17 juin 2017

PARCE QUILLÉ TOUDIS PARTI

PARCE QUILLÉ TOUDIS PARTI1.L'vieux cœur il avot mès come il allotbien avec sa vieille tête et ses vieuxlivres tout son vieil qilla dan l'être J'aime bien le verbe quiller qu'on ditça il n'est pas venu parce quillé alléà l'pêck et ce soir on mange du pichon2.« Pourquoi cette colère ? » se dit-ilpeut'êt'i vit pas come i voudrot dansla vie défois reste que ça la colère.  3.Un home bien diféran d'moiPourtan cete sotise & cetemaladrece n'seré-ce pas mapome j'lui reconos l'pépinon dirot pas moi mes si céma pome chui... [Lire la suite]

16 juin 2017

EN DEPIT DE

EN DEPIT DE   « Deviens ce que tu es : mais il n'y a rien qui ait à devenir : Nous ne sommes rien de ce que le langage désigne. » (Pascal Quignard, « Abîmes »)   Je n'ai jamais très bien compris la célèbre formule « Deviens ce que tu es » et même ai parfois pensé qu'elle avait un genre slogan   un genre m'as-tu-vu comme je sonne bien dis pour être vraiment sensée même si j'y crois deviner la fidélité à soi-même ou peut-être   la prédestination que du coup tu... [Lire la suite]
16 juin 2017

MAIS LE PASSÉ DIS LE PASSÉ HEIN LE PASSÉ

MAIS LE PASSÉ DIS LE PASSÉ HEIN LE PASSÉ   « Le temps n'existe pas mais le passé existe : il vient de la reproduction. » (Pascal Quignard, « Abîmes », chapitre LIII)   Que le temps n'existe pas je l'ai appris en classe de terminale c'était un samedi matin entre 10 heures & midi il pleuvait   il pleuvait celle pour qui que quoi dont où est-elle passée maintenant elle était bien jolie que le temps a passé avec ses   heures des leurres les heures où ma sœur tant y battit le... [Lire la suite]
13 juin 2017

SOUVENT POUR M'AMUSER

SOUVENT POUR M'AMUSER   1. Trop bien mangé… écris moins bien… j’digère ça fatigue… et comme je ne suis en forme qu’à de rares moments de lucidité…   2. Nombre de nos amis ne sont pas vraiment nos amis de même que nombre de nos ennemis ne sont pas vraiment nos ennemis. Sacs d’osses touceusses.   3. Il rit à gorge déployée, à pipe fendue, à côtes éclatées : le plus dur, c’est de ramasser les morceaux.   4. Le réel se déplie : c’est comme ça qu’on trouve les trucs qui en tombent.   5. Je... [Lire la suite]
13 juin 2017

MAIS JE SAIS QU'IL N'EXISTE PAS PARDI

MAIS JE SAIS QU'IL N'EXISTE PAS PARDI   1. grotesquer : homophonie approximative de « protester » ; des fois qu'on proteste pis qu'on grotesque bien un peu aussi.   En français, on conteste formellement, mais on proteste énergiquement. Question de degré et moi j'aime le boudin blanc.   Grotesque : dans les bandes dessinées, les nez (pifs énormes), nez et grotesque existentiel d'Achille Talon, de Cyrano de Bergerac.   Nez : moutarde, regard noir, dès qu'on a quelqu'un dans le... [Lire la suite]
09 juin 2017

HOUZEAUZEAUTERIES

HOUZEAUZEAUTERIES   1. « Vu de loin, le parpaing a un air de famille avec le grille-paing. ». (Lucien Suel)   Vu de loin, c'est une chose, mais vu de loing, alors là c'est frappant !   2. « Je n'ai aucun talent. » (Autoportrait)   Et même pas deux grands bœufs blancs marqués de roux.   3. « Je n'ai aucun talent. » (Autoportrait, réédition)   Certes, mais dans mon four, j'ai des chicons au gratin.   4. « Dans mon four, j'ai des chicons au... [Lire la suite]

08 juin 2017

PLAISANTERIES ET DEUXIEME CHAUSSETTE

PLAISANTERIES ET DEUXIEME CHAUSSETTE   1. « Quelqu'un avait dû me faire cette plaisanterie. » (Henri Michaux)   Et je suis né.   Et comme j'étais né j'eus vite des yeux avec lesquels j'en vis bien d'autres, des plaisanteries.   2. « Je vis auprès de moi, sur un grand cheval noir  Un homme qui n'avait que les os, à le voir » (Ronsard, « La Chasse démoniaque »)   Squelette à dada.   3. « Je ne comprends point, et je ne vois point, et je ne sais point où vous... [Lire la suite]
06 juin 2017

DON'T FEAR THE REAPER EST-ELLE UNE CHANSON POUR VAMPIRES ?

DON'T FEAR THE REAPER EST-ELLE UNE CHANSON POUR VAMPIRES ? « The candles blew then disappeared The curtains flew then he appeared... saying don't be afraid  » (Blue Öyster Cult, « Don't Fear The Reaper ») « Don't Fear The Reaper » est une drôle de chanson du groupe rock Blue Öyster Cult, date de 1976 et j'suis sûr qu'c'est une chanson vampire. La chanson dit que « all our times have come » vu que « now they're gone » qu'le vent les a saisis pis jetés dehors dans... [Lire la suite]
06 juin 2017

VERS ANTIDOTES

VERS ANTIDOTES « Nous avions volé le trésor de Golconde Et nous allions, grâce au transsibérien, le cacher de l'autre côté du monde » (Blaise Cendrars, « La prose du transsibérien et de la petite Jehanne de France ») 1.« - Je m'en souviens, je m'en souviens, j'y ai souvent pensé depuis - » (Blaise Cendrars) C'est un drôle de vent qui vous passe par la tête ; tout le temps qu'il vous la relance la boîte à musique du « je m'en souviens ». 2. « On disait qu'il y avait beaucoup de... [Lire la suite]
05 juin 2017

EN ECOUTANT SEE EMILY PLAY

EN ECOUTANT SEE EMILY PLAY« She's gazing through trees in sorrow »(Syd Barrett, « See Emily Play ») J'aime bien la ritournelle de 1967 et de Pink Floyd, « See Emily play », ses  élanceries et ses ah oh qu'on dirait des ahouh d'mon toutou. A un moment dans la chanson y a un clavier qui fait du piqueling-piqueting qu'ça doit être un spectre en accéléré pis qui joue. « See Emily Play », c'est une pièce brève, comme une comptine, une plaisanterie quasi mais fignolée, un p'tit bijou de... [Lire la suite]