26 septembre 2015

DENOUER L'EMBRASSE

DENOUER L'EMBRASSE   1. Dans la fraîcheur de l'oreiller Je pose ma tête La nuit et moi ne dormons pas.   2. Le cafard, on peut lui passer des chansons des Beatles, lui lire « Le Scarabée d'or », on a beau vouloir le promouvoir, noir i reste, cafard.   3. Le réel est plein de passantes perdues. Des fois vaut mieux pas les revoir. Ce sont éclairs qui portent au loin.   4. Ce sont toujours d'autres filles qui te séduisent. Tu ne sais pas où sont tes yeux.   5. Des fois L'Etoile du Nord... [Lire la suite]

26 septembre 2015

INTERROGATION

INTERROGATION   L'espace Dans l'espace Dans l'espace-temps S'étend s'étend s'étend S'étend s'étend c'est quoi ? C'est quoi et pourquoi ? Y a-t-il un dieu ?   On ne sait pas.   La fille Dans la chambre Dans la chambre blanche S'étend s'étend s'étend S'étend s'étend C'est qui ? C'est qui et pourquoi Est-elle là ?   Je ne sais pas.   Patrice Houzeau Hondeghem, le 26 septembre 2015.
13 septembre 2015

LA VENGEANCE DU CORSAIRE GASCON

LA VENGEANCE DU CORSAIRE GASCON D'après « Un cadet de Gascogne chez les Peaux-Rouges » de Messieurs Charles Quinel et Adhémar de Montgon.   1. Comme i zétaient sous quelque menace d'ombre et d'envoûtement, leur fallait un refuge dans un ailleurs assez lointain avec de la mer entre.   2. Ils voguèrent donc vers des pays des prairies des bisons des plumés des dindons du tabac des patates et de l'exotisme à totems.   3. L'un d'eux y flanqua d'la monumentalité phallique puis alla voir ailleurs si... [Lire la suite]
12 septembre 2015

PENSES-TU !

PENSES-TU !   1. « Pense-t-elle au Bonheur, Au Bonheur à tout prix Disant : tout plutôt que mon cœur reste ainsi incompris ? » (Laforgue, « Noire bise, averse glapissante... »)   2. Pense-t-elle ? Penses-tu ! Pense-t-il ? Pas plus.   3. Pense-t-elle, cerveau c'te bête dans sa boîte, perspicace vivace et qui vous pond de ces mondes oh de ces mondes !   4. Bonheur, qu'on en veut sa part de yop-la-boum pis qu'on est tout contrit consterné déconfit... [Lire la suite]
06 septembre 2015

ENSEMBLE QU'ON CROIT

ENSEMBLE QU'ON CROIT1.« Or, si le rythme retombe, qui tient tout ensemble, tout retombe, et finit en « pièces détachées ».(Lucien Dällenbach, « Claude Simon »)2.Rythme : batterie, fontaine, velours des frappes dans le « Come Together » des Beatles.Retombe : tant qu'on se relève et puis il arriva que.3.Tiens : bon la rampe sous la lampe sur tes jambes et chante Jambalaya que c'est une chanson, et aussi un plat de la Louisiane lointaine.4.Tout : ou rien qu'on dit, et puis on... [Lire la suite]
06 septembre 2015

CLAIR ET QUI POURTANT PEU A PEU D'OMBRE SE BROUILLE

CLAIR ET QUI POURTANT PEU A PEU D'OMBRE SE BROUILLE   1. « Mais vivante vraiment, moderne comme elle est : La dame du miroir est si miraculeuse ! » (Apollinaire, « La force du miroir »)   2. Vivante, statue bouh ça fait peur vraiment peur quand elle bonkeubongue dans les escaliers.   3. Moderne ô onomatopées slogans néons hiatus et rébus la ville qui nous tentacule rythmique pieuvre.   4. Comme elle est, je l'aime, comme on aime une légende.   5. La dame, en noir... [Lire la suite]

05 septembre 2015

ANIMAL FEROCE NE LAISSE PAS UN OS

ANIMAL FEROCE NE LAISSE PAS UN OS1.« Je te croyais un cheval savant et tu n'es que de bois. Une bonne bête quand même à qui je pardonne de m'avoir culbuté. » (Ghelderode, « La Balade du Grand Macabre » [Goulave])2.« Je te croyais » : qu'le réel il en tombe des masques, laissant les lèvres ululer leur atroce théâtre.3.« cheval savant » : ô érudit dada, ô polyglotte coursier, ô calculateur épique, berlue toquante, vu qu't'es de bois.4.Mon cher cheval, ô physionomiste polyglotte paturon,... [Lire la suite]
30 août 2015

GLOSES J'Y SERRE MES ZUT

GLOSES J'Y SERRE MES ZUT1.« - Tiens, passant, regarde : tout passe... »(Tristan Corbière, « La rapsode foraine »)2.Tiens : voilà du boudin, ce qui n'est pas gentilPassant : dans l'tout passe et l'tout venant des mille bras qui s'agitent partout façon pieuvre à fragmentation3.Regarde, nous croyons faire un signe à quelqu'un et nous déclenchons l'invisible.4.« Et tombé là parmi les antiques hiboux »(…)« Pour les gens du pays, il ne les voyait pas »(Tristan Corbière, « Le poète... [Lire la suite]
29 août 2015

EH JE VOUS L'AVAIS BIEN DIT QUE JE JOUAIS FAUX !

EH JE VOUS L'AVAIS BIEN DIT QUE JE JOUAIS FAUX !   1. LunePlus une thune Zigouigoui s'avance dans le brouillard Il se dit qu'il doit se faire tard.   2. Dans le train je contemple la lune qui Passe j'écris des quatrains j'ai plus une thune Si Le train était un bateau s'avançant dans le brouillard Est-ce que j'y peindrai des tableaux non j'ai trop d'cafard.   3. L'anglais bone c'est l'français os Ça m'rêve une petite bonne toute en os Et comme pretty veut dire joli(e) Autant qu'ma p'tite bonne... [Lire la suite]
29 août 2015

MA CONVICTION EST FAITE ET MA PATE A CRÊPES AUSSI

MA CONVICTION EST FAITE ET MA PATE A CRÊPES AUSSI   1. Ma conviction est faite : Iggy Pop est un complot d'Iggy Pop. Complot, je vous dis, complot et rock n' roll, c'est ça la vie moderne.   2. Ma conviction est faite : si mon oncle en avait, on ne l'appellerait pas ma tante.   3. Je me sens plein de férocités, c'est-y pas qu'le spectre à Diogène me visiterait l'atelier à morsures ?   4. Ma conviction est faite : big bang, big stretch, big crunch, physique quantique et c'toucitouça... [Lire la suite]