12 octobre 2014

PIPOBECQ EN PASSANT PAR PARADOXE

PIPOBECQ EN PASSANT PAR PARADOXE 1.Les footballeurs jouent au football. Les autres gens, non. Ils les regardent jouer ou ne les regardent pas. Tous cependant savent qu'ils existent. 2.L'araignée a huit pattes. Ce qui la classe dans les bipèdes à pattes supplémentaires. Elle ne joue pourtant pas de violon, fût-elle violoniste. 3.L'humain ne s'embête guère, il trouve toujours un moyen de se nuire. C'est ainsi qu'il tue le temps. 4.Les gens pressés, en fait, c'est le temps qu'ils pressent, compressent, dispersent et ils s'étonnent un... [Lire la suite]

30 août 2014

AU FRICHTI D'LA BONNE FORTUNE

AU FRICHTI D'LA BONNE FORTUNE 1.Ce matin, dans la baignoire, une araignée grosse comme un ténor. 2.L'araignée dans la baignoire, j'ai voulu lui jouer l'air du crac boum yapu, mais "comme tout a une âme", je l'ai laisser filer le long d'une serviette de bain; so long, Ariane ! 3.Nous, en Europe, on est trop sensible. C'est pour ça qu'on veut plus les voir, les cadavres des autres, au loin, là-bas, où ça s'massacre. 4.Ecouté hier "The girl from Ipanema", toujours aussi chouette, Stan Getz, Astrud Gilberto, du vrai bon tout ça ! ... [Lire la suite]
29 août 2014

L'OEUF DE L'ECLAIR

L'OEUF DE L'ECLAIR 1.L'art du politique consiste à faire coïncider une demi-vérité avec un demi-mensonge, le tout constituant un oeuf à nous faire gober. 2."Les bourreaux meurent aussi" n'est une consolation que si on peut leur couper la tête. 3.L'autoritarisme vise à ce que ma liberté s'arrête là où ne commence même pas celle des autres. 4."- C'est tous des fantômes !... hi ! hi ! hi ! C'est tous des fantômes !..."(Céline, "Le Pont de Londres" [Un personnage]) 5.C'est qu'ça fantômie active vivace perspicaceTous ces vivants qui... [Lire la suite]
23 août 2014

PETITS PATAPONS

PETITS PATAPONS 1.En français, quelqu'un de carré ne tourne pas en rond, mais il tourne rond, sauf quand il est rond et qu'il voit double. 2.Ne cherchez jamais à justifier votre sphinx, il vous en voudrait. 3.A la vue du spectre, mon sang se retira au fond du couloir; ce qui m'éloigna. 4.Des fois, quand on prend conscience qu'on a un rival dans sa pomme, on en veut à son miroir. 5.Le max de syllabes qu'il lançait de sa voix forte... Voltige !  L'attraper au vol, la saisir, toute cette foutue rhétorique... Vertige ! 6.Y en a... [Lire la suite]
25 juin 2014

LE SPHINX IL A DU S'APPELER

LE SPHINX IL A DU S'APPELER 1.Le mensonge, c'est ce qui devrait pas être encore, et qui persiste cependant, et qui signe de son nom d'humain. 2."Il a pas d'aspect quand on le voit..."(Céline, "Le Pont de Londres") 3.Lui, rien, a rien pour lui, pas d'allure, d'aspect, de tenue, quand il est là, on voit quoi ? - Le rien qu'on voit, du chose. 4.D'la bicoque ruinée, avec du tout noir dedans. C'est donc ça mon cerveau. 5."Pendant des années, ma vie s'est passée dans mon cerveau."(Propos attribué à Lana Del Rey, in "Les Inrockuptibles"... [Lire la suite]
24 juin 2014

ZINZINNABULES

ZINZINNABULES 1.La neige tombe, s'amoncelle, distend le temps, l'espace, vous met du je ne sais quoi partout... La neige, manège d'anges chutés d'Saturne. 2.La haine, du serpent, du scorpion, d'l'araignée qu'on cultive dans son noir secret, qu'on les sème en syllabes, les serpents, les scorpions et les rhinocéros fonçants. 3."Non, non, je l'ai juré, ma vengeance est certaine :Il faut bien une fois justifier sa haine."(Racine, "Andromaque", II,5, v.693-94 [Pyrrhus]) 4.Une fois, des fois, c'est ce qu'il faut bien; deux fois, c'est... [Lire la suite]

03 mai 2014

TANT PLU TANT PIS

TANT PLU TANT PIS "Il pleut. La gare n'a pas de toit."(Erich-Maria Remarque, A l'Ouest rien de nouveau) Il pleut j'aime bien écrire qu'ilPleut même s'il fait grand soleil tout bleu La pluie des fois j'me dis qu'c'est ma familière aussi laGare avec ses voyageurs ses minois et ses inquiétantsN'a pas guère d'existence c'te garePas de train sauf le Mystery TrainDe la chanson et pas deToit non plus la gare oùsqu'il a plu tant plu tant plu tant plu. 1.Il pleut j'aime bien écrire qu'il pleut même s'il fait grand soleil tout bleu. 2.Il... [Lire la suite]
13 mars 2014

LA VERITE EST-ELLE UNE QUESTION D'ELEGANCE ?

LA VERITE EST-ELLE UNE QUESTION D'ELEGANCE 1.Des fois, il me pousse un nez de clown qu'on aurait tort de prendre au tragique. 2.Tiré d'Apollinaire: "jusqu'à chacun de mes yeux"; "Les cadavres de mes jours"; "Et les roses de l'électricité"; "jardin de la mémoire". 3."Jusqu'à chacun de mes yeux" - ceux que je n'ai pas perdus, ceux qui me visitent encore. 4.Les yeux qui me visitent encore ont certainement besoin de lunettes; ils me voient de moins en moins. 5.Le problème du cadavre des jours, c'est pour les enterrer. Il y a bien les... [Lire la suite]
15 février 2014

UN CULTE AUSSI SECRET

UN CULTE AUSSI SECRET 1.Tiré de René Char: "Dépêchons-nous d'oeuvrer ensemble"; "converger l'un vers l'autre"; "inexplicablement à l'hostile" ("Feuillets d'Hypnos", 196) 2.Imaginé pour une bande dessinée d'héroïc-fantasy : "Dépêchons nos corps à la relève des âmes" dit le chevalier levant son épée. 3.Le rôle de l'armée, savoir dépêcher des corps à la relève des âmes. 4.Converger vers un but commun suppose de passer par ces chemins parallèles où l'un tente de rejoindre l'autre. 5.Je pense assez que beaucoup d'entre nous vivent... [Lire la suite]
12 février 2014

COMME DIABLE EN BOÎTE

COMME DIABLE EN BOÎTE 1.Je suis bien trop poli pour confondre les êtres avec les choses, et des fois, je me dis que j'ai tort. 2.Tiré de René Char: "Nous n'appartenons à personne"; "sinon au point d'or"; "cette lampe inconnue de nous" (cf Feuillets d'Hypnos, 5) 3."Nous n'appartenons à personne", et pourtant nous n'avons pas le sentiment d'être si libres. 4.Le but de la plupart de nos actes est, consciemment ou pas, de limiter notre propre liberté. 5."Nous n'appartenons à personne": Nous n'appar l'être nous y tenons quand même, à... [Lire la suite]