09 juillet 2017

ON S'EXCLAME QUOI

  ON S'EXCLAME QUOI   1. « l'homme est un être volontaire capable de ne pas vouloir, ou plutôt c'est un être volontaire qui n'est pas toujours voulant. » (Vladimir Jankélévitch, « Le Je-ne-sais-quoi et le Presque-rien ») Loué soit l'être de mauvaise volonté qui, à force d'inertie, de résistance, de mauvaise foi, finit par dégringoler le manipulateur.   2. « Je me fais vieux, je me fais peu »  a écrit Luc Decaunes Jeunesse du ciel. 3. « et dans les prés mille regards... [Lire la suite]

08 juillet 2017

APB C'EST RATIONNEL MAIS COMPLÉTEMENT IDIOT PRÉCÉDÉ D'ABSURDITÉS

APB C'EST RATIONNEL MAIS COMPLÉTEMENT IDIOT PRÉCÉDÉ D'ABSURDITÉS   1. « Le cœur me battait fort en poussant la barrière du jardin. Juliette aussitôt vint à notre rencontre en courant. » (André Gide, « La Porte étroite ») Notez que ces deux phrases auraient très bien pu être écrites par Pierre Paul ou Jacques, Prosper Nouille, un quelconque académicien (académicien étant ici épithète), quelque couturière se piquant de littérature (mais pas par un chien avec un chapeau passant par là par exemple : les... [Lire la suite]
06 juillet 2017

NI DROITE NI GAUCHE UN SQUELETTE

NI DROITE NI GAUCHE UN SQUELETTE   1. « Il n'a ni droite ni gauche un squelette en quête de ses os » (Joë Bousquet)   Phrase à squelette, voire phrase politique.   2. « Fuis l'horizon bruyant qui toujours te réclame » (Supervielle)   Phrase à illusion cause l'horizon i réclame personne ; i s'en fout l'horizon et hausse la ligne de ses épaules.   Et défois on part tout vertical chatouiller des horizons lointains pis on revient définitivement horizontal.   3. ... [Lire la suite]
06 juillet 2017

POUR SE SOUVENIR DE LA CHARRETTE

POUR SE SOUVENIR DE LA CHARRETTE   1. « On se croirait presque en sécurité, n'était-ce un méchant ver de terre dans la poitrine qui fait : zhm… zhm… en brodant parci-parlà dans la viande spéculative. » (Gérald Neveu, « Raison sociale »)   Se croient en sécurité. Oublient que l'ennemi est dans la place. Le ver est déjà dans leur trogne à les avoir jusqu'au trognon.   Zont beau déambuler leurs carcasses à vastes paluches, sont tout troués en d'dans...Viande qui siffle... Des becs les... [Lire la suite]
05 juillet 2017

ET CETTE EPIDEMIE S'APPELLE L'HUMANITÉ ET AUTRES ABSURDITÉS

ET CETTE EPIDEMIE S'APPELLE L'HUMANITÉ ET AUTRES ABSURDITÉS   1. L'été porte drôlement son nom. Il est déjà nostalgie et nous rappelle que nous ne sommes pas voués à rester là.   L'hiver. Des sapins droits comme des i et verts, très verts, verts for ever.   Il arrive qu'en automne, l'eau tonne. Des reflets de foudre dans des flaques.   Quant au printemps, il procède du premier, du principe et du prince. C'est bien joli tout ça, mais du diable si je me comprends.   2. Je suis convaincu que les... [Lire la suite]
04 juillet 2017

BON C'EST PAS TOUT ÇA MAIS

BON C'EST PAS TOUT ÇA MAIS1.« Éloigné de ses yeux, j'ordonne, je menace,J'écoute vos conseils, j'ose les approuver,Je m'excite contre elle, et tâche à la braver.Mais (je t'expose ici mon âme toute nue)Sitôt que mon malheur me ramène à sa vue,Soit que je n'ose encor démentir le pouvoirDe ces yeux où j'ai lu si longtemps mon devoir,Soit qu'à tant de bienfaits ma mémoire fidèleLui soumette en secret tout ce que je tiens d'elle, Mais enfin mes efforts ne me servent de rien,Mon génie étonné tremble devant le sien »(Racine,... [Lire la suite]

04 juillet 2017

POURQUOI TANT HEIN POURTANT QUOI HEIN QUOI

POURQUOI TANT HEIN POURTANT QUOI HEIN QUOI   1. « Prétendez-vous longtemps me cacher l'Empereur ? » (Racine, « Britannicus », v.142 [Agrippine])   Y a-t-il des empereurs cachés ? Des royautés dissimulées ? De vastes domaines se déployant dans les plis du temps ?   2. Pourquoi y a-t-il tant de gens qui croient en un être qui n'est que parce qu'il n'existe pas ? (la réponse est dans la question).   3. Soit un mur. Qu'y-a-t-il derrière ? Le champ des... [Lire la suite]
02 juillet 2017

AH TIENS OUI POURQUOI AU FAIT

AH TIENS OUI POURQUOI AU FAIT1.La lune ne hulule pas. La lune danse glisse file en silence le long du fil de l'araignée du soir.La lune ne chante pas de douces chansons. La lune est un masque âpre, sous lequel se tordent les corps du rock n' roll.La lune ne joue pas aux échecs. La lune joue aux fous, qu'elle promène partout au gré de ses couteaux.2.Pourquoi est-ce que j'aime tant le rock n' roll ? Peut-être à cause de l'impression de vitalité urbaine que cette musique semble incarner.Le rock n' roll comme le jazz furent des... [Lire la suite]
02 juillet 2017

SMORLAQUEUE C'EST UN SERPENT

SMORLAQUEUE C'EST UN SERPENT1. « J'appelle nuit » écrit Quignard dans « Abîmes », au chapitre XVI, « la lumière dépensée » que quand on dépense trop de lumière ça finit par coûter cher.Quignard fait remarquer que « la lumière » est « dépensée dans l'espace » kcé donc un drôle de château l'espace avec des lustres partout.L'espace ça serait comme un vaste palais tout illuminé avec de grands blocs de  noir qui nous foncent dessus (encore heureux i sont loin).Quignard dit que... [Lire la suite]
01 juillet 2017

FAIS ET RIS

FAIS ET RIS   1. « Ô ce cri sur la mer, cette voix dans les bois ! » (Verlaine, « Kaléidoscope »)   Des fois qu'y aurait « ce cri sur la mer » i dit Verlaine genre immense le spectre qui hante le vent échevelé qui passe sur l'océan.   J'écris échevelé car j'trouve qu'un spectre, s'il est pas chevelu, bin cé pas pratique pour fere l'squelete sur une pochete d'Iron Maiden.   Pis, faux dire c'qui est (elle me dit Zut) j'écris échevelé qu'on dirait défois qu'j'ai un chval... [Lire la suite]