01 avril 2017

TROIS PIECES DONT UNE AVEC ARAIGNÉE

TROIS PIECES DONT UNE AVEC ARAIGNÉE   1. ÇA VEUT-I DIRE QU'IL EST SUR LE POINT   « Au seuil de la pesanteur, le poète comme l'araignée construit sa route dans le ciel. » (René Char, « Partage formel »)   Ça veut-i dire qu'il est sur le point d'se réveiller quand il écrit l'poète « Au seuil de la pesanteur » car dans   le jour on est tout plein d'pesanteur et puis tout pesant on croise d'aut's pesants dans des villes pesantes trop   pesantes surtout en été... [Lire la suite]

01 avril 2017

CINQ PIECES DONT UNE QUI A L'OEIL DE LUNE

CINQ PIECES DONT UNE QUI A L'OEIL DE LUNE   1. VOILA UN VERS QU'IL EST BEAU QU'ON S'DIT   « A travers tant de nuit et malgré tout ce fleuve. » (Yves Bonnefoy, « Aux arbres »)   Voilà un vers qu'il est beau qu'on s'dit ça a beau être le jour c'est la nuit que dire ça c'est quand même abuser tant pis   Donc il y a « à travers tant de nuit » y en a partout d'la nuit en grappes vrac & stock dans les têtes partout fait nuit &   elle court la nuit elle court elle... [Lire la suite]
01 avril 2017

QUATRE PIECES DONT UNE AVEC ESCALIER

QUATRE PIECES DONT UNE AVEC ESCALIER   1.COMME S'IL NE LUI SUFFISAIT PAS   « Comme s'il ne lui suffisait pas de cueillir, aux épais massifs de la rive, les nèfles mûres qu'il noie dans le courant. » (Aloysius Bertrand, « Jean des Tilles »)   « Comme s'il ne lui suffisait pas » que parfois ça ne nous suffit pas & qu'on a des envies d'autres chose & qu'on rêve alors et lui c'qu'il lui   suffit pas c'est de « cueillir » et on a dit « cueillez dès aujourd'hui... [Lire la suite]
28 février 2016

PIS RÊVASSEUR

PIS RÊVASSEUR   1.Route : reprise qu'un jour y en a plus, ni route, ni nous. 2.Livre : celui du « devoir » (Rimbaud) vu, lu, su, jeté, retrouvé dit-on, bien plus tard, après le passage de la comète. 3.Lui là, l'homme aux vers nouveaux… les sifflait-elle, son araignée, ces chansons au fil du chemin bizarres assez pour fasciner  ? 4.Lueurs : paupières, brillances, cristal jeté, ville, couleurs en miettes, place du théâtre, illuminations. 5.Rêve : mauvais qu'on en a le goût des fois, jument... [Lire la suite]
27 octobre 2014

POUR LES ZOREILLES

POUR LES ZOREILLES 1.S'il y a quelqu'un qui me cherche, ça ne peut-être que moi. 2.ÇççççççççççççççççççççççççAh tiens un collier d'oreilles ! 3.ÇçççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççççOù sont-ce, vus de loin, les gros yeux globuleux des Residents ? 4.Çççççççççççççççççççççççççççççççççççççç'est pas ça !Vous êtes bêtes ! C'est un mille-pattes qui danse le cancan ! 5.Ççççççççççççççççççççççççççççççççççççça s'écouteÇçççççççççççççççççççççççççççççççççççça s'écouteAutobahahahahahahahahahahahahahahahahnhnhnhnDe Kraftwerk-werk-werk-werk... [Lire la suite]
11 novembre 2013

CHORUS

CHORUS Chorus : "En jazz, improvisation sur la durée du thème." (Le Robert, 1997). 1.Le coq dresse sa crête de vieille lézarde tandis que la poule a l'air de vouloir pondre par votre bouche. 2.Le mur rapproche les lèvres de la passante qui, de son index vertical, vous recommande le silence. 3.L'orage ouvre sa mâchoire d'éclairs. 4.L'assassin siffle en secret ses menaçantes serinades. 5.La voyageuse, légère, frisotte. 6.Les poules du couvent couvent, et soupirent. 7.La flûte, parfois, rappelle qu'elle est la fille fêlée du... [Lire la suite]

16 mars 2013

NOTES SUR LE SONNET LA CLOCHE FÊLEE DE BAUDELAIRE

NOTES SUR LE SONNET LA CLOCHE FÊLEE DE BAUDELAIRE "Bruits étranges, gémissements, éclats de rire, cris lointains auxquels d'autres cris semblent répondre."(Hector Berlioz, Symphonie fantastique, "Programme de l'oeuvre", 1832) Le sonnet La Cloche fêlée est une illustration de l'art baudelairien des sons. Les allitérations, les assonances, les échos internes permettent au poète de légitimer une comparaison entre ce qu'il appelle son "âme" et l'agonie d'un soldat blessé. Le texte commence d'abord par l'évocation d'un tableau... [Lire la suite]
13 mars 2013

TOHUS-BOHUS ET ELECTRIQUES LUNULES

TOHUS-BOHUS ET ELECTRIQUES LUNULES 1."Aux vingt gueules gueulant les cantiques pieux"(Rimbaud, Les Pauvres à l'église) Oui qu'ça gueule, oh qu'ça heurte, qu'ça palatalise "gueu", "que", qu'ça nasalise "un", "an". Un supplice, à en faire sortir le Démon lui-même, effrayé des dissonances. 2."Happent le jambon aux fourchettes / Tant, tant et plus"(Rimbaud, Les Réparties de Nina) Bon, moi j'aime bien ces vers, à cause du jambon (que ça me fait penser aux pâtes au gratin, avec du jambon dedans et du fromage rapé) et puis, le... [Lire la suite]
12 mars 2013

DANSENT DANS

DANSENT DANS 1."Aux branches claires des tilleulsMeurt un maladif hallali.Mais des chansons spirituellesVoltigent parmi les groseilles."(Rimbaud, Bannières de mai) Echos d'une chasse. C'est drôle parce que "La Chasse spirituelle" est le titre d'un "manuscrit retrouvé" de Rimbaud dont il est généralement admis qu'il s'agit d'un faux. Est-ce que le, la, les faussaires se seraient inspirés de ces quatre premiers vers des Bannières ? En tout cas, ça fait son, ça, cette modulation du son "eu" (yod + "eul" // "meur") et puis les cris des... [Lire la suite]
05 mars 2013

UNE AUTRE PARTITION

UNE AUTRE PARTITION "Un projet à la fois formel et plein d'humour, sous le titre "Number Stations" renvoyant à ces stations de radio qui émettent depuis les années 20 des séries de chiffres dont on suppose qu'ils servent de messages codés pour les espions, sans qu'on ait jamais pu prouver la réalité de la chose."(Philippe Méziat, note critique sur l'album "Number Stations" de Curtis Hasselbring, Jazz Magazine, n°647, mars 2013, p.60) 1.Le temps, c'est le perdre. Chronos dogue ronge son os. 2."Où quinze laids marmots encrassant les... [Lire la suite]