cette expression, relevée dans le Figaro Histoire : "le risque de subversion sociale".Sans doute est-ce là le lot de toute... [Lire la suite]

29 septembre 2013

ET CETTE NOBLESSE D'ACTEUR

ET CETTE NOBLESSE D'ACTEUR 1.Selon Pascal Quignard citant Tchouang-tseu, "à quoi donc l'homme s'imagine qu'il ressemble ?" Je ne sais si les animaux ont cette faculté de s'imaginer autrement qu'ils sont. Les humains ont ce ridicule, et cette noblesse d'acteur. 2.Selon Pascal Quignard, que sont les bêtes "avant même d'êtres désirantes" ? De purs fantasmes. Puis elles dévorent. De même, les autres sont des rêves d'autres, avant qu'ils referment sur vous la puissance de leurs mâchoires, le cercle de leurs mots, la providence de leur... [Lire la suite]
01 septembre 2013

A QUOI SELON CIORAN

A QUOI SELON CIORANBrefs en lisant "Le mauvais démiurge" (cf Cioran, Pensées étranglées, Folio Sagesses, 2013). 1.A quoi, selon Cioran, l'homme n'incline-t-il pas ? Je ne sais à quoi il n'est pas enclin, le si multidirectionnel humain, qu'en tout cas, il incline aisément à la choucroute, mais avec une technique inégalée. Y a que les insectes pour être aussi efficaces. 2.A la fin du premier paragraphe du texte Le mauvais démiurge, quelle question concernant le statut ontologique de l'humain Cioran se pose-t-il ? Il se demande si... [Lire la suite]
17 août 2013

IL N'Y A DE MIROIR QUE DANS LE MIROIR

IL N'Y A DE MIROIR QUE DANS LE MIROIRNotes sur les pages 6 et 7 du manuel CAP Français programme 2010, Foucher, 2010 1.Ce document n'est pas une pipe. Il donne cependant quelque chose à voir. Quelque chose avec des yeux qui nous regardent mais ne nous voient pas. 2.Ils sont plusieurs, les portraits, comme les masques et les dieux. J'en profite pour signaler que Dieu existe, puisque nous l'avons inventé. Ensuite que Dieu joue aux dés, ou pas, cela dépend de ce nous inventons et que nous lui donnons : foudre, dés, doigt, oeil, poil,... [Lire la suite]
14 août 2013

CHOSES AUTRES ET LOUISE RENNISON

CHOSES, AUTRES, ET LOUISE RENNISON 1.Red Sonja. La case prend la page. On y voit une jeune femme aux cheveux clairs (le dessin est en noir et blanc) chevauchant une licorne. On dirait bien qu'elle entre ainsi dans quelque château d'un moyen-âge de fantaisie. Elle est gantée et semble guerrière, genre amazone superbe. Elle regarde devant elle. En bas de page : "Story : ROY THOMAS - Art : ESTEBAN MAROTO, NEAL ADAMS, and ERNIE CHUA". Un exemple de l'art des Comics américains. Source : Phénix, n°45, juin 1976, p.32. 2.Drôle de bouquin... [Lire la suite]
10 août 2013

CHAQUE JOUR QUE DIEU FAIT

CHAQUE JOUR QUE DIEU FAIT "Le venin du serpent est son fidèle compagnon,Fidèle et il l'estime à sa juste valeur."(Henri Michaux, Contre ! in "La nuit remue") 1.De nos qualités, de nos défauts, de notre être au monde en ce qu'il est notre "fidèle compagnon". Ces qualités, ces défauts, cet être au monde sont-ils nous tout entier ? Est-ce notre existence qui établit notre essence ? Les propriétés d'un objet constituent-ils l'essence d'un objet ? Si je fais abstraction de toutes les propriétés de x, x s'annihile-t-il ? Autrement dit, le... [Lire la suite]

06 août 2013

NON-SENS ET PHILOSOPHIE POLITIQUE

NON-SENS ET PHILOSOPHIE POLITIQUE En lisant quelques pages de La Dent creuse, de Pétillon et en écoutant philosopher la radio. "Et si j'ai la clef, je pourrai savoir de quelle énigme il s'agit."(Pétillon, "La Dent creuse", Edition de poche J'ai Lu BD, 1988, p.17 [Jack palmer]) 1."Surmené ! Je vais épouser un type surmené !" s'écrie la ravissante de la page 10. Certes, en général, c'est après, par la suite, plus tard quand même, qu'ils sont surmenés, les types qu'on épouse. 2.Evidemment, un passage secret, s'il n'est plus secret,... [Lire la suite]
25 juillet 2013

DEJA HIER

DEJA HIER(Notes sur Abîmes,de Pascal Quignard, folio n°4138) "- ou le soleil qui revient dans la pluie finissante."(Pascal Quignard, Abîmes, Chapitre XXX) 1.L'être, c'est d'la mort puisque c'est du vif, c'est du vif en sursis, et c'est ce sursis qui fait l'être comme l'habit ne fait pas le moine, ni la peinture la pipe. 2.L'être c'est d'l'avale-vif ; il bouffe les éphémères [Quignard, Abîmes, folio 4138, p.111] appelés ainsi parce que rien ne dure même pas la durée qui n'a de sens que parce qu'on en cause. Imaginons une planète... [Lire la suite]
21 juillet 2013

ECHOS AU SPECTRE D'ARGENT

ECHOS AU SPECTRE D'ARGENT "Spectre d'argent aux franges qui frémissent"(Federico Garcia Lorca) 1."Spectre d'argent".Spectre, c'est tout fantôme ça, et fantasme donc, façon poule... j'allusionne ici le féminin qui s'déballe... "ma poule" dit-on affectivement aussi... les maris disent ça à leur femme des fois... disent plutôt "ma cocotte", voire "ma cocotte en sucre" cause que "ma poule" ça fait un peu déplacé... les pères à leur fille plutôt... la poule c'est aussi la p'tite femme, la poulette... "On dirait des poules, hein ?"... [Lire la suite]
18 juillet 2013

LE SOLEIL N'ECLAIRE JAMAIS QUE LE JOUR

LE SOLEIL N'ECLAIRE JAMAIS QUE LE JOUR 1.Des fois y a des pluies quand on y songe qu'elles courent sur les vagues eh bien ça reste quand même de la pluie. Note : l'idée de la pluie qui court sur les vagues, je l'ai lue dans une traduction du poème "Présence du corps" de Garcia Lorca. 2."Viens sur mon coeur, âme cruelle et sourde"(Baudelaire, Le Léthé) Viens t'en un peuSur c'que j'tiens comme couche surMon badaboum et rataplan Coeur viens t'en un peuÂme qui loge dans la superbeCruelle qu't'es yeux qui griffentEt moue et pas souvent... [Lire la suite]